Partagez | .

Gépides [n.m] : amical

 
Invité
Invité



MessageSujet: Gépides [n.m] : amical Mer 19 Déc - 17:14


    Au premier coup d’oeil

    Nom : HERARIC, Jordanès, mais franchement ne vous faites pas chier, faites comme tout le monde : nommez le Jory.
    Surnoms : Jory
    Âge : 27 ans
    Sexe : Masculin (enfin, ça dépend de quel jeu vous parlez)
    Anniversaire : 14 février (si c'pas glam')
    Orientation Sexuelle : Assez libre. Dépend du contexte.
    Niveau Scolaire : //

Pour les Professeurs :

Matière : // Pion, animateur et peut aider pour les devoirs si c'est nécessaire. Mais concrètement il n'enseigne rien du tout. Sa qualité de pion lui suffit bien amplement et devoir gérer tout le fouillis des problèmes administratifs et disciplinaire est déjà bien assez chiant comme cela.
Vous enseignez depuis combien de temps : // Après avoir eu son diplôme, il a imité son grand frère et pris une année sabbatique pour faire le tour du -- non, en fait il a rien glandé pendant un an chez papa maman qui en ont eu marre de le voir trainer sur sa console et il est venu bosser à l'Académie.
Vous enseignez à quel niveau d'étudiants ? : //

    Pour un peu mieux vous connaître



    Pays que vous représentez : Royaume Gépides (et non pas Épigées comme le propose le correcteur orthographique), bras armé d'Attila, destructeur des Huns, armée aux 1000 légions !
    Langues que vous parlez : Baragouin d'Ukrainien et de Roumain (à vrai dire il ne se souvient que des bases et de quelques mots wtf hors contexte, mais ça fait cool sur le CV), Italien et forcément Anglais. Il comprend également quelques mots en Gotique.
    Histoire Personnelle : On ne peut pas dire que Jory ait une histoire particulièrement passionnante. A vrai dire, s'il n'avait pas été une Nation (certes disparue, mais une nation tout de même) il aurait été monsieur tout le monde. Une autre différence aussi est la présence de .. eh bien son frère. Autant il s'entend bien avec sa sœur, autant son frère est une autre paire de manche (... enfin, Ostrogoth est une paire de manche pour l'univers entier), non pas qu'il le déteste, loin de là. Jory adore même son frère, qui a longtemps été son modèle et veut absolument tout faire pour avoir ne serait-ce qu'une marque d'affection de sa part à lui.. mais autant dire que l'Ost est pas super agréable.

    Né en Ukraine, cadet de jumeaux, Jory est un enfant bien construit et heureux, qui se développe normalement. Il baragouine un peu dans son coin pendant que ses aînés se crêpent le chignon, mais il est un enfant heureux et qui le montre. Un rien lui suffisait pour s'amusait et si son frère ou quelqu'un d'autre avait l'audace de s'emparer de ses biens ou de les détruire... eh bien comme tout bon gamin il chouinait un peu, boudait mais faisait avec. Après l'Ukraine, la Roumanie... puis la Grèce, les Balkans avant de s'installer en Italie. Italie dont le petit garçon a le plus de souvenirs. Il n'a pas vraiment pris le temps d'apprendre le grec et même s'il pourra à l'avenir frimer devant ses copains à l'école en leur disant qu'il sait parler plus de 4 langues, cela ne dura pas très longtemps.

    Le petit Jory suivait son frère partout dès qu'il put marcher, imitant ses moindres faits et gestes, obéissant à la moindre demande de son ainé, l'idéalisant, le mettant sur un piédestal. Il s'attira plus d'un ennui à cause de cela et plus d'une correction et engueulade. Mais qu'importe, parce que c'était son frère qui le lui demandait. Le seul moment où il se méfiait de celui-ci était lorsque la nuit tombait. Le petit Gépides mettait alors une barrière de protection, à partir de légos, de playmobils et d'autres objets douloureux, pour se protéger des attaques du grand frère et afin d'avoir au moins le bénéfice d'une nuit paisible.

    Lorsque sa soeur part en France dans de la famille, c'est le drame. Lorsque son frère part à l'Académie, c'est l'apothéose du malheur pour le petit garçon qui n'a plus son modèle à proximité. Il erre dans son coin et finit par se trouver une nouvelle passion : les jeux d'arcades. Il reçoit pour noël la NES et passe son temps dessus, à jouer à Super Mario et Dragon Quest. Il économisera par la suite pour s'acheter la N64 (qui aura une fin malheureuse avec son frère qui lui fera faire un baptême), la PS1, PSone et toutes autres consoles existant sur le marché. Jory s'était habitué à être le seul enfant présent et n'espérait plus être lui aussi une ancienne Nation, ce fut donc avec surprise qu'il reçut à son tour la lettre (et qu'il expliquera plus tard en se comparant à un certain Potter). Ce ne fut pas spécialement avec joie qu'il se rendit à l'Académie, mais une fois sur place il entreprit de s'accrocher à son frère et à sa soeur pour l'aider et le guider. Au pire, il y avait une salle d'arcades un peu plus loin.

