Partagez | .

SAMBA. } BRAZIL

 
Invité
Invité



MessageSujet: SAMBA. } BRAZIL Lun 12 Aoû - 22:51


    Au premier coup d’oeil

    Nom : Da Silva, Rafael Diogo
     Surnoms :  Rafael c'est pas assez brésilien, il préfère qu'on l'appelle Diogo parce que ça fait trop classe mais personne ne l'appelle comme ça... Alors du coup bah c'est plus 'Raf'. Sinon 'Bré', Dieu' ... bizarrement il a jamais trouvé quelqu'un qui veuille bien l'appeler ainsi.
    Âge : 17 ans
    Sexe : homme
    Anniversaire : 7 septembre, date de l'indépendance du brésil en 1822 et également fête nationale
     Orientation Sexuelle : ..Principalement hétérosexuel, les boobs il kiffe. Il drague un peu tout le monde sans s'en rendre compte et un mec de temps en temps ça le dérange pas mais les filles elles auront toujours quelque chose en plus.
     Niveau Scolaire : 17-18 - Cycle Intermédaire


    Pour un peu mieux vous connaître


     Pays que vous représentez : Le Brésil, La république fédérative du brésil, República Federativa do Brasil

    Et pour l'histoire du nom :
    Le brésil est une matière tinctoriale rouge faite à partir de bois exotique séché et pulvérisé. Au Moyen Âge, le « bois de braise » provenait des Indes via la Perse, importé dans les premiers temps en Europe par les Vénitiens. C’est la profusion d’arbres « couleur de braise » ainsi que l’important commerce qui en découlera, qui donnera son nom au Brésil des conquérants européens au XVIe siècle : Pau Brasil, « le bois de braise » (brasa en portugais).


     Langues que vous parlez : Sa langue maternelle est le portugais (il se différencie parfois du portugais parlé au portugal par des expressions ou des accents mais globalement ils se comprennent sans problème), il a un bon niveau en espagnol et le parle quasi couramment. On a aussi essayé de lui apprendre le français à l'école mais il n'a jamais fait d'effort pour progresser et a retenu l'essentiel, soit « voulez-vous coucher avec moi ? ». Quant à l'anglais c'était une langue très importante à apprendre pour le développement du pays, il connaissait les bases mais l'académie lui a permis de se perfectionner, il le parle bien, quoiqu'avec un accent du sud très prononcé.


    Liberdade é uma palavra que o sonho humano alimenta
    que não há ninguém que explique e ninguém que não entenda.



     Histoire Personnelle : Quand il était petit et qu'il habitait à Rio de Janeiro, de sa fenêtre, il pouvait toujours voir cette immense statue qui dominait la ville, O cristo Redentor qu'il s'apppelait, le Christ Rédempteur. Gigantesque Statue de Jésus Christ ouvrant grand ses bras titanesques vers les visiteurs. La plupart des autres enfants ça leur faisaient un peu peur, ils imaginaient qu'un jour il se réveillerait pour venir écraser les maisons et les immeubles, et peut être les dévorer s'ils n'étaient pas sages. Lui ça lui faisait pas peur wesh, il n'avait peur de rien. Sauf de la mãe quand elle était énervée peut être. Par contre cette statue l'obsédait, parce qu'il la jalousait. Lui aussi il voudrait bien qu'on lui érige une super statue géante de lui quand il serait plus grand. Lui aussi il voulait être aussi connu que le Christ. Et il se demanda ce qu'il fallait faire pour être un Christ.

