Partagez | .

Big boss du level kawaii [Taïwan]

 
Invité
Invité



MessageSujet: Big boss du level kawaii [Taïwan] Ven 18 Oct - 0:32


    Au premier coup d’oeil

    Nom : XIAO, Mei
    Surnoms :  Meimei, Mei hua, Wanwan et n'importe quoi de suffisament adorable pour lui coller à la peau.
    Sexe : Du féminin, du vrai, un pur concentré, tu t'en relèveras pas.
    Anniversaire : 23 mai 1997 (a actuellement 16 ans)
    Orientation Sexuelle : 2fabulous4you
    Niveau Scolaire : 17-18 - Cycle Intermédaire

    Pour un peu mieux vous connaître


    Pays que vous représentez : République de Chine - plus couramment Taiwan
    Langues que vous parlez :

      → Taïwanais (Langue maternelle)
      → Anglais (LV1)
      → Mandarin (Langue officielle - LV2)

    Histoire Personnelle :
    Il était une fois, une petite fille, son papa et sa maman, à la belle île de Taiwan. Elle vécut heureuse, the end.

    C'est comme ça qu'elle vous racontera sa vie hors de l'académie. Non pas qu'elle déteste en parler ou qu'il s'agisse là de quelque chose de … Terrible. Non. C'est juste qu'une vidéo conférence très très imortante l'attend dans sa chambre ! Le sujet de la semaine, est-ce que l'on peut porter des boucles d'oreilles bronze quand on porte un maquillage plutôt bleuté.

    Quand elle avait 5 ans, Mei portait des costumes de fée et se coiffait avec de grands roses blanches. Elle piquait même les talons de sa mère pour déambuler ainsi dans l'appartement en clamant être une maman très belle. Ses parents trouvaient cela marrant, ils la laissaient faire.
    Petite Mei aurait bien aimé que ses parents soient là plus souvent. Ils travaillaient dans un truc très compliqué, c'était là-bas même qu'ils s'étaient rencontré. Un truc avec des machines qui tuent et des robots trop forts !
    Mais bon, ils étaient là le soir, ils l'aimaient de toute leur grand coeur de papa et de maman, et ça, c'était l'essentiel.

    Quand elle avait 10 ans, Mei s'est bouclée les cheveux. Ca n'a pas tenu toute la journée, mais elle s'était trouvé très jolie. A l'école, tout le monde avait adoré. Faut dire, c'était carrément une reine dans sa classe. C'était la plus jolie, et en plus, elle avait les meilleurs notes en anglais. C'est sûr, Mei, elle allait devenir une vraie star un jour.
    Mei ne comprenait toujours pas le travail de ses parents. Après réflexion, ce n'était pas des robots tueurs, c'était juste des ordinateurs. Ou d'autres trucs comme ça ? C'était compliqué. Et ils n'étaient pas souvent là.
    Mei a appris à se servir de son ordi à ce moment-là. Elle a découvert beaucoup de choses, pas toujours une bonne idée. Il y a eu les magasines pour filles, les accessoires de mode, les mangas, les séries à l'eau de rose qui passaient à la télé et toutes ses musiques beaucoup trop cool qui te rentrent bien dans la tête.
    Bref, Mei, elle avait 10 ans, elle mesurait pas trois pommes, mais elle était sur le point de devenir une vraie ado comme on en a bien peur.

    Quand elle a eu 12 ans, Mei est parti très loin de chez elle. Elle s'est envolé pour les Etats-Unis. Faut dire que sur le coup, elle trouvait ça génial. C'était comme dans un film ! Elle allait devenir une star, et oui, enfin ! Elle s'était faite jolie, avait bourré sa valise d'une partie de ses affaires et hop, c'est parti, USA J'ARRIVE.
    En posant les pieds là-bas, elle a flippé. Les gens n'étaient pas du tout comme elle l'imaginait. Alors oui. Elle avait pas un niveau trop merdique. Elle comprenait ce qu'ils se disaient. Mais elle qui se sentait si petite, n'osait pas aller vers les autres. Alors Mei a continué à faire ce qu'elle faisait chez elle : magasines, accessoires, mangas et séries, seule, dans sa chambre.
    Et ses parents ? Ils s'écrivent des mails tous les jours. Mei a même ouvert un blog spécialement pour eux, afin qu'ils continuent à recevoir des nouveautés d'elle. Et cela, bientôt, en parallèle avec son véritable blog. Il ne faudrait quand même pas qu'il tombe sur le personnel, ce serait terrible…

    Quand elle a eu 14 ans, Mei a compris quelque chose de très important. Elle n'était pas là pour être une star. Zut. Mais pour une nation. Trop cool. Et ouais, il lui en a fallu du temps. Non pas que les rêves étaient en retard. Mais vous savez comment ça prend peur si vite, une petite fille qui se sent perdue, dans un pays étranger, seule. Terriblement seule.
    Mais heureusement pour Mei, elle n'était pas si seule. Parce qu'elle s'est vite fait des amis, finalement. Et des gens bien comme il faut ! Winkwink pour toi, bridé de la côte chinoise.

