Partagez | .

Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie

 
Croatie/ Tomislav Krleža
traveler1



Messages : 194
Date d'inscription : 20/09/2014
Localisation : Quelque part dans le plan complexe.

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 12:54




◊ CROATIA




▬ AU PREMIER COUP D'OEIL.





▬ INFO DE BASE.


NOM & PRÉNOMS ✯  Krleža( cette bouillie de lettres se prononce "Keurléja") Tomislav
SURNOMS ✯ Tom, Tomi (j'imagine que ses camarades sauront lui en trouver d'autres)
ÂGE ✯ 20ans.
SEXE ✯ Bel et bien masculin
ANNIVERSAIRE ✯ 25 Juin
ORIENTATION SEXUELLE ✯ Hétéro, religion oblige
NIVEAU SCOLAIRE ✯
Supérieur ~


▬ DERRIERE VOTRE PC.


PSEUDO ✯ Kanji
ÂGE ✯ 17
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ✯ On m'en à parlé, partenariat.
DES COMMENTAIRES ? ✯ nope



 


▬ POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE.


PAYS QUE VOUS REPRÉSENTEZ ✯ Republika Hrvatska (ou Croatie)
LANGUE QUE VOUS PARLEZ ✯ Croate. (forcément vous me direz), Serbe (concrètement c'est la même langue à quelques mots près) et anglais sinon. Il comprend l'allemand même si il dit rien au delà des trucs de base (à cause des échanges Croatie-pays germaniques tant en terme d'immigration/tourisme que d'histoire), et Italien dont il a une meilleure maitrise (langue officielle de certaines régions)

HISTOIRE PERSONNELLE ✯
Je suis né à Zagreb, un 25 juin, en pleine journée. On aurait pas pu trouver plus expéditif comme début pour une histoire mais bref. Je suis le fils de Tanja et Josip Krleža ce qui est, malgré ce qu'on pourrait penser, utile à préciser. Tanja, ma mère, est une Zagreboise née, comme son père, comme depuis sans doute des générations. Elle a toujours eu de grandes idées sur tout, presque aussi de gauche que Tito, a tel point qu'elle a de la famille serbe par alliance et que ça ne l'a jamais dérangé. Ma mère je pensais petit qu'elle a toujours su comment elle voulait que soit sa vie et comment faire pour y parvenir. C'est aussi grace a elle qu'on va vers Dubrovnik tout les ans parce que sa mère y vit depuis que la ville est restaurée. Josip, mon père est né a Vukovar. Depuis la guerre d'Indépendance dans laquelle il s'était battu et avait été décoré il a gardé un dos en sale état et une haine tenace des serbes. Ses parents sont morts lors de la bataille de Vukovar durant laquelle leur maison avait été détruite, c'est sans doute aussi pour ça qu'il hait tant les serbes. Il a une grande soeur, qui est la mère de mon cousin Ivica, et un petit frère, qui a toujours eu du mal a trouver du travail. Sans doute qu'il est un peu extreme droite sur les bords mais comme il ne parle pas beaucoup de ses idées et de ce qu'il garde au fond de lui c'est difficile a affirmer.

Sur le papier ca forme un couple peu assorti mais quand ils se sont retrouvés presenté par un ami commun, ils se sont vite trouvés des objectifs semblables et l'envie de mener la même vie. Enfin apres plusieurs fois a s'être vus et revus sans doute.

En tout cas tout fut bien arrangé pour que je puisse être baptisé a la grande Eglise de Zagreb et vivre dans un endroit agréable, juste au dessus du restaurant nouvellement acquis de mes parents. Ce fut donc la que je grandis, entre mon père qui m'appris, dès que je fus en mesure de babiller correctement, des chansons patriotes et ma mère qui rêvait que je sois un artiste ou un casanova. De toute façon ils avaient décidé qu'ils n'auraient pas d'autres enfants donc c'est moi qui portait tout leurs espoirs.

