Partagez | .

JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE

 
Maître du Jeu
avatar
god



Messages : 72
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Ven 31 Oct - 0:20

   
BIENVENUE DANS LA PREMIERE SALLE, MAUDITS ELEVES. N'AYEZ CRAINTE, AVANCEZ, JE SERAI LA POUR VOUS GUIDER. LA DOULEUR ET LA MORT NE VOUS FONT PAS PEUR.... SI ?


HRP

L'event d'Halloween commence aujourd'hui !

Voici un petit récapitulatif des règles. Votre personnage participe à une petite sauterie sympathique organisée par l'académie et il est enfermé dans une première salle avec quelques camarades sélectionnés au hasard. Ils devront faire face à un événement spécial pour parvenir à sortir de la salle et atteindre la suivante. L'objectif est d'atteindre l'ultime salle avec le plus de survivants possible. Chaque salle traversée aura un rapport avec une légende ou un élément du folklore du pays d'un des participants.

4 choix vous seront donnés dans chaque salle. Vous aurez deux jours pour poster autant de posts qu'il vous chantera (d'un minimum de 2 lignes et d'un maximum de 20 lignes) et après ce laps de temps le MJ vous donnera les conclusions de votre choix.

Les personnages devront se décider entre eux pour savoir quel choix est le plus stratégique. Si un élève "meurt" suite au choix du groupe, il pourra toujours RP mais il ne sera plus considéré que comme un "fantôme".

Lorsque toutes les équipes auront atteint la dernière salle, l'équipe avec le plus de membres "survivants" sera gagnante et chacun de ses membres survivants recevra 5 points de synchronisation, les survivants des autres équipes en recevront 3 et tous les fantômes n'en gagneront qu'un seul.



"Démons corporels, supérieurs aux hommes mais inférieurs aux anges, les djinns, djinnian en Iran, djinniler en Turquie, d'une taille souvent gigantesque quoique imperceptible à nos sens, cherchent selon les croyances folkloriques musulmanes, à nous tourmenter sans cesse. Ils se déplacent seulement la nuit, recherchent l'obscurité et hantent de préférence les lieux déserts, les cimetières et les sites désaffectés. On les perçoit parfois grâce aux sifflements qu'ils émettent et, dans ce cas, il est recommandé de s'enfuir rapidement. Certains prétendent qu'ils ont la faculté de se muer, à l'occasion, en loups ou en hyènes. Les djinns prennent un plaisir certain à répandre les maladies, et la folie n'est rien d'autre que la «possession par les djinns». "


Vous êtes à présent rassemblés à l'extrémité d'un couloir mal éclairé du dernier étage.

Une musique étrange, sifflante, mélange de flûtes et de darbouka, vous accompagne, quelques fenêtres sont ouvertes et un courant d'air vous fait frissonner.

La légère particularité de ce couloir, comme vous vous en rendez compte, est qu'il est tapissé de tapis orientaux qui brouillent votre perception et d'étranges pendentifs de terre cuite en forme d'oeil, le nazar boncuğu, habituellement synonyme de protection, qui sont suspendus au plafond et pendent à diverses hauteurs. Comme Turquie le sait sûrement, le nazar se brise lorsqu'il se trouve en présence du mal et son pouvoir disparaît, vous laissant à la merci des forces obscures, prêtes à fondre sur vous.

Ici les choses ont un peu changé : le nazar ne fait que retenir un djinniler, ou démon, particulièrement féroce qui cherchera à vous emporter avec lui dans les ténèbres.  

L'objectif de votre groupe est de parvenir à l'autre bout sans briser un seul de ces pendentifs ou gare... Cependant ne pensez pas que cette tâche sera aisée. La lumière est très faible, et les ombres sont malicieuses, le djinniler est mauvais joueur et les médaillons sont retenus par des fils très légers qui se brisent pour un rien. Que décidez vous de faire ?



Vous décidez de ramper sur le sol pour évitez les médaillons qui pendent du plafond. Simple mais efficace !



Vous cherchez à atteindre le bout du couloir normalement, en vous contorsionnant pour éviter les pendentifs.



Vous y allez en courant. Avec suffisamment de rapidité, peut-être que le djinniler ne pourra pas vous attraper ? Qui ne tente rien n'a rien.



Vous décrochez tous ceux qui vous barrent le passage, s'ils ne tombent pas sur le sol ils ne pourront pas se briser, n'est-ce pas ?