    Quand elle a eu 16 ans, Mei a décidé quelque chose de grand ! Elle allait enfin … Essayer le vernis craquelé. Après un premier échec fort humiliant, plus jamais elle n'a recommencé.

    The end.


    Famille : Fille unique, cousine unique, petite-fille unique- Ok, vous visualisez. C'est la seule gamine qui traine dans sa famille proche.

    Vous avez l’air de quoi ?
    Vous savez ce qui rend son caractère vachement impressionnant ? C'est le fait que ce soit celui d'une puce d'1m50 habillée à la Taffyta. Première révélation ! Elle est minuscule. Et à cause de ses 16 ans, on aurait tendance à croire qu'elle n'a pas étteint sa taille adulte, qu'elle va grandir encore un peu… Mais que nenni ! Au mieux, elle gagne trois millimètres, mais rien qui ne lui permettra d'atteindre les 151 centimètres rêvés. Et vous savez quoi ? En vrai, elle s'en fiche. Des complexes ? Que dalle. Parce que non seulement, les petites tailles, c'est carrément adorable, et super mignon, mais en plus, c'est parfait pour foutre un coup de poing bien placé- je veux dire, pour se défendre en cas de problèmes, si, si. De plus, jamais elle se prendra le haut des portes ! Carrément ! Et de toute façon, c'est pas elle qui est petite, ce sont les autres qui sont trop grands.

    Bande de géants.

    Mei, elle a la morphologie adaptée à la taille. Elle est … Droite. Et plate. Mais faut voir ça du bon côté ! Déjà, elle rentre dans tout (absolument TOUT). Certes ça tient pas toujours très bien, mais au moins, elle rentre dedans. C'est plus simple de repriser pour serrer un bustier trop large, que pour y ajouter trois-quatre centimètres de largueur. On est d'accord ? Bien. Ensuite, c'est pratique, parce qu'elle peut se faufiler dans les foules sans soucis ! Qu'elle pourrait rentrer en deux exemplaires sur une seule chaise ! Et qu'elle pose toujours son derrière sur les genoux des autres et jamais l'inverse !! Et en plus c'est jamais elle qui porte les autres en cours de gym !!! Si ça c'est pas du méga bénéfice !!
    Ahem. Et elle trouve ça mignon.
    Bon, il faut avouer que sa poitrine reste quand même un sujet plutôt … Tendu. Pas qu'elle aimerait avoir une taille de plus, non, non, le rembourrage, c'est uniquement pour remplir un peu ses tenues, rien de plus. Je vous assure. Mais de voir tant de filles si bien foutues autour de soi, ça a de quoi … Gêner. Alors elle est gênée. Et déconcentrée. Vous avez jamais eu ce moment bizarre en cours, pendant un examen, vous bossez et pour réfléchir, vos yeux se lèvent et se posent sur votre voisine. Et là, vous constatez qu'elle a un méga décolleté qui tue. Et plus possible de reposer vos yeux sur votre copie ! Des tas de questions métaphysiques vous viennent à l'esprit et aaah, c'est bon, c'est foutu. Non, jamais ? À Mei, si, souvent même. Pourquoi ! Pourquoi.
    Je disais quoi déjà. Ah oui. Sa morphologie. Donc oui, on oublie les formes généreuses, Mei tape dans le fin, sans forme et aligné. Sans être oseuse - à force, on sent quand même le poids d'années de gourmandise extrême -, elle n'offre pas l'image d'une femme forte qui va te botter le cul.
    Mh.

    Elle est mignonne quoi.