    Maman lui a a tout expliqué, Rafael n'est pas sûr qu'elle a lu la bible en entier cependant, c'est bien trop long et quand il lui posait des questions elle haussait les épaules ou s'énervait en lui disant que ce n'était pas important. La famille Da Silva est catholique, comme pas mal de monde au Brésil. Alors apparemment Jésus Christ est le fils de Dieu, et pour être au moins aussi célèbre que lui – à défaut d'être le fils de Dieu – il faut faire des miracles. Oké. Christ marche sur l'eau, il rend les gens aveugle voyants, il guérit les malades, il transforme l'eau en vin, fait apparaître des poissons et ressuscite. Rien que ça. Les grands yeux noirs de Rafael clignent, et il fronce les sourcils en dévalant les rues sales de la ville. Il a du pain sur la planche pour devenir aussi célèbre que Jésus Christ. Surtout que c'était facile pour lui, il était le fils de Dieu, lui n'était que le fils de son père qui n'était qu'un employé de bureau pas important – certainement pas un dieu. Ça l'énerve. Il voulait être tout puissant lui aussi et que quand on fait une prière on dise son nom. Au nom du père, de Rafael et du St Esprit, Amen.

    Après tout, son environnement lui en donnait envie. D'être tout puissant j'entends. Pas qu'il ai grandit dans un environnement très malheureux, mais parfois c'était dur. Surtout pour Papa et Maman, y'avait la crise économique quand il était jeune, ils avaient des problèmes d'argent, ils passaient leur temps à faire la liste de ce qu'il fallait acheter et pas acheter. Mais ils s'en sortaient bien par rapport à certaines personnes au Brésil alors il n'y avait pas trop de quoi se plaindre, sauf qu'apparemment être pauvre énerve, ils arrêtaient pas de s'engueuler, tout le temps. Casser des assiettes et tout. Rafael dans ces moments il partait, il partait loin et il parcourait, découvrait la ville, ça pouvait être dangereux, la criminalité à cette époque était omniprésente, mais il se sentait tout puissant. Rien ne pouvait l'atteindre. Mélange d'inconscience et de courage qui habitait son petit corps bronzé. Même si parfois il se faisait racketter, ou encore dans certaines ruelles il pouvait assister à des règlements de compte général. Tsss. Comme quand il passait ses journées dans les salles d'arcades à dépenser l'argent qu'il avait gagné en faisait des paris avec ses amis. Des paris à la con, dangereux parfois. Comme le pari de celui qui reste le plus longtemps dehors la nuit dans les pires coins des favelas. Il se demanda si Jésus Christ c'était vraiment un modèle à suivre parce qu'il avait l'air d'une mauviette un peu, à croire qu'il avait tout organisé pour crever. Quand on le frappait il tendait l'autre joue ? Putain mec, t'arrivera à rien comme ça. Preuve, il avait essayé. Il s'était fighté avec les petits voyous du quartier, le chef lui avait mit sa droite, il avait tendu l'autre joue et s'en était pris encore une. Une seule leçon suffisait pour savoir que c'était que Jésus Christ était un sale enfoiré. Ou un masochiste, au choix.

    Pourtant c'était ce qu'il fallait faire quand on avait des ennuis, pas résister, on pourrait très bien se faire tuer. Rafael a eu un oncle comme ça qui s'est fait assassiner, on a porté plainte mais ça a pas servi à grand chose.

    On finit par avoir ses petites astuces pour survivre dans la jungle urbaine, pas toujours très légales mais qu'importe. C'était un peu comme la jungle tout court, papa l'avait un jour amené dans la forêt tropicale, en touriste plus qu'autre chose, ils étaient pas fous non plus, là bas c'était infesté de tas de bêtes qui voulaient te dévorer, à moins d'être indiana jones, ou un membre d'une tribu locale c'était pas facile d'y survivre sans préparation, wow, c'était dingue, super dangereux par contre. Il se rendait pas compte à quel point son pays était grand, riche... et ça le rendait super fier. Il était fier d'être Brésilien. Même si parfois ce n'était pas facile. Ce n'était pas non plus le tiers monde, il était très bien nourri, avait quelques cadeaux pour son anniversaire et allait à l'école. Il aimait bien l'école, c'était une autre forme de jungle et il se retrouvait toujours à être le leadeur. Cette fois c'était lui le jaguar qui pouvaient dévorer les petits touristes perdus. Ses deux petites sœurs elles étaient dans la même école que lui et quiconque osait porter la main sur elle se voyait envoyer à l’hôpital. Tche. Vitoria et Rebeca elles non plus elles se laissaient pas faire, il était très fier d'elles.