HRP

A vous de jouer ! Vous avez 2 jours pour RP, faire interagir vos personnages, et opter pour une des quatre options avant que le temps ne soit écoulé ! Si aucune décision n'est prise avant la fin du temps reglementaire, l'élève le moins actif sera transformé en fantôme.  




CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Ven 31 Oct - 1:45

    ILS L'ONT MIT AVEC PORTUGAL ET ALGERIE CES CONS.

    Ah putain. Heureusement qu'y'a Lovino dans l'champ, sinon c'était parti plein pot pour l'anarchie. 'fin on peut pas promettre l'alliance générale à la fin non plus. Sérieusement, ils les ont piochés comment leurs groupes ? À "am stram gram" ou à "pierre feuilles ciseaux" ? Pas l'choix de toutes façons, va falloir la jouer "fine équipe", car Ayunda ne supporte pas perdre à un jeu. Ça lui est surtout presque jamais arrivé. Oui bon, ça diffère d'un jeu d'cartes ou d'un Monopoly, mais quand même. Elle n'a surtout pas l'intention de se montrer inutile ou incapable devant les deux gaillards ! Et il paraît qu'elle est la seule fille de sa poignée de participants, contrairement aux autres ! C'est l'occasion ou jamais de leur filer une raclée "like a boss" non ?

    Après avoir ramené une partie de ses cheveux en arrière (avec difficultés quand même, déguisement ou pas, sa frange fait des siennes) afin de mieux se repérer dans la pièce, elle inspecte le coin de plusieurs balayages du regard. ... Pfiouh. "Oh Dear, we are in trouble".

    « Bon, les gars, on y va mollo ? »

    Et elle se retient fortement de rajouter des détails pour Hassan.
Revenir en haut Aller en bas
Algérie / Hassan M.
avatar
traveler1



Messages : 208
Date d'inscription : 11/01/2014

Taux de synchronisation
Points:
1/100  (1/100)

MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Ven 31 Oct - 10:00

Hassan n'a jamais été un éternel peureux..Bon ok a l'exception des gros chiens et des araignées. Pour l'instant, sa virilité est à bloc ! Pour impressionner son Bff et son grand-frère Sadiq. Et ce couloir, ça lui rappelle son bled, le tapis, la déco...mais en moins glauque... puis la musique orientale même si elle est censé faire peur, ça le remue les hanches. Il tousse un peu, il se doit être sérieux...enfin être calme. Il y a bien une chose qui connait se sont les Djins, il a appris ça à l'école Coranique et il faut pas se leurrer, il existe de gentils Djins et des mauvais, ce sont des êtres créer par le feu mais qui n'a pas de fumée. Ce sont des êtres humains à part entière et qui subiront au même titre que les humain, le Jugement dernier.

N'écoutant pas l'avertissement de l'indonésienne,

" Faut y aller doucement ! Le premier que je le vois courir, la vie de ma mère je le défonce quitte à crever par la suite. " Ah oui ça y est petit chef Algérie commence sa crise. Sauf toi Lovi parce que t'es son pref et blablabla. " On va ramper mais très doucement ! Et si quelqu'un fait tomber un de ces trucs, on a qu'a donner une vierge tel Indo pour offrande et nous excuser de notre présence..."

_________________

Littérature : 4,71
Economie : 9.99
Civilisation et culture : 14,22
Mathématique : 15,78
Géographie: 10.
EPS : 16.
Droit international : 7.12
Stratégie militaire : 12,8


Politique / Diplomatique : 5,4
Sciences & Physique : 13,55
Langues Vivantes
Anglais : 8,41
Francais : 12,94
Arabe littéraire : 17,47

Moyenne générale : 11,41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Ven 31 Oct - 12:59

Quelqu'un pouvait juste lui dire qui avait fait les équipes ?!

Bon être avec Hassan et l'indonésienne ne lui posait absolument aucun problème vu qu'il l'entendait bien avec les deux. Faire équipe avec le portugais, ouais ça pouvait encore passer. Mais pourquoi, oh grand pourquoi le mettre avec le turc ?! N'importe qui saurait que l'italien n'appréciait guère Sadiq. Enfin bref, il va bien falloir faire avec non ?

Le rital observa le couloir et surtout les pendentifs qui servaient à ... il ignorait tout simplement à quoi ils pouvaient servir mais rien ne le rassurait. Pas qu'il soir poltron, non ... non on va le croire, juste que le l'ambiance ne lui plaisait tout simplement pas.

