Partagez | .

Don't be harsh with the Nurse.

 
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Don't be harsh with the Nurse. Dim 20 Juil - 23:27


Мало тебя

"J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables, j'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et oublié des personnes inoubliables.
J'ai agi par impulsion, j'ai été déçu par des gens que j'en croyais incapables, mais j'ai déçu des gens aussi.
J'ai tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger.
Je me suis fait des amis éternels.
J'ai ri quand il ne le fallait pas.
J'ai aimé et je l'ai été en retour, mais j'ai aussi été repoussé. 
J'ai été aimé et je n'ai pas su aimer.
J'ai crié et sauté de tant de joies, j'ai vécu d'amour et fait des promesses éternelles, mais je me suis brisé le coeur, tant de fois!
J'ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos. 
J'ai téléphoné juste pour entendre une voix, je suis déjà tombé amoureux d'un sourire. 
J'ai déjà cru mourir par tant de nostalgie.
J'ai eu peur de perdre quelqu'un de très spécial (que j'ai fini par perdre)......... 
Mais j'ai survécu!
Et je vis encore!
Et la vie, je ne m'en lasse pas ….........
Et toi non plus tu ne devrais pas t'en lasser. Vis!!! 
Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant.....parce que le monde appartient à celui qui ose!
La vie est beaucoup trop belle pour être insignifiante!" 

C.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Lun 28 Juil - 13:54

Journal, 

J'ai longtemps pleuré sur mon histoire d'amour. Vraiment longtemps. Il faut dire que le choc a été rude, et que je n'ai pas totalement pardonné à Ludwig. Je crois même que je n'ai pas totalement cessé de l'aimer. Dès que le vois... Merde, une adolescente. Mes jambes deviennent une petite guimauve toute molle, je souris bêtement. Je le regarde d'un air énamouré et je gueule sur ceux qui m'accusent d'avoir encore des sentiments pour lui. Ils ont tellement raison mais... Mais c'est fini. Que dire de plus ? Je suis l'infirmière, il est l'Allemagne. Recasé avec ma cousine. Merveilleux, niveau ironie on aurait pas fait mieux. 

Cependant, il y a un point qu'il est intéressant de soulever à propos de mon célibat. 

Le cul. 

Alors, je sais. Je ne suis pas vraiment sensé pratiquer la chose. Du moins pas avec les étudiants. Mais on a le même âge, et il est de notoriété publique que le feu qui anime mon fondement ne s'éteint pas avec l'arrosage du lycée. Alors j'ai peut être un peu pêché. Et je me suis dit que, quitte a faire du rodéo sensuel tout les deux jours, autant en tirer une étude sérieuse et chiffrée. 

Tenons donc un cahier de nos conquêtes.


Mon tour du monde des coups de reins. 

ALLEMAGNE - Ludwig Beilschmidt. 8,25 / 10

Oui quoi, allez vous faire voir, il compte aussi dans mes dernières conquêtes. Puis on en a bien fait le tour. Ou pas, remarque, il y a plein de choses complètement ésotériques que j'aurais pu faire avec lui. Parce que le petit blond, il en a sous le capot. Une vrai Audi, ça ronronne et ça chauffe. Avec violence. Déjà, un seul petit truc : les préliminaires c'est un peu pour les faibles, a moins que je me débrouille pour le motiver. Il aimait bien me rentrer dans le tas sans trop de préparation, ce qui m'a valu deux trois gros, gros maux de reins. Mais aaaah. Quand on me malmène, j'ai tendance à crier tout mon plaisir. En plus, il était toujours motivé. Et ça repartait très vite aussi. Un avantage non négligeable quand les trois-quarts des types s'endorment après le premier jet. Non, la qualité allemande, ça ne vous laissera pas sur votre faim. 
Les plus : Il est juste ce qu'il faut de violence et de désir. Et il prends soin de son partenaire, beaucoup, beaucoup. 
Les moins : Il m'a largué comme une merde et donc j'ai un peu la rage contre lui. 