    Faut avouer qu'elle a un joli faciès. Du moins, joli, quand t'aimes la touche asiatique. Elle a des yeux qui pétillent, souvent maquillés avec soin. Bleu, rose, violent, doré, argenté, wow, c'est l'arc-en-ciel des fards à paupières ! Elle s'amuse avec les faux-cils, cherchant à trouver celui qui la rendra plus mignonne qu'elle ne l'est déjà. Enfin non pas que cela soit une nécessité, vous voyez, même au naturel, elle reste adorable. Mais vous comprenez le principe de l'éternelle recherche de l'excellence ?
    Elle a un petit nez rond pas si petit que ça. Mais comme il est rond, bah il est mignon. Ca lui arrive de jouer un peu, effet d'ombre, pour lui donner l'impression d'être plus fin. C'est marrant.
    Vous voulez que je continue dans la liste de ce qu'elle aime bien trafiquer sur son visage ? Comme ses lèvres ? Elle a sa petite collection de rouge-à-lèvres, mais il faut avouer que le must, c'est le gloss. Super bonus pour ceux qui sont parfumés.
    Sinon il y a aussi les blush, c'est trop cool et marrant.
    Dis comme ça, on dirait qu'elle se tartine la face H24. Mais c'est pas tout à fait vrai. Elle a appris à contre-balancer. Non, sérieusement, ressembler à un camion volé, ça a rien de très fashion, ni même chou. C'est juste moche.

    Sérieux.

    Moche.

    Côté vestimentaire.
    C'est carrément la fiesta. Mei n'a pas de style vraiment défini. Elle s'amuse, au contraire, à aller tester un peu tout. Mais globalement, quelques petites choses se retrouvent. Déjà, cette sensation que chacune de ses tenues est le fruit de trois longues heures de recherches.
    Puis les jupes. Vous pouvez croiser Mei avec un pantalon, des shorts ou, je ne sais pas, des salopettes … Mais dans la majorité des cas, elle porte des jupes bouffantes, qui volent. Avec des petits tops trop cool, des bracelets en fouillis à coeur, des petits talons.
    J'aurais à vrai dire bien du mal à vous faire une description détaillée des tenues de Mei. Je vais terminer cette description physique fort, euh, recherchée, en vous parlant de son uniforme. Qu'elle trafique à mort. Entre la jupe et son ourlet, loose socks et les dizaines de barettes qu'elle se glisse dans les cheveux, faut dire que c'est coloré. Mais c'est pour le style et la couleur ! C'est tellement triste, sinon …



    Ça se passe comment dans votre tête ?
    Elle est entrée sans prévenir, alors que vous donniez la main à votre petite copine. Ce geste, si anodin soit-il, a signé votre arrêt de mort. Alors que vous saluez Mei très naturellement, vous remarquez qu'elle s'est figé. Immobile, elle vous fixe, et avec une lenteur sans pareille, bientôt, vint à vous sourire. Ses sourcils se mettent à se hausser, et finalement, la main faussement plaquée devant sa bouche, elle se détourne en riant.

    Vous n'avez rien compris.

    Mei fait partie de ses filles qui agissent en suivant une logique tant particulière, qu'elles sont déjà bien loin lorsque vous comprenez ce qu'elles viennent de faire. Bourrée de mimiques, capable de prendre des poses improbables pour le bien de la situation, à limite de vous lancer des pétales de roses à la figure lorsque vous vivez votre petite romance tranquille dans un coin, elle échappe volontairement aux codes sociaux généralement établis. Et elle le vit plutôt bien ! Après tout, si vous ne suivez pas, c'est pas de sa faute, hein ! Vous pigez pas les références ou vous n'avez aucun sens de la mise en scène. Mais pas de soucis, hein, elle vous aime quand même, c'est pas de votre faute non plus. Vous êtes tout bien comme ça quand même.

    Ca, globalement, c'est Mei.

    Mais détaillons un peu plus sa personnalité, et laissons de côté ses comportements. Mei, elle est tout d'abord extravertie. Et excentrique. Les deux. Ca peut en dérouter plusieurs, surtout en sachant de quel coin elle vient. Par là, je veux dire, dans le genre île sur la côte chinoise. Disons plutôt que, oui, jeune, Mei a eu sa phase "je vous hais tous, et je rentre à ma maison". A savoir, qu'elle s'enfermait dans sa chambre, pyjama du dimanche et hop, se tapait l'intégralité d'Evangelion en gloussant (Shinji et Kaworu, tellement gay, sans doute son épisode préféré). Bon. Après elle a découvert le monde merveilleux du nail art. Et ça aurait été tellement triste que personne n'en profite avec elle ! Et ça a été sa reconversion en adolescente classique qui discute potins et cours de merde pendant les pauses. Faut dire aussi qu'elle trouve ça super amusant.
    Bref. Retenez surtout que Mei botte les fesses à son état d'île reculée. Refusant de rester dans son coin - surtout qu'en agissant ainsi, on risquerait de l'oublier et qui dit l'oublier, dit oublier sa cause, et qui dit oublier sa cause, dit oubliER QU'ELLE N'EST PAS CHINOISE, ahem - donc, refusant de rester dans son coin, Mei se montre extrêmement facile d'accès. Par là, je veux dire qu'il n'est pas bien difficile de lui parler, et qu'elle vous répondra le plus souvent avec le sourire. Et pas besoin d'avoir peur de dire une connerie ! Mei a cette règle, ne jamais se fier aux apparences ou premières impressions. Car après tout, si ça se trouve, vous étiez pas bien ce jour-là, vous veniez de vous prendre une boite en maths ou vous essayiez de dissimuler une gastro dévastatrice (pour votre caleçon) ! Tout peut s'expliquer ainsi. Et au pire, même si vous êtes chiants juste parce que c'est dans votre nature d'être un con, on peut tous s'améliorer, non ? Et avec quelques sourires, ça passe mieux ? Non ?
    Ok, pas toujours. Bon.