    Finalement pas besoin d'être Jésus Christ pour s'en sortir. La vie avait commencé un peu dur, elle l'était de moins en moins, son père gagnait beaucoup plus d'argent et ils avaient déménagé dans des quartiers plus sûrs. Là où les filles avaient des lunettes de soleil et des produits de luxe pour se faire belles, là où les garçons avaient des casquettes de marque et des vélos tout terrain. Il aimait bien, son adolescence serait comme ça.. aurait dû être comme ça, car un courrier vint tout boulverser. Il avait été envoyé dans une école aux états unis pour devenir une nation et même si ça lui brisait le cœur de quitter son pays bien aimé et le christ rédempteur, il allait pouvoir accomplir ses désirs. Être puissant, avoir le pouvoir de faire ce qu'il voulait.

    Les États Unis n'arriveraient par contre jamais au niveau du Brésil niveau cool. Mais niveau cool les gens là bas se défendaient bien, et Rafael n'avait jamais été du genre timide. Il quittait juste une jungle pour une autre.




     Famille : Au pays il a deux frangines. Et sinon a un lien avec des pays d'Amérique du Sud (peut être cousins, frangin, à voir avec les joueuses)

     Vous avez l’air de quoi ? Rafael est grand – comme son pays il vous dira – , certes il n'arrive pas au point des plus grands germaniques, scandinaves et africains, mais il se défend quand même bien, le cassez pas. Il se fait un point d'honneur à prendre soin de son corps et en fait son corps prend soin de lui tout seul, et de toute façon comme il aime bien se promener torse nu un peu partout où il va – pas l'hiver quand même- il fallait bien qu'il soit bien foutu. Ce n'est pas un bodybuilder, il n'a que 17 ans, mais est quand même bien sportif, et il se dit qu'il aurait pu faire mannequin. Les mannequins brésiliens sont les meilleurs.

    Le Brésil c'est le pays du métissage, en très grande partie à cause du fait que c'est celui qui a reçu le plus d'esclave noir au monde, c'est tout de suite moins glorieux mais bref, il en reste que la population est de toutes les couleurs (47 % de blancs, 43 % de métis, 7 % de noir). Il représente la population : Rafael a la peau mate, très bronzée en été alors encore plus mate, et forcément est très brun. Super brun, ses cheveux sont noirs, complètement noirs, pas trop trop longs et mais pas courts non plus, raides et la plupart du temps en désordre (ça fait plus sauvage). Notons aussi une pilosité assez importante (pas au point d'un certain portugais mais quand même).

    Il a des petits yeux marrons, en amande, qui brillent de malice, une bouche pulpeuse de latino qui sourit souvent en coin, - toujours entrouverte, elle se ferme jamais, à croire qu'il a peur que son nez récolte pas assez d'air -  et le menton mal rasé généralement (ça pousse trop vite). Puis il a un visage de kéké franchement, dés que tu le vois tu sais qu'il va t'emmerder, dés que tu le vois tu sais que c'est un type qui arrive pas à passer des heures enfermé dans une bibliothèque à étudier, tu sais que c'est un mec qui se la joue, autant prévenir après tout.

    Question détails et vêtements, il ne se sépare jamais de son petit collier de perles de bois, on ne le verra jamais sans. Il porte aussi une paire de boucle d'oreille aux deux oreilles, des petits diamants (faux) brillants – pas girly non plus hein faut pas déconner – et se balade souvent avec des bracelets, pareil, de perles en bois ou juste des élastiques qui serrent ses poignets, il aime bien, il s'amuse à les machouiller en cours quand il s'ennuie.