NORVEGE - Sigurd Jensen. 7,75 / 10 

Ca encore, une bonne idée de ma part. Mais bon. Il était là à me draguer. Si délicatement ( oui il me fixait façon stalker dangereux, ça m'a réveillé les cuisses . ). Le genre de type qui m'a regardé dans les yeux au resto pour me dire en un mot bien rempli de testostérone qu'il voulait de moi. Maintenant. Ok pas de soucis, j'ai la résistance d'une ampoule façon à la foudre lorsqu'il s'agit de sexe. On a donc été chez moi, pour le faire maintenant. Sur la table. Ah j'adore les lieux incongrus. Il est vrai qu'avec Ludwig les sentiments étaient là, constants. On prenait soin l'un de l'autre, c'était moins je-te-défouraille-sur-la-table. Bon, comme c'était sa première fois avec un garçon, j'ai pas trop eu le droit aux préliminaires et à la préparation. Mais après 6 mois de saucisse allemande, je connais, j'ai rien dit. Excitant ce jeune blond nordique. Il me dit être vide de sentiments, mais il faut voir les coups de reins qu'il envoie. En prenant soin de son partenaire dans une certaine mesure. Il m'a tellement fait plaisir que je lui ait fait un petit cadeau dans la nuit. On a recouché ensembles dans le parc l'autre jour. Contre un arbre, débout. J'ai encore les traces de griffures du bois sur mon ventre. Dommage pour moi, cette propension à avoir des sentiments rapidement, j'aurais bien continué comme ça sinon... 
Les plus: Le côté chaud / Froid bien dosé. Son inventivité ? 
Les moins : Il a pas l'air super chaud pour les gayeries et je risque de tomber amoureux comme un con avec mon complexe du saint-bernard. 

PAYS-BAS - Maarten VanGalen. 9,25 / 10

Alors là, je sais même pas quoi en dire. Maarten, le genre de types qui me donne envie de le rider en public sans même lever le petit doigt. Heureusement pour mon égo, ça me semble plutôt réciproque. On arrive rarement à se retenir, c'est comme avoir envie de pisser à côté d'une fontaine. On se touche, on se rapproche. nN s'embrasse, on se caresse. Et ça dérape. L'autre jour, tenez. On était au parc en train de discuter, je voulais simplement le réconforter vis-à-vis d'un triste accident. Ca a pas fini en 69 dans l'herbe ? ben si. D'abord, il m'avait caressé les jambes. Trois minutes après c'était digne d'un porno allemand des années 70. En plus j'aime beaucoup cette position, alors j'allais pas dire non. Si mes souvenirs sont bons c'est moi qui ait lancé le mouvement. On avait envie de plus mais on s'est arrêtés là. Il est casé, on va pas déconner quand même. Même si il explose la fermeture éclair quand il je le frôle par accident, et que je pense a lui quand je m'ennuie le soir avec ... Non ça c'est privé. 
Les plus: Il baise comme un Dieu, que dire de plus ? Je me sens désiré à en crever quand il est auprès de moi. Ca m'excite et ça me fait me sentir bien. Comme si j'étais pas le seul à avoir des hormones qui constituent 95% de mon corps. 
Les moins: Je n'aime pas ne pas savoir identifier une relation. On peut pas parler de simple amitié avec un désir pareil, pourtant je ne ressens ni jalousie, ni possessivité, ni rien de tout ça. Comme si c'était plus simple, mais inqualifiable. 

FRANCE - Francis Bonnefoy 8,75/10

On dit que recoucher avec son ex c'est comme ravaler son vomi. Alors déjà, j'ai deux amours, mon pays et Paris. Il faut dire qu'avec Francis, ça ne date pas d'hier, ça ne se finira pas demain. Hormi le fait qu'eu été l'Ecosse en lice il fut un temps... Nous avons toujours été proches. Puis un couple, jusqu'à ce que la jalousie fasse tout éclater. Et détruise encore le peu de choses pour pourraient rester entre nous. Si j'ai un goût amer en y repensant, je ne peux pas mentir : il couche très bien. Au moins on s'emmerde pas, il n'aime pas la monotonie et on change souvent de positions. Ce que j'adore. Rien ne m'excite plus que lorsqu'on m'attrape pour me bouger dans tout les sens et me reprendre. C'est comme ça que voulez vous. J'aime qu'on utilise ma souplesse, qu'on s'extasie devant mon corps et qu'on me le fasse savoir. Je ronronne fort, je me roule et je miaule dès qu'on m'en donne l'occasion. Avec Francis je deviens la SPA, et ça se termine souvent ... jamais. Il a toujours envie. Toujours. C'est sans doute son énorme problème, il a toujours envie de tout le monde. 
Les plus : Un amant comme ça ça se trouve pas à tout les coins de rue, il est dynamique et créatif . 
Les moins: Il est créatif avec tout le monde. Moi aussi, remarque.