    Optimiste, otpimiste…

    Ce n'est pas l'étoile de la naïveté qui brille au-dessus de sa petite vie, mais plutôt celle de l'optimisme. Vous connaissez, ces moments de flottement durant lesquels vous ne savez pas trop où vous allez ? Ces moments où vous avez juste la force de fixer votre plafond en vous demandant pourquoi la vie ? Des fois sans raison, des fois parce que bon, ok, c'est pas la première fois que vous perdez un match, mais là, ça commence à faire beaucoup ! … Bon, bah Mei, non, elle connait pas. C'est tout simple : tout s'explique et tout s'arrange. Sans raison ? Oh que non ! Aux premiers symptômes, elle a déjà sorti toute la panoplie complète de de la petite otaku du samedi soir. Le dernier drama à la mode, son pull trop confo trop moche mais trop confo quand même, sa boite spéciale sucrerie et un blocnote énorme pour griffoner n'importe quoi. Eventuellement, il lui arrive de passer des heures au téléphone en se faisant les ongles. Ca marche aussi.
    Et les matchs perdus ? Certes, ça ne lui arrive pas vraiment. Faudrait déjà qu'elle joue pour ça. Mais les échecs, elle connait. Et elle a la solution. C'est une bonne formule magique "la prochaine fois sera la bonne, en attendant, je me suis bien éclatée !".
    Et ouais.

    Son calepin est très gay-friendly aussi.

    C'est pas la seule ici à faire ça, mais ça reste quand même vachement important. Mei adore dessiner. Partout. Cependant… Là n'est pas la question. Ce qui est important, ce n'est pas le fait qu'elle liquide une dizaine de marqueurs au mois. Ce qui est important, c'est les heures qu'elle passe à remplir le blog de l'horreur. Non seulement tu trouves des tas de classements un peu chelous, des photos tellement retouchées que ça en devient effrayant, des anedoctes assomantes sur sa vie quotidienne (je sais que vous rêvez tous de savoir ce qu'elle a mangé à midi!), les derniers clips tout aussi spéciaux les uns que les autres … Non seulement il y a tout ça, mais il y a aussi les screenscaps de ses mangas préférés. Et par là, je veux pas dire snk.
    Non.
    Quoique si, vous trouverez ça aussi.
    Mais je pensais plutôt Junjou romantica. M'voyez ?

    Bref. Je vais m'arrêter là, avant de vous assomer. Je sens que c'est pas loin. Globalement, Mei est une fille sympathique qui a une vie fort passionante. Extrêmement conciliante, optimisme oblige, elle  évite à tout prix les conflits. Non pas par peur. Non, non, s'il vous plait ! Mais c'est ennuyant non ? Après, on est en colère, tout ça…. Bref ! Elle est gentille. Un peu folle. Mais calme parfois. Et surexcitée deux secondes après.

    … Ouais en gros, c'est une ado de 16 ans quoi.



    Ce que vous aimez : Bubble tea party, purikura en folie et grande soirée de taré à se mater l'intégrale d'Hana-kimi. Mais plus que ça. Mei adore les virées shopping, faire le tour des liseurs de bonne aventure (ces choses-là, c'est n'importe quoi, mais c'est tellement marrant…!), mimer les scènes favorites de ses favoris hollywoodien (faut pas croire, elle adore les blockbusters, principalement ceux à l'eau de rose) ou encore classer les garçons sur sa liste des mecs les plus mignons ou canons, selon la saison. Bref, Mei, elle aime beaucoup de choses et elle mène une vie bien tranquille d'adolescente tout à fait ordinaire. Plus la touche kawai.
    Ce que vous n’aimez pas : oh mon Dieu ! Pas grand chose. il y a beaucoup de choses qu'elle /tolère/. Dès qu'on se met à détester quelque chose, c'est foutu, ça va te coller jusqu'à la fin et te pourir l'existence. Mais faisons un petit effort … Il y a bien des choses à dire … Chine ? Particulier. C'est le vieux, le grand-père, le vioque, mais en même temps, s'il était pas là, elle non plus, mh ? Et puis faut avouer, il marche plutôt bien en passe-temps, demandez à Fai, il vous dira la même chose, c'est sûr ! … Sinon elle n'aime pas qu'on oublie de lui filer la réplique. C'est un grand moment de solitude. Et tu critiques pas ses nouveaux collants ok, c'est super classe, c'est toi qui a aucun sens de l'esthétisme. Et ouais.