    Niveau vêtement c'est assez casual, il met des chemises, des t shirts, ça reste assez simple, mais son haut fétiche ce sont les marcels. Il peut se balader l'hiver avec, quand c'est bien chauffé. Sinon jeans, shorts l'été, baggys, il est pas super compliqué, tant que c'est pratique (et tendance) tout va bien, mais ça ne le dérange pas de porter un costard s'il le faut.



     Ça se passe comment dans votre tête ?

    latino

    ...qui fait la fiesta à moitié à poil sur la plage, oui, Rafael est un mec qui n'a pas de tabou ni complexe. Niveau physique déjà parce que dans son pays il fait chaud... donc bah au bout d'un moment être au frais ça devient plus important que faire attention à ce que les autres ne voient pas nos bourrelets, alors Rafael a hérité de cette particularité, il n'a aucun complexe. S'il le pouvait il se baladerait presque à poil dans la salle co l'été, enfin peut être pas mais bon...en tout cas il le fait dans sa chambre. Le corps c'est quelque chose de très important pour lui, dans le sens où faut en prendre soin. On va pas à la plage pour nager, nan, on va à la plage pour être sexy, aller à la plage ça demande préparation et le minimum possible de gras, alors Rafael a tendance à être très arrogant et moqueur à ce niveau. C'est à dire que si tu veux être populaire et tout tu dois être beau. Sinon tu restes chez toi. Oui, il a des tendances métrosexuel, personne ne dira le contraire.

    Le pas-de-tabous c'est aussi au niveau psychologique, bah... il a pas peur de parler. Des sujets tabous, des sujets qu'il faut pas aborder, d'ailleurs ça a tendance à en énerver beaucoup parfois mais il ne comprend jamais pourquoi, lui il met les pieds dans le plat hop. C'est un bavard, parler c'est super important, mais pas de sujets trop profonds s'il vous plaît, parler de tout et rien ça lui va. Il peut vous aborder, sans vous connaître beaucoup, et commencer à vous parler du dernier ragot, ou du dernier débat à la télé genre 't'en penses quoi de la nouvelle coupe à Nabilla ?' sans se demander si ça vous intéresse ou pas, et sans vous demander qui vous êtes d'ailleurs, il aura bien l'occasion d'en apprendre plus un peu plus tard.

    ● Kéké/Macho

    C'est vrai que Rafael bah tu peux le qualifier de kéké. Un kéké qui ne pense d'abord qu'à lui et qui se prend pour le roi du monde. Il a la facheuse tendance de rappeler à tout le monde qu'il est le leadeur des pays d’Amérique du sud, bah oui il est super fier de son pays, c'est vrai qu'il y a quand même de quoi, c'est la sixième puissance économique mondiale s'il vous plait. En émergence en plus. Alors il se peut que parfois il paraisse très arrogant, prétentieux, orgueilleux...ah, il l'est mais c'est dommage de s'arrêter à ça. (mais c'est vrai que quand on s’écrit un gros 'made in brazil' sur le torse en se baladant à moitié nu dans les couloirs de l'académie ça a de quoi attiser les critiques, haters gonna hate) c'est une fierté comme ça chez lui, il a besoin de briller, ou de raconter ses exploits et de s'imposer, de jouer au chef des gang et mettre l'ambiance, de vous piquer votre copine (essayer au moins) c'est comme ça. C'est un baratineur doublé d'un horrible manque de tact qui le rendent blessant. D'ailleurs si vous le critiquez ça n'aura aucun impact parce qu'il a un ego démesuré et son avis lui suffit.
    Mais faut pas croire qu'il se soucie de vous, détromper vous, c'est un gars super attentionné qui aime rende service gratuitement sans rien attendre au retour, sérieux c'est vrai mais ça se voit pas tout de suite.