Le Noël de mes 5 ans je reçut un chiot dalmatien, que j'appellais Božic (ce qui veut dire Noël) parce que j'étais sans doute trop jeune pour faire dans l'original. Ce fut extremement important pour moi, parce que je grandissais plus ou moins avec lui et qu'il était censé remplacer les frères et soeurs que je n'aurais pas. Après, vers 8 ans, je prenais des cours de football et de violoncelle, ce que j'aimais bien faire même si je n'avais pas tout décidé de moi même a la base.

Dans Zagreb y'a une grande statue de Tesla. J'ai eu une période ou je voulais que mes parents m'expliquent chaque statue de la ville ce qui prenait son temps parce que mine de rien y'a beaucoup de statues dans la capitale. Certains c'était facile, comme le ban Jelačic, ou encore kralj Tomislav. Mais Tesla pour moi c'était longtemps resté un mystère. Enfin, on m'apprit qui il était, ce qu'il avait fait et je trouvais ça génial. Je me disais que plus tard je serais comme Tesla, ce qui me poussait a m'investir un peu dans ce qui touchait aux sciences. Plus tard je decouvris que Tesla etait serbe et je me sentis trahi. Je reniais celui que j'avais admiré, mais la Croatie n'était pas pauvre en inventeurs, ce qui fit que j'eus d'autres objets d'admiration. Mohorovicic, Penkala, entre autres, mais il fallut peu de temps pour que je renoue avec Tesla, considérant son travail colossal. Tesla resta d'ailleurs jusqu'a aujourd'hui une sorte de guide ou je ne sais quoi.

Avec tout ça des rêves. Beaucoup de guerres et de batailles mais aussi une pleiade de personnages me paraissant familiers. Les rêves n'étaient que des rêves, et bientôt ils ne m'effrayaient plus, me laissant a force une certaine fascination pour toutes ces scènes historiques. Je les racontais a mes camarades de classe ou a mes parents, ou a Ivo notre cuisinier lorsque je passais des heures a trainer entre la salle de restaurant et la cuisine. On avait pas des masses de personnel, seulement Ivo et parfois des etudiants pour le service. Moi je donnais parfois des coups dain et j'en profitais pout essayer de m'améliorer en anglais ou en italien avec les clients si ceux ci étaient des touristes.

Ce que j'ai toujours aimé c'est avoir quelqu'un à proteger. Ca me donnais déja une bonne raison pour me battre, ce dont je ne me privais pas quand j'étais plus petit, mais aussi je me sentais utile. En tout cas, j'ai toujours plutôt préféré jouer le justicier que le despote, peut être qu'il fallait mettre ça sur le compte de mon éducation très catholique.

Pour mes 12 ans j'eus donc le droit à la lettre qui m'inscrivait d'office à une académie dont je ne savais rien, si ce n'étais que ça faisait plaisir a mes parents. Pour moi c'était hors de question d'aller a New York loin de ma famille et des mes amis. Autant aller sur la lune, tellement je ne connaissais rien hors de mon pays. Il fallut beaucoups de discussions pour me rassurer, m'expliquer, m'amadouer. Mon père semblait exploser de fierté chaque fois qu'il lisait cette lettre a quelqu'un. Je me disais qu'il avait qu'a y aller lui si ça le rendait si heureux. Mais finalement le jour J du depart, alors que je m'appretais à prendre l'avion pour la première fois de ma vie, je m'étais fais à l'idée. Je me sentais un peu comme un explorateur qui part en terre inconnue, une sorte de Marco Polo.

En fait lorsqu'un fut tous rassemblés sur le parvis, tout ceux de ma promo, on avait tous l'air aussi perdus et hébété, comme les bâtisseurs de la tour de Babel une fois qu'ils ne pouvaient plus se comprendre les uns les autres. Je baragouinais un pauvre mauvais anglais. Et je n'étais pas le seul dans ce cas la. On savait exprimer des choses primaires mais a part les anglophones peu d'entre nous étaient capable de tenir une conversation. Alors on se rassembla naturellement en groupe linguistiques. Et c'est la que les yougoslaves commencèrent à se rassembler.