    Talents particuliers : Elle a un jeu d'acteur à tout épreuve. Je vous jure, une vraie vedette hollywoodienne- Ah, bah non, peut-être pas. Sinon … Son endurance à la danse et ses capacités sont proportionnelles au ridicule de la chorégraphie. Et elle sait utiliser un crayon, et pas pour vous le balancer à la tête ! … Quoique …
    Habitudes/Tics : Elle a la gestuelle facile. Grandement influencée par les clips populaires et les shôjos à la mode, Mei a tendance à prendre des poses extrêmement stéréotypée qui lui donne l'impression de sortir directement d'un mauvais drama. Mais rassurez-vous, on s'y habitue vite… Et puis… Ca a du charme, non ?


    Clubs dont vous faites partie : Club sportif, club d’échec, club de foot ect…
    Loisirs : Lire. Regarder des séries. Bavarder. Se balader en ville. Sortir avec des amis.
    Maintenant, voyez ça depuis le point de vue de Mei. Lire des bons shonens à la limite du psychédélique et de la romance à tendance érotique. Regarder des dramas tout aussi wtfesque les uns que les autres. Bavarder des derniers potins à gloussant comme une cochon qu'on égorge tout en restant carrément adorable à souhait parce quE C'EST MIGNON. Se balader en ville pour refaire intégralement sa garde-robe en moins de deux jours. Se faire intégralement le quartier chinois dans lES DEUX SENS et tROIS FOIS DE SUITE mais surtout pour se remplir la pence de bubble tea et de xxx.
    Poste/Emploi : BOSSER. Êtes-vous sérieux ! Mais si elle bossait, elle les materait quand, ces dramas adorés ? Et les dernières chansons des hits ? Et toutes ces chorés à apprendre ? Et les dernières publications de mangas ? ET SON SHOPPING QUOTIDIEN ?! Autant virer ermite. Non, Mei, elle bosse pas. Elle crame la carte bleue de ses parents, c'est plus rentable.



    VOUS ! Oui, vous !

    Surnom : Jo
    Âge : 19 ans, et ouais.
    Comment vous avez connu le forum ? HAHA.
    Des commentaires ? Non. Et oui j'avais pas d'idée pour le titre, comme d'hab.
    Et pour finir, le fameux code secret ! Naked feet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan] Ven 18 Oct - 1:26





*Envoie une pluie de confetti de cœur et de paillette*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan] Ven 18 Oct - 9:58

    *Dégage Japon*

    AAAHNNNNFFFFMMMMGGGRRRRRMMMMMAAAFFFFFFF

    MEIMEI DE MON COEUR. JE VEUX UN BISOU. UN CÂLIN. UN BROFIST. UN HIGHFIVE. UNE JOURNEE SHOPPING. UNE SOIREE PYJAMA (oui). UNE BUBBLE TEA PARTY. CLASSER LES MECS AVEC TOI. FAIRE CHIER CHINE. GLISSER DU DESSIN XX SUR LA PROCHAINE INTERRO.

    JE T'AIME FAISONS DES CONNERIES ENSEMBLE.



    :D winkwink à toi aussi petite île à l'Est de la Chine.

    ( Faut qu'on arrête de se repérer avec la Chine ça va pas du tout ça Meimei ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan] Ven 18 Oct - 22:35

Japonnn>

HK > maIS TANT D'AMOUR C'EST TROP MAIS JE NON C'EST VRAIMENT TROP
continue
*winkwink*


EDIT : ...j'aifinimafichehahahasorry
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan] Sam 19 Oct - 12:20

Viens par là Meimei, on va aller parler doujin jouer aux barbies <3 

[U did it. Proud of u]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan] Sam 19 Oct - 15:21

Hiiii t'es trop choupiiii Taiwan !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Big boss du level kawaii [Taïwan]

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big boss du level kawaii [Taïwan]
» drop sur les boss monsters
» Stats pour un voleur level 10
» Mon Big Boss motard
» Waaagh du boss ouvr'boite

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-