Écoutant d'une oreille distraite les deux autres il lâcha

" Bah pourquoi on retire pas ces machins merde ?! Ça s'ra mille fois plus simple quoi! Puis pourquoi ça devrait être elle qu'un sacrifierait et pas l'turc là ! "

D'accord son instinct lui disait de courir comme un fou surtout que bon, lorsqu'il s'agit de courir vite, pour ne pas dire fuir, lui et son frère sont les champion. Mais soyons honnête comment vous voulez faire pour ne pas faire tomber un seul de ces pendentifs, ni même les frôler en courant ? Impossible. Donc autant jouer la carte de la prudence et faire comme l'asiatique le préconisait: y aller doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Sam 1 Nov - 12:15

En voyant son équipe, le turc eu un petit sourire en coin. Ils les connaissaient tous enfin assez pour pas qu'il s’emmerde pendant cet événement d'Halloween.

Hassan ? Éternel petit frère qui faisait son petit chef . Ce qui fit sourire encore plus le turc c'est de voir la petite indonésienne et le portugais. Ils sont marrant ces deux-là,quand ils décident pas de lui tomber sur les nerfs évidemment.

Mais ce qui plaisait le plus au grand Sadiq , c'est d'avoir son italien préféré avec lui. Une soirée d'épouvante avec Lovi ~
Allah l'adorait .
Enfin, jusqu'à tant qu'il voit le décor que l'école avait mis sur leur chemin.
Là , le grand sourire fier et sans peur disparu très lentement. Non , il n'avait pas peur. Avec son masque, son flash de panique ne parut même pas. Mais Sadiq savait bien qu'il ne faut jamais tenter des esprits...encore moins des djinniler.

Écoutant chacun de ses équipiers, il décida de se râcler la gorge pour se faire écouter. Les regardant tour à tour, il dit d'une voix un peu tremblante et en murmurant:

- On ne courre pas, on ne rampe pas et surtout SURTOUT on les décroches pas....Ça reviendrait au même de les briser et ça ferait juste faire invoquer le djinn....

Sadiq les regarda tour à tour, puis regarda le couloir. Prenant une grande respiration, il s'avança un peu et regarda son bracelet, lui aussi fait avec des nazar boncuğu, qu'il embrassa pour se redonner du courage. Le turc se tourna vers eux, puis dit encore en murmurant:

- On va faire ça à la mission impossible...pensez que c'est des lasers qu'il ne faut surtout pas toucher ou même faire un souffle dessus. On y va à la queue leu leu et on les évite.

Il attendit d'avoir une réponse de ses équipiers avant d'avancer dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Sam 1 Nov - 13:13

Portugal bayait d'une façon nonchalante alors que son regard vert perçant menaçait les autres avec animosité, et plus particulièrement Ayunda. Il ne voulait même pas penser à cette fille qui le désespérait au plus haut point. Même si il essayait d'être un minimum agréable avec elle, elle ripostait toujours et le défiait de son regard à l'étincelle de malice si insupportable pour le portugais. Non, rien que d'y penser le mettait en colère. Il se promit de pas lui adresser la parole pendant toute la période de cet évènement pour éviter des catastrophes. Il fit glisser son regard sur le côté pour observer Algérie. Lui, il le trouvait plutôt drôle, il fallait le dire, il l'aimait bien. Avec ses petits airs de racaille des rues et son allure non peu fière de lui-même, il ne pouvait que le trouver drôle. De telles pensées pensées traversant son esprit lui fit ébouriffer les cheveux de ce dernier, n'écoutant même pas la moitié de ce qu'il était entrain de dire. Puis ses yeux se mirent à fixer l'italien. Qu'est-ce qu'il avait encore à gueuler celui-là?Il se demandait intérieurement si il était vraiment aussi bruyant genre....tout le temps?Il plaignait son frère, Antonio d'avoir un petit protégé aussi chiant. Enfin même si il ne le connaissait pas vraiment au fond. Il haussa les épaules et regarda enfin le dernier qui prit la parole, Sadiq. Lui aussi il l'aimait bien. Ils discutaient souvent ensemble automobile ou même femme. Il était une bonne compagnie, il fallait le dire et passer du temps avec lui ne pouvait que le rendre plus ou moins heureux. Le turc était le moins idiot parmi ses coéquipiers alors c'est avec un minimum d'attention qu'il l'écouta. Il hocha la tête de temps en temps comme pour confirmer ses dires et soupira longuement.