Au début on jouais a qui est le plus fort avec Bulgarie pour commander une petite bande de slave alors on se castagnait assez souvent, d'autant qu'on se comprenait pas très bien. Je me battais aussi avec Hongrie, entre autres compétitions de qui pisse le plus loin. Et comme quand on est petit les meilleures bagarres forgent les meilleures amitiés je devins naturellement amis de ces deux. Enfin disons que j'ai été amoureux assez vite de la hongroise aussi.

Vers mes 15 ans j'avais envie de jouer les rockeurs rebelle ce que je n'étais pas vraiment. Je trainais beaucoup avec la bande de Autriche puis avec les autres yougoslaves. Je bossais un peu a Little Italy et j'étais convaincu que je connaissais des gens dans la mafia. Ce qui étais encore totalement faux, mais les clichés ont la vie dure...

D'ailleurs il n'y a sans doute qu'une chose qui n'a pas changé depuis mon entrée ici, c'est que régulièrement on se retrouve tout les 6, avec Slovenie, Bosnie, Serbie, Montenegro et Macédoine pour faire un repas. Généralement c'est très folklorique, on danse un kolo ou on peut être en costume tradi, on mange des cevapis, on boit de la rakjia, parfois on se bat. Enfin je pense que ça nous fais du bien à tous de se voir comme ça, parce qu'y a beau avoir des tensions entre nous on se comprend. Je me souviens d'une fois ou on avait tous chanté "Ej slaveni" avec le coeur, un instant on aurait presque cru que la Yougoslavie existait encore...

[Bien entendu si une personne mentionnée ici s'inscrit et n'est pas d'accord avec ce qui est ecrit ici je corrigerais]

FAMILLE ✯ Fils de Tanja et Josip  Krleža, Tomislav n'a pas de frères ni soeurs. Du coté de son père Il à un oncle Slavko, tout juste marié habitant Zadar, le plus jeune de la fraterie, et une tante Sonja, qui à trois enfant, deux jumelles de 12 ans Kolinda et Anka et un fils, Ivica qui à 19 ans et qui est assez proche de Tomislav. Ses grands parents paternels sont morts à Vukovar, il n'était pas encore né. Du coté de sa mère il y a probablement de la famille serbe (Serbie probable cousin)

VOUS AVEZ L'AIR DE QUOI ? ✯ Je vous de vous mettre un peu en situation, ainsi vous pourrez sans doute mieux voir de quoi à l'air notre croate.

En avançant dans les couloirs il vous est peut être déjà arrivé de tomber sur quelques feuillets détachés sans doute échappés d'un cahier ou d'un classeur. Vous savez à quel point il est ennuyeux de perdre des cours, surtout lorsqu'un contrôle est prévu. Supposons que tant mieux, vous étiez en quête d'une bonne action et vous vous êtes dit que se montrant reconnaissant vous pourriez peut être tirer profit de ce geste (qui sait ?). A vous de voir si vous êtes quelqu'un d'altruiste et désintéressé ou pas. Enfin toujours était il que ces morceaux de papiers étaient proprement illisibles. Vous vous rendez compte après réflexion que si  vous connaissez la langue dans laquelle cela est rédigé vous n'arrivez pas à en déchiffrer un traître mot. Cependant sur l'une d'elles vous devinez une sorte de nomenclature accompagnée de légendes. Vous êtes à peu prêt sur qu'aucun professeur ne vous à jamais demandé de faire quelque chose de semblable, mais repérant au coin de la feuille un nom vous vous dites que, même si ce ne sont pas des cours, vous n'allez rien faire de cette paperasse, donc il serait préférable de la rendre à son propriétaire.

Après un petit passage à l’accueil pour repérer ou loge la personne questions, vous vous retrouvez bien vite à  toquer à une porte inconnue. La réponse ne se fait pas attendre bien longtemps. Ouvre donc un bonhomme qui fait tout à fait slave. Oui, car la Croatie ayant fait partie de la Yougoslavie peut prétendre au titre de nation slave, bien qu'en réalité, nombreuses sont les influences ethniques sur ce bout de territoire en forme de croissant bordé par la mer Adriatique. N'ayant peut être rien d'autre à faire vous prenez le temps de détailler cet étudiant peu commun, cette étudiant qui semble jouer au petit poucet avec des feuilles de... En réalité vous n'en savez rien, et vous vous en fichez totalement.