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Mer 30 Juil - 5:25

Journal à la con,

Gilbert a raison, je n'arrive pas à oublier Ludwig. Je suis en colère. Il me regarde comme les gamins regardent les pigeons amputés sur les places publiques. Comme un truc fragile. Comme s'il était pétri par les remords, la culpabilité seule. Lui qui m'a déjà oublié. Avec ma cousine. Je ne le dirais jamais assez, combien je déteste les voir tout les deux. J'ai envie de leur cracher au visage, mais je n'ai pas le droit, pas plus que de faire le moindre commentaire. Je suis l'infirmier. Alors je pars, je quitte les lieux et je retourne au milieu de mes élèves aux chevilles foulées et aux problèmes imaginaires. Ca me rend malade. Cet imbécile se permet de se complaire dans sa culpabilité pour alléger sa conscience. S'il pouvait seulement assumer ses actes, admettre qu'il s'était trompé. Qu'il ne m'a pas aimé. M'a jeté. S'est recasé. End of the Story.

Je veux la vérité en face.

Et avec tout ça j'ai encore couché a droite à gauche. Si j'ai réussi à calmer le jeu avec Sigurd ... C'est pas le cas de tout le monde. J'ai quand même apprécié le restaurant et la journée piscine avec le norvégien. Il est calme. Il est cool. Faut que j'arrête de coucher avec quand même. Ou que je le fasse de façon plus sportive. Je sais pas. Y'a un truc bizarre.

Puis y'a eu Francis. C'était pas prémédité, et j'espère qu'Autriche l'apprendra jamais. Scénario débile, il était allongé dans l'herbe en fin de journée - qui s'allonge dans l'herbe en fin de journée pour mâchonner des herbes avec un sourire imbécile, QUI? Bah Francis-. Et du coup, comme j'ai trébuché, je suis tombé sur sa queue. Non ça s'est pas tout a fait passé comme ça mais on en était pas si loin que ça. Je sais pas. J'avais envie, et le français n'est jamais en trop plein de contact physique. Mais faut que j'arrête de me faire défouraille dans le parc, parce que si je me fais gauler ça va pas être la fête...

Et enfin, bouquet final. Ned. Putain. L'autre jour c'était... pourquoi ? Comment ? On était pourtant .. simplement ... en train de se disputer. La moitié de ma salle de bains a fini par terre, j'étais dans une telle rage que je ne saurais dire si on a couché ensembles ou si on a tenté de se dominer par le sexe. C'était trop violent, on y a coupé court. Depuis je ne sais pas quoi penser de ça, ça me fait mal à la tête. Donnez moi un putain d'aspirine, au secours. Mais pourquoi devrais-je y réfléchir. Il l'a dit lui même, nous nous entendons juste bien. Juste bien. Si c'est qu'une histoire de bout de chair, je me sens un peu moins coupable à lui sauter dessus. C'est paradoxal. Y'a bien un moment où on va me griller.

Même si Sigurd est Silencieux.
Francis va avoir des emmerdes s'il parle de nos escapades.
Ned va avoir énormément d'emmerdes s'il en parle aussi.

Je suis relativement en sécurité pour ces trois là. Le reste... boah. Au moins je me retrouve dans ce que je fais de mieux, séduire. Passer des moments hors du temps. J'exagère parfois, je dis que je ne suis qu'une chienne - ce que Kiku pourrait penser à juste titre s'il savait- mais je ne le pense même pas. J'aime faire l'amour, j'aime qu'on me serre, qu'on me désire. J'aime qu'on me caresse avec avidité, entendre les halètements rauques de mes amants. Les relancer.

Mais peut-être que je me venge un peu de l'allemand.


_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Dim 9 Nov - 15:08

Cher journal,

Voilà longtemps que je ne t'ai rien écrit. Il faut dire que ma vie n'est pas passionnante. C'est difficile à admettre, mais moi qui étais si agité avant... me suis calmé comme un soufflet qui retombe. Je prends soin d'eux. Tout ce qu'on attendait de moi du temps de ma scolarité est là, avec un an de décalage. J'ai laissé passer le train, mon frère est monté dedans.