    ● Chieur

    Rafael peut se montrer très obstiné quand il veut quelque chose. Il a pas de patience avec les gens, il part dans des colères totalement immatures et ne lâchera pas l'affaire tant qu'il n'aura pas sa réponse ou un compromis. Il n'est même pas particulièrement bagarreur (beaucoup moins qu'avant on va dire) mais ça lui arrive de réagir impulsivement d'un coup sans trop de raison.

    Ça peut être pour n'importe quoi, juste parce qu'il aura accumulé trop de tension, le régime américain avec son stress et ses deadline il aime pas. Il est plutôt du genre à y aller cool, bien que travailleur, alors quand on lui met un niveau d’exigence qu'il juge trop haut il le fera comprendre, haut et fort. Ça peut être juste parce qu'il vous trouve trop chiant aussi. Bref, il est loin d'être niais et sait se défendre, un peu trop. Rafael est sauvage, il peut être tout câlin et se transformer en fauve deux minutes après.

    ● Choubidou
    Rafael est quelqu'un de tolérant en général, il n'a pas spécialement d'idée préconçue sur quoi que ça soit et préfère découvrir de ses propres yeux. S'il se fout de votre gueule (ce qu'il fait souvent) c'est juste par moquerie innocente, c'est pas vraiment méchant même si ça en a l'air. Mais c'est un garçon simple au fond. Il adore les câlins. Il adore ça, il vous connaît pas il vous fait un câlin, les embrassades ça se fait beaucoup chez lui. Et puis il est tactile et chaleureux, ça vous met pas forcément à l'aise c'est vrai, surtout si vous êtes du nord ou germain, mais au moins on peut dire qu'il n'est pas crispé avec els autres. Puis il est joyeux et extraverti quoi, ça réchauffe !

    A noter qu'un jour ou l'autre, vous le verrez forcément pleurer. Rafael pleure super facilement. Après tout seuls les vrais hommes n'ont pas honte de montrer leurs larmes. Non, c'est juste qu'un jour il peut débarquer en plein cours (il est toujours en retard, il ne connaît pas le mot ponctualité) avec les joues complètement mouillées, juste comme ça. Ce n'est pas pour vous embobiner ou pour faire genre qu'il a une vie dure non, il pleure sincèrement, cet état de tristesse n'est pas un état de dépression en soi. Ce que je veux dire c'est que c'est nécessaire de pleurer, ce n'est pas grave d'être triste, autant laisser aller les émotions négatives, il ne s'attend même pas à ce que vous vous inquiétiez ou que vous le réconfortiez, ou encore que vous lui demandiez ce qui ne va pas. Parce que souvent il n'y a pas de raison. Ou alors il vous le dira. Et il peut pleurer parce qu'il est triste ou heureux, on sait jamais de toute façon.



     Ce que vous aimez : La musique, la danse, faire la fête, les réveillons et réunions entre amis, prendre une douche, les déguisements (il a un faible pour tout ce qui est fêtes costumées et carnavals), le soleil, le café, le maïs, la plage, le brésil (il en est très très fier), se baigner, être avec les gens, les fruits, le sucre, le sexe, le feu, les filles, la capirinha, la bière, le sport, qu'on lui fasse des câlins, faire des câlins, bavarder.
     Ce que vous n’aimez pas : Il...n'aime pas l'écologie en général. En fait ce n'est pas qu'il n'aime pas ça, c'est que ça le met mal à l'aise. On estime que d'ici 2030 la moitié de la forêt amazonienne aura disparu, il déteste qu'on le lui rappelle et fait toujours genre qu'il s'en contrefiche alors qu'il se sent dépressif rien qu'en voyant un arbre arraché. Sisi. Mais il n'arrive pas à l'avouer. Il a aussi un problème avec le racisme, il le prendra très mal si vous faites la moindre petite blague à caractère raciste même si vous ne l'êtes pas.
    Il n'aime pas le féminisme, c'est chiant et puis il est un gros macho à la base.
    Il déteste qu'on fasse du mal aux animaux.
    Il n'aime pas que des gens soient obèses, il trouve ça affreux.