L'homme en face de vous est loin d'être un petit poucet par sa stature. D'une corpulence plutôt normale, n'étant par sa musculature ni une asperge ni Sylvester Stallone, semblable au commun des mortels somme toute, il était quand même relativement grand, culminant sans difficulté aux alentours de 1m85. Malgré sa structure musculaire pas plus développée que le commun l'on devinait sans effort l’énergie propre aux sportifs. Son ossature ne transparaissait jamais, mais il fallait dire que ses vêtements camouflaient l'ensemble de sa structure. Ses jambes étaient longues,  et semblaient un peu plus musclées que le reste. Par cette observation l'on pouvait conjecturer que s'il pratiquait régulièrement un sport, ce sport impliquait forcement cette partie du corps. A coté, ses bras semblaient bien moins forts, l'on aurait bien conseillé de faire un peu de musculation à ce jeune homme pour équilibrer un peu ses membres. Au bout de ses bras se trouvaient de longs doigts que l'on devinait agiles et aptes à des tâches précises. Autrement l'ensemble de sa structure non épargnée par une pilosité brune représentait une carnation claire que l'on devinait bien bronzer en été.

Ses vêtements, sans grande prétention, étaient composés de l'uniforme de l'école en général, sans la veste et le gilet parce pas besoin de s'en encombré, et quand on est slave on a pas froid. Il exhibait également sa cravate qui ne se situait pas comme pour la plupart des élèves sous son gilet, pour la simple et bonne raison que les cravates ont été inventées en Croatie. Au fond de la pièce derrière lui on pouvait deviner sur une chaise, plié, un maillot de l'équipe de Croatie et une blouse de science qui semblait avoir souffert. Ce qui faisait un ensemble de vêtements assez hétéroclites, mais plus rien ne vous étonne chez ces aspirants nations.

Après une belle étude de l'ensemble il faut conclure par celle du faciès du jeune croate. On constate comme à l'ensemble de sa personne que les soins dédiés étaient de l'ordre du strict minimum. Ses cheveux, témoins de ce manque de rigueur étaient bien souvent peu coiffés. Souvent tenus assez courts ou avec tout leur volume dépendant de la distance de temps le séparant de sa dernière visite chez le coiffeur, cette masse brune pouvait être coiffée, comme le reste de sa personne pouvait être apprêtée, quand monsieur le décidait, lorsque celui ci le jugeait utile. Habituellement, se négligeant quelque peu, on ne le voyait jamais glabre, rasé de près. Il portait le plus souvent une petite barbe au menton, pas de quoi passer pour un homme tout à fait mature mais assez pour prétendre être viril. Pour finir, il nous faut aborder une partie de la personne qui bien que petite par la taille était pour tout les individus un élément essentiel du physique. Il s'agit bien sur des yeux qui chez votre interlocuteur avaient cette couleur marron, rappelant la teinte capillaire que dans un lyrisme exagéré on aurait pu qualifier de "chocolat".

CA SE PASSE COMMENT DANS VOTRE TÊTE ? ✯

- Dobar dan, tu as besoin de quelque chose ?

Il avait une voix chaude, agréable, roulant les r de par son accent qui lui donnait une prononciation un peu spéciale, mais pas désagréable. Vous l'auriez mal imaginé s'essayer à l'Opéra ainsi qu'à des disciplines impliquant du chant. Il avait bien sûr sa manière de chanter, mais réservée exclusivement aux instants passés sous la douche. Vous lui remettez ses feuillets. Feuillets indiquant que votre interlocuteur se nomme Tomislav. Au moins son nom n'était pas trop compliqué à prononcer, du moins, cela aurait pu être pire. Il vous remercia et vous invita à entrer.