Oui mon frère, mon frère jumeau. Il est comme moi et à l'opposé à la fois. Avant nous étions si proches et aujourd'hui... Aujourd'hui je sais que même le temps nous déchirera. Nous ne vieillirons pas ensembles, nous ne vivrons pas ensembles, nous ne pourrons jamais nous retrouver. Nous nous étiolerons, je suis un simple mortel et mon temps parmi les miens est compté. Peu à peu ils s'éloigneront, peu à peu je construirais une vie, une vie d'infirmier, avec mes hauts et mes bas, mais pas d'obligations.

Il fume tout le temps. Il consume et me regarde comme si j'étais un rongeur qui passait par là. Après avoir été un, nous sommes dix mille pièces impossibles à rassembler. Je n'ai pas assez d'encre pour parler de tout ça.

William, tu es mon plus grand chagrin d'amour.

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Dim 22 Fév - 12:57

Petit journal,

L'hiver est rude. Rude, et encore plus rude. Bon c'était l'information inutile du jour, mais nous sommes toujours en train de crouler la neige. J'aime bien, même si honnêtement je ne peux pas profiter la collection printemps/été. Chiant.

Autrement, je suis sage. Comme une image. Eh oui, comme quoi il n'est jamais trop tard pour changer, je suis véritablement rentré dans les clous. Je m'occupe de mon prochain, mon prochain est une brochette de futurs pays au coeur de leurs tourmentes, leurs angoisses et leurs histoires. Je trouve ça plutôt gratifiant, se donner pour les autres et les voir parfois aller mieux. Leur offrir de l'oxygène pour remonter à la surface. Car mon métier ne concerne pas tant trois rhumes et quatre genoux tordus. Non ils ont tous surtout besoin de soutien psychologique. Voilà où j'en suis.

Je cuisine des trucs sympas, j'essaye de discuter. Parfois je dois sévir, je déteste ça en plus j'ai l'autorité d'une loutre mais quoi dire de plus ? Bah. J'aime bien les aider, et ils en ont besoin. Mon frère, Ayunda, Gilbert... Et encore je compte pas les autres. Ils ont vraiment besoin qu'on les aide un peu . Et ça me fait plaisir ...

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Lun 16 Mar - 8:21



Eh viva espana

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Lun 11 Mai - 13:24

Ma vie .


_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Ven 19 Juin - 11:14

Bonjour cher journal,

J'écris, plutôt histoire d'écrire. Rien de passionnant dans ma vie de jeune adulte. Je bois mon café, avachi sur ma fenêtre en tripotant mon stylo. Je réalise au passage que je ne suis désormais rien de plus que ce que mon titre annonce: l'infirmier.

Ceux qui autrefois étaient mes amis ou mes amours deviennent peu à peu mes patients. Je les couve comme une mère mais n'éprouve plus d'autres sentiments à leur égard. C'est comme si peu à peu ils devenaient inaccessibles. Inconsciemment, ils s'échappent vers leur existence de nation, je m'enfonce dans celle de simple humain.

Et ça n'est pas assez. J'aime prendre soin d'eux, j'aime les aider. Mais je veux briller, moi aussi. Je veux une vie passionnante pleine de voyages et de rencontres. Pas préparer les sportifs de skis de fond pendant toute ma vie. Je sais que c'est égoïste, que si je pars je perdrais sans doute ma famille et mes amis. Ils seront bientôt pays à eux tout entiers. Je veux être quelqu'un, pas une entité.

J'ai envie de couper les racines, quitter l'académie.

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Mar 28 Juil - 11:00

Yo gros tas de papier,

Varions les transitions, apprécions cette prose. C'est bon ? Voilà, c'était une sorte d'entrée en matière plus énergique. Car s'il est une chose que j'ai bien retrouvé, c'est elle. Je ne suis pas parti, finalement. Arthur en est une des causes principales, je crois que m'avoir ici lui est rassurant. Il ne l'avouera pas mais je suis prêt à tenir encore un petit moment sous les néons de mon infirmerie chérie.