     Talents particuliers : C'est un sale gosse, Raf a l'habitude de sortir dehors pour faire des tags sur les murs. Attention c'est pas des tags de merde, c'est des dessins élaborés, bon, après vous lui mettez un crayon et un papier en face de lui il a trop de mal à dessiner, mais étrangement avec une bombe de peinture ça va. Il aime beaucoup aussi faire des petites figurines en bois. Genre il se pose dans un canapé avec un bout de bois et un couteau et il fait ses petites figurines en mettant des copeaux de partout. Mais c'est joli ce qu'il fait.
     Habitudes/Tics : Il se lave plusieurs fois par jour, il est très tactile et a tendance à faire facilement des câlins sans en avoir la permission ce qui est parfois énervant pour les autres. Il a aussi tendance à faire le pickpocket un peu partout où il va (dehors j'entends, pas dans l'académie en général sauf si il vous aime pas) ou alors emprunter, mais là par contre il vous le rendra. Avec des semaines et peut êtres plusieurs mois de retard par contre mais il vous le rendra.
    Sinon Rafael a la mauvaise habitude d'arriver en retard où qu'il aille. S'il se marie un jour il arrivera en retard c'est sûr. Autre chose, il est très croyant et a donc tendance à se remettre à Dieu quoiqu'il fasse. Du genre prendre des risques inconsidérés et se dire que s'il meurt c'est parce que dieu l'aura voulu. Donc c'est pas forcément une bonne chose. On peut le trouver dans les églises en train de méditer, si si. Après il ira se défoncer en boite mais bon hein, faut pas trop lui demander non plus.



     Clubs dont vous faites partie : Foot, (oué, je sais qu'on parle que de l'espagne en ce moment, mais putain, c'est lui qui a remporté la coupe du monde le plus de fois, officiellement, merde quoi) , club de danse (pour être avec les filles huhu), et club d'arts martiaux (très développé au brésil) essentiellement sportif donc.
     Loisirs : Danser, chanter, faire la fête, tout ça
     Poste/Emploi : Il travaille dans une boutique qui vend des baskets/chaussures de sport plutôt cools. Son boulot c'est d'accueillir le client avec le sourire et lui présenter les derniers modèles, les vendre, s'occuper de la caisse, être à la page niveau sport, etc.[/i][/color]





    VOUS ! Oui, vous !

    Surnom : Line
    Âge : 20 ans
    Comment vous avez connu le forum ? dcccc
    Des commentaires ? Je savais pas trop dans quel cycle le mettre, j'espère que ça va comme ça ? Sinon je changerai~ (je dis beaucoup le mot kéké, je sais, c'est peut etre un peu insultant mais c'est pas mon but, dooonc, à pas prendre au pied de la lettre, ça désigne un gars qui se la pète)
    Et pour finir, le fameux code secret ! Vous avez beaucoup de pieds nus en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: SAMBA. } BRAZIL Dim 8 Sep - 15:14

Bonjour bonjour petit brésilien ♥

Je viens aux nouvelles, qu'en est-il de cette fiche ? ;3

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SAMBA. } BRAZIL Mer 11 Sep - 14:47

Bonjour c:

Je fus partie en voyage désolée de ne pas avoir prévenu me voilà de retour

Et la fiche est finie !
Revenir en haut Aller en bas
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: SAMBA. } BRAZIL Mer 18 Sep - 19:21

*Coup de tampon sur la trombine.*

Validé mon p'tit gars !

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAMBA. } BRAZIL

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» Neymar [BRAZIL]
» Ecuador, Brazil to help set up Haiti new military
» Brazil Gives Haiti Cashew Factory as a Gift
» YO TOUYE SAMBA BOUKMANN

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-