A l'image de lui-même, son espace vital était accueillant, vous vous y sentiez vite à l'aise quand bien même votre interlocuteur ne sourie pas particulièrement. Il avait ce genre de sourire qu'on fait sans s'en rendre compte, le sourire de celui qui aime la vie, le sourire de celui qui est fier de lui, mais pas en toutes circonstances. Tomislav était ce genre de personne qui savait détendre l'atmosphère, créer un climat agréable. D'ailleurs, vous remarquez qu'il vous avait tutoyé spontanément. Choisissant arbitrairement à qui il donnerait du "tu" et à qui il donnerait du "vous" notre croate ne divergeait que très peu dans sa manière de s'adresser à une personne une fois qu'il en avait décidé. Cela n'impactait pas son phrasé, qui s'adaptait rapidement. Il le fallait, car monsieur était du genre loquace. Railleur et spontané avant tout, monsieur avait un franc parler qui pouvait faire grimacer, allant parfois même jusqu'à la grossièreté. Mais jamais les insultes. Si le croate s'autorisait à plaisanter, voire à embêter sciemment par ce qu'il disait, il savait ou étaient les limites à ne pas franchir.

Votre regard se promena un instant dans la pièce et tomba sur un placard ouvert un peu en plan, laissant voir une belle collection de cravates. Des cravates telles que celles requises pour l'uniforme, mais aussi de toutes sortes et surtout quelques-unes bien visible a damier rouge et blanc comme le blason de la nation. Ce que vous ne pouviez pas savoir c'est que Tomislav ne sortait jamais sans cravate, sous prétexte que celles-ci ont été inventées par un croate. Il en était fier et le montrait allègrement. Oui parce que le croate est quelqu'un de fier. Pas particulièrement orgueilleux ni vantard, mais terriblement fier. D'ailleurs il considérait en avoir le droit, après tout de très grands inventeurs venaient de son pays. A commencer par Nikola Tesla.

Nikola Tesla. Pour le jeune homme c'était un génie, le vivant modèle du scientifique parfait, celui qu'il aspirait à devenir. D'ailleurs vous pouviez dans sa chambre observer schémas et maquettes, témoignant de son aspiration à être un inventeur. Des livres que vous n'auriez sans doute jamais osé ouvrir côtoyaient des revues diverses dans l'assemblage hétéroclite que constituait son espace personnel. Vous pouviez imaginer sans peine que votre interlocuteur était quelqu'un d'intelligent, menant ses travaux avec soin, des projets jalonnant l'avancement de sa vie. C'était quelqu'un de curieux avec ça, avide d'apprendre, tant que cela servait ses scientifiques intentions. Mais surtout, lorsque quelqu'un maîtrisait un savoir qu'il en possédait pas, bien que cela ne rejoigne pas forcement ses volontés d'inventeur, il avait tendance à se rapprocher de la personne en question afin au moins de voir de quoi il en retournait. Quelqu'un d'intéressé donc, mais aussi d'intéressant. Certes vous n'aviez écouté que d'une oreille distraite, mais le projet contenu dans les quelques bouts de papiers que vous lui aviez apporté était certes ambitieux, mais aussi amplement digne de considération et d'intérêt. Sa passion, il savait la communiquer.

Malgré tout, cette personne communicative n'était pas intenable, calme lorsqu'il fallait l'être, le croate prenait ses travaux ou allait bien volontiers cuisiner des plats de chez lui, marqués de diverses influences, aussi bien méditérranéennes que austro-hongroises. L'on pourrait achever cette partie ici, mais il est jugé utile de faire un point sur ses convictions religieuses. Catholique sans conteste, l'on pouvait parfois le voir à prier le dimanche, mais discret, il le faisait souvent là ou l'on ne pouvait pas le troubler.

Pour conclure, nous pourrions aborder son intérêt pour les échecs. Véritable symbole national, l'échiquier figurait sur le blason de sa nation et donc partout. La légende voulait qu'un ancien roi Croate avait été capturé par les Vénitiens et aurait joué trois parties contre le doge Petar II Orseolo. Il avait gagné trois parties et sa liberté, pour ensuite mettre l'échiquier salvateur comme emblème de son pays...