J'ai changé les plaids, ils sont toujours hyppoalergéniques mais ils sont pastels. Bleus, jaunes et roses. Ca égaye le lieu, comme les photophores et quelques rideaux tout aussi colorés. J'ai peu de patients, je profite de ma propre déco, c'est un concept. A vrai dire tant mieux, les élèves malades sont de vraies comédiennes, c'en est à la limite du drôle. Quand une coupure au doigt se finit en phase terminale, ou quand un rhume est une malaria.

Dans la lignée des changements, j'ai aussi quelque chose à dire. Voilà, j'ai quelqu'un. Oh, je ne suis pas marié, je ne suis pas non plus vraiment en couple. Je pense que le mot couple sonne à ses oreilles comme un synonyme de prison, carcan, étouffement. Que des choses sympas, non ? J'ai simplement réussi à le convaincre de ne pas aller voir ailleurs - et j'en ferais naturellement de même-.

De toutes façons même si j'avais voulu, il faut dire que le nombre d'opportunités approche le zéro absolu.

Bon, pour en revenir à mon ... Petit-ami ? Petit ne le définit pas vraiment bien. Pas bien du tout. Déjà il n'est pas petit, ni jeune. Il a plutôt dans la cinquantaine. Pas que je n'ai jamais eu d'aventure avec un homme d'âme mûr, mais là ça paraît moins ... éphémère. Il me plait, il est drôle, pétri d'expérience, de bons côtés et de fêlures. Il a été une nation, une grande nation, il s'agit de Rome.

Ce qu'on appelait un prof un peu jeté, un peu bizarre. Il a été la toute puissance d'un empire qui, a son apogée, couvrait la moitié de l'Europe et dévorait la Méditerranée. Il est difficile de s'imaginer son âge, sa puissance. Il vieillit si lentement, passant au travers des années comme on vit les journées. Je ne pourrais jamais complètement comprendre une nation comme celle ci, tout comme mon oncle d'ailleurs.

Qui a plutôt mal pris la nouvelle. Au passage.

Bah. Ca leur passera. Je ne suis pas là pour compter les jours en attendant de sortir de mon infirmerie. Je compte rester et profiter de ce que j'ai encore, malgré tout, la chance de vivre. La proximité avec les grands décideurs, ceux qui porteront l'Histoire au bout de leurs bras ou qui l'ont vécu si intensément que la simple notion d'humain leur paraît abstraite, comme faisait partie d'un grand tout qu'il faut regarder avec du recul. De petites fourmis partout, grouillantes de vie, mais aussi de maladies, de guerres et de mort.

Je suis une fourmi.

Une petite fourmi, et je ne me laisserais pas écraser.

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurse / Lysander Hubble
avatar
leaderprof



Messages : 32
Date d'inscription : 25/06/2014

Taux de synchronisation
Points:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse. Lun 9 Nov - 11:28

Miracles, I see miracles
There's a fire burning deep within your eyes,
Searching for
something beautiful,
now I see that you are my angel in the night.
I've been waiting here for you to take me higher
I've been waiting here for years.

Whenever the lights are burning old
Whenever the nights are turning cold
You are the one who takes me home
feel like you brought me back to life
And now my heart will be alright
When I breathe your love,
I breathe your love.

When I breathe your love,
I breathe your love.

Magical, it's so magical
See you written name on the stars upon the sky
Powerfull, feel so powerful
When you touch me i get this feeling buried deep inside
I've been waiting here for you to take me higher
I've been waiting here for years.
Whenever the lights are burning old
Whenever the nights are turning cold
You are the one who takes me home
feel like you brought me back to life
And now my heart will be alright
When I breathe your love,
I breathe your love.

_________________
© TAZER.

Me, me, me, me, only me.
As sly as a fox, as strong as an ox, As fast as a hare, as brave as a bear, As free as a bird, as neat as a word, As quiet as a mouse, as big as a house, All I wanna be, all I wanna be, oh, All I wanna be is everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't be harsh with the Nurse.

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Panaris Island] Harsh Spanking
» New-York Islanders
» Dennis MacInnis «Scouting Report» Avril
» Dennis MacInnis «Scouting Report» Mai
» Vous aimez le cosplay ?

Hetalia Campus Revival :: ETABLISSEMENT :: [DOCUMENTS] :: JOURNAUX INTIMES-