Il ne souriait pas, mais au fond, cette situation l'amusait. Il était vraiment le seul à ne pas prendre vraiment ça sérieusement. Et ça se voyait. Alors qu'il était tout décontracté et silencieux, les autres étaient paniqués, stressés et menaient visiblement des tactiques "élaborées".

Il soupira un grand coup. Il serait bien rester à dormir ou à déguster une de ses pâtisseries préférées bourrées de graisse mais ce soir il en était tout autrement.

"'kay...Je crois que j'ai compris le principe, en gros..."

Il fut le premier à s'avancer, pour commencer à slalomer dans les couloirs, parmi les milliers de pendentifs qui pendaient au plafond. Il n'avait visiblement pas compris la notion de "à la queue leu leu" mais bon. Au fond tout ça était plutôt joli, et Joâo ne prenait que la peine d'éviter de les toucher pour ne pas troubler la beauté de l'environnement qui s'offrait à lui. Le reste, il s'en fichait pour dire pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar
god



Messages : 72
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Sam 1 Nov - 14:11

   
Le DJINNILER SE RIT DE VOUS, PAUVRES MORTELS. VOUS DEVRIEZ FAIRE TRES ATTENTION...


HRP

Quel bel esprit d'équipe !



Vous avez donc tous opté pour :



Vous cherchez à atteindre le bout du couloir normalement, en vous contorsionnant pour éviter les pendentifs.

____

Le groupe marche donc lentement à travers les pendentifs, mais les courants d'airs deviennent plus puissants, et il suffirait d'un rien pour que tout tombe par terre et se brise dans un fracas prodigieux.

Jusque là, tout se passe bien. Le démon est toujours enfermé et tente de vous attraper mais vous ne risquez rien, pour l'instant. Il commence cependant à s'énerver et il semblerait que la protection magique des pendentifs disparaisse petit à petit.

Les doigts du démon frôlent Indonésie.

Allez vous changer de stratégie ou non ?





CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algérie / Hassan M.
avatar
traveler1



Messages : 208
Date d'inscription : 11/01/2014

Taux de synchronisation
Points:
1/100  (1/100)

MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Dim 2 Nov - 9:54

Il repoussa la main du portos, genre personne ne le prend au sérieux et comme par hasard on écoute le turc. Pour le couscous on est son meilleur potes mais quand il s'agit de les écouter y a plus personne, hein ? C'est en grommelant et boudant comme une fille ayant ses règle qui y va slalomant entre les pendentifs -les années de danse orientales, expérience oblige-.

Arrivé au bout du couloir -ô miracle sans rien faire tomber-, un fuck sauvage apparait vers les pendentifs, il se sentait obligé narguait les Djinns. Y a ce démon qui pointe du doigts vers Indo et il ricana.

" Wesh j'vous ait bien dit qu'il faut sacrifier Indo. Allez va le voir, pour la survie du groupe.J'aurais bien voulu mais j'ai une femme et 4 enfants à dorloter. "

_________________

Littérature : 4,71
Economie : 9.99
Civilisation et culture : 14,22
Mathématique : 15,78
Géographie: 10.
EPS : 16.
Droit international : 7.12
Stratégie militaire : 12,8


Politique / Diplomatique : 5,4
Sciences & Physique : 13,55
Langues Vivantes
Anglais : 8,41
Francais : 12,94
Arabe littéraire : 17,47

Moyenne générale : 11,41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Dim 2 Nov - 10:55

Honnêtement il ne voyait pas en quoi ramper ou retirer les pendentifs était une mauvaise idée. Bon s'il fallait y aller sans les toucher autant se lancer non ? Lovino se décida de passer juste après avoir poussé un soupir. Se mettant de profil afin d'éviter les objets au maximum, il n'oublia pas de jeter de brefs coups d'oeil vers sa mèche rebelle de peur qu'elle n'effleure un pendentif.

Presque arrivé au bout, l'italien entraperçu le démon pointer son doigt vers l'indonésienne. Et non ce n'est pas de peur qu'il se figea. C'est encore moins pour cette raison qu'il se mit à marmonner une prière en latin. Bon il aurait bien fait un signe de croix en plus mais, avec un pendentif juste devant lui, autant éviter de trop bouger. Reprenant un peu de courage pour lancer avant de se décaler pour arriver au bout du couloir et donc d'être sain et sauf, enfin pour l'instant.