CE QUE VOUS AIMEZ ? ✯En matière de musique : Le rock (Nirvana, surtout Nirvana), l'éléctro pop (pas forcement de la bonne electro d'ailleurs),  les covers avec des instruments de musique classique (en particulier au violoncelle),  la musique tradi croate (parce que voila).
En matière de nourriture et boissons : les Štrukli, les paprenjak, la viande et le poisson. Les soupes (comme le goulash), le café, la bière et la rakjia.
En matière de divertissements : Les dessins animés, les films de John Malkovitch, Games of Thrones, le sport (foot, tennis, basket, water polo et un peu équitation), les sciences et ce qui s'y rapporte, faire la fête.
Sinon il adore son pays et les dalmatiens.

CE QUE VOUS N'AIMEZ PAS ? ✯ Être pris dans une situation impossible et les conflits (surtout quand ça le concerne). Serbie. Les gens qui l'écoutent pas, se lever tôt en semaine et le dimanche pour aller à l'Eglise, avoir à aller chez le coiffeur parce que ça commence à devenir n'importe quoi (en général il les laisse jamais pousser trop longs non plus ses cheveux), qu'on se moque de lui ou qu'on dise du mal de son pays ou sa famille.

TALENT PARTICULIER ✯ Créer des projets et inventer en général; il est assez entreprenant et compense sa flemme manifeste par une certaines intelligence sur certains sujets.  

HABITUDES/TICS ✯ A tendance a dormir n'importe ou, a glisser sur les chaises ou il est assis et glisser tout court quand il est appuyé a quelque chose

CLUB DONT VOUS FAITES PARTIE ✯ Club de science

LOISIRS ✯Les sports en général, les sciences, taper la discuss ou l'incruste, ou les deux, se bourrer la gueule entre pote, se bastonner et après se réconcilier, écouter de la musique, squatter les discuss en écoutant de la musique et en faisant des sciences, entreprendre des trucs, cuisiner.

POSTE/EMPLOI ✯ Serveur dans un restaurant chic dans Manhattan

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 13:42


    ASDF MOVIES xDDDD omg tu gères

    Ehm bienvenuuuuuue !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 14:04

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 14:52

( "don't hurt me :CCC" )

jocolor Bienvenue !!!

Fiche exceptionnelle, personnage attendrissant et bien construit avec une histoire sympathique et intéressante, tu as gagné une fan.

Juste un tout petit détail de pinailleuse :

Citation :
Ce que vous ne pouviez pas savoir c'est que Aleksandar ne sortait jamais sans cravate, sous prétexte que celles-ci ont été inventées par un croate.

J'ai peut-être mal suivi mais il s'appelle pas Tomislav ? :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 16:22



<3 Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Croatie/ Tomislav Krleža
traveler1



Messages : 194
Date d'inscription : 20/09/2014
Localisation : Quelque part dans le plan complexe.

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 16:52

Merci ^^

Pays Bas : J'ai corrigé, c'est juste que j'avais changé le nom du perso en cours de redaction et j'ai oublié de corriger partout o3o'

South Africa : Tesla gagne. Evidemment. Ce type est trop puissant

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff Gang



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Sam 20 Sep - 17:38

Tout est bon, petit fan de cravates ! Tu es donc validé(e) comme Supérieur. Tu bénéficie également du niveau de synchronisation Traveler.

Je t'invite à consulter ton Emploi du temps et à faire rapidement une Demande de chambre. Tu peux aussi commencer à rédiger ta Fiche de Relations afin de découvrir du beau monde.

Bienvenue et bon jeu sur Hetalia Campus Revival !

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla ▬ Croatie Aujourd'hui à 11:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cravate ▬ šahovnica ▬ Tesla
» DES VOYOUS EN CRAVATE
» Espagne - Croatie
» Le salon du chocolat à Paris
» Hermione J.Granger [termine]

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: FICHES D'INSCRIPTION :: ELEVES VALIDES-