" Putain mais, on va pas la sacrifier merde ! Indo grouille toi bordel avant qu'ce machin ne t’attrape ! Puis toi l'machin prend plutôt le turc ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Dim 2 Nov - 13:01

    Faire équipe avec Portugal et Hassan, ça l'agaçait profondément. Mais ce qui l'agaçait encore plus, c'étairt de se mettre d'accord sur la même chose. Au moins, lors d'une dispute, ils partagent des avis différents, mais là... Ils ont trouvé terrain d'entente rapidement – excepté la fumeuse proposition de sacrifier l'indonésienne.

    C'est donc, sous les ordres (pas forcément les conseils) de Turquie, qu'Indonésie se positionne pour la « queu leu leu ». Elle n'avait pas encore atteint la fin du couloir qu'un petit « soucis » s'impose. Le démon s'approcha d'elle...

    Tai ! jura-t-elle dans sa tête. Ayunda n'avait pas spécialement peur du démon en lui-même – et puis on sait pertinemment que c'est un type de l'école sous un masque d'Halloween franchement réussit – mais plutôt de la défaite. Déjà que ce serait un truc bien chiant à la base, mais s'ils devaient perdre à cause d'elle... ou elle, perdre, et quitter la partie... ! Dans tes RÊVES !

    Elle souffla bruyamment à la réplique d'Algérie. Merde quoi, le temps où l'on sacrifiait les vierges pour apaiser les malédictions est révolu, on a évolué depuis, mon bonhomme ! Et il était hors de question qu'Ayunda ne soit « fantôme » à la première étape, son esprit de compétition aux jeux lui disait que c'était UNACEPTAAAAAAAABLE. Courir pour éviter le grand monsieur pas beau et méchant reviendrait à faire caputer le plan du turc, ce qui serait dommage, vu que jusqu'ici, ça marchait du tonnerre.

    Déguisée comme elle était, elle décida d'agir en Pontianak, ou presque, en masquant la totalité de son visage avec ses cheveux, regarda un peu devant elle – elle ne voyait pas grand chose mais elle voyait – et continua sa marche lentement, comme un esprit errant. Elle ignore donc le démon comme s'il n'était qu'un courant d'air et claqua la langue.

    « Oh ça va, y'a pas l'feu au lac. »

    Par contre, Lovino lui, il avait plutôt l'air d'avoir le feu au cul. Peut-être que faire comme si « les démons n'existaient pas » allait marcher...
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar
god



Messages : 72
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE Mar 4 Nov - 0:20

   
Le DJINNILER EST EN TRAIN DE PERDRE  PATIENCE. MAIS VOUS ETES DES PETITS CHANCEUX...



Vous avez donc tous opté pour :



Vous cherchez à atteindre le bout du couloir normalement, en vous contorsionnant pour éviter les pendentifs.

____

Vous continuez à avancer petit à petit à travers le couloir. Le démon commence à hurler, à s'agiter, et les pendentifs tremblent, pendus au plafond : ils vont céder, vous le sentez. Vous risquez de devoir courir très vite sur les derniers mètres pour  parvenir à lui échapper....

ATTENTION ! Turquie s'est précipité un peu trop maladroitement entre les pendentifs et l'un d'entre eux s'écrase par terre, en un millier de morceaux de verre bleu. Vous paniquez soudain car le djinniler est libéré, mais vous êtes déjà arrivés à la porte, alors vous parvenez tous à fuir tout en lui claquant la porte au nez.

Dans la pièce en face, vous remarquez un vieillard mystérieux qui vous fixe avec des yeux froids.

 
- Bonsoir. Vos amis du petit groupe de la chambre noire m'ont attaqué et m'ont annoncé que vous feriez des proies bien plus faciles... Approchez, votre âme m'appartient.


Tout le monde hurle et s'enfuit, sauf Turquie qui en tentant de lui jeter des pendentifs au visage se fait attraper et son âme est absorbée hors de son corps.

HRP

TURQUIE EST MORT.
Rendez-vous pièce 2.

Il peut cependant continuer de RP et intéragir, simplement il est maintenant un "fantôme". Les monstres suivants ne pourront pas le tuer, mais il ne pourra pas sauver la vie de ses camarades ou agir de lui-même. Il ne peut toucher à rien. Il peut juste communiquer avec les autres.





CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOUR 1 - LE COULOIR DU DERNIER ETAGE
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du 1er étage
» New codex black templar
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès

Hetalia Campus Revival :: CÔTE FLOOD :: Event d'Halloween :: Deuxième Equipe :: Pièce 1-