    Ses années se passèrent de manière plus ou moins stable (outre les escarmouches sous ordre de son frère), Jordanès n'était pas un enfant à problème tant qu'on ne le mettait pas en présence d'Ostrogoth (ou du Mongol, ou de Byzance.. ou de Lombard, ce salopard). Il n'était pas spécialement un génie, ni une brèle et pas de souvenirs particulièrement douloureux. Il était du genre bonne pâte. Il obtient son diplôme et quitte l'Académie (après avoir dû subir pendant un an l'enseignement de son grand frère) pour ... eh bien.. aucun projet en vue avant de revenir histoire d'avoir un véritable métier. Il n'a pas spécialement de projets d'avenir, mais ne compte pas non plus vraiment rester pion ici toute sa vie.
    Famille : Wisigoth, sa grande sœur et Ostrogoth, son grand frère.



    Vous avez l’air de quoi ? Ce que l'on remarque tout de suite, c'est la différence entre Théodoric et Jordanès. Autant l'un est blanc comme un cul avec des yeux assez ... rouges, autant le plus jeune a des yeux très sombres, presque noirs et une peau un peu plus mate. Il est aussi plus grand que son frère de quelques centimètres et se plait à le lui rappeler de toutes les manières possibles. Cependant, il n'est pas aussi fin que son aîné (il a même peut-être un ou deux kilos en trop), et il profite de sa stature pour se défendre si problème il y a. Souvent avec un sourire aux lèvres -d'où l'on peut apercevoir des dents pas forcément toujours droite et le léger écart entre ses deux dents principales-, des cheveux mal coiffés et l'air de se réveiller (la marque de l'oreiller / de la feuille sur sa joue en est souvent un bon exemple), il est toujours vêtu d'un hoodie à capuche et de vêtements simples et décontractés (ce qui ne veut pas forcément dire jogging survet).

    Au contraire des autres qui semblent constamment sur leur 31, Jory semble quand à lui éternellement échevelé, tordu et perdu dans ses vêtements. Les mains tellement tordues qu'elles pourraient faire penser aux branches d'un arbre mort, toujours en mouvement, s'agrippant à quelques objets, quelques tissus, jouant entre elles, à triturer je ne sais quel chose qui passe là, ou des spasmes. Des tics agitent son visage continuellement, son épaule tressaute et il semble être toujours en train de bouger, agité de spasmes. On pourrait croire qu'il rit constamment avec son sourire en coin, tressautant sans cesse. Il aurait pu être grand, maigre, musclé, beau et sentir le sable chaud. Mais non, on ne peut pas tout accumuler malheureusement, il y’a des belles personnes gâtées par la nature et celles, qui, malheureusement, n’ont pas ou seulement quelques atouts physiques. Il serait difficile de trouver quelque chose qui fasse de Jory un bel homme, du moins, le genre d'hommes que les femmes aiment dans ce siècle. Il n'est, comme dit précédemment, ni musclé, ni imposant et n'a pas la peau blanche ou les cheveux gominés. Bref, ce n'est pas le genre de personnes qui sent bon l'argent et le charisme à dix mètres à la ronde.

    Ça se passe comment dans votre tête ? On ne qualifie pas quelqu’un par quelques adjectifs et quelques jolis mots, malheureusement. Si l’on souhaite comprendre quelqu’un dans toute sa complexité, il faudrait probablement y passer des jours, comprendre tous ses souvenirs et ceux qu’il a oublié, tout ce qui l’a forgé et toutes les petites choses qui font qu’au final, il ne fait qu’un et qu’il n’est pas un amoncellement de qualités et de défauts avec des noms qui ne veulent rien dire. On ne peut pas juger un homme par un mot, car l’homme change et la signification du mot également. C'est pourquoi qualifier une Nation et son représentant, devoir le décrire et en faire quelque chose de construit et de tangible n'est pas chose facile car plus de 2000 ans de vie et d'histoire en font un être tout à fait à part, le décrire, le faire vivre c'est devoir utiliser un certain nombre de mots pour être le plus compréhensible possible.

    Invivable serait un bon adjectif pour commencer à expliquer le caractère de Jordanès. Invivable, oui. Sarcastique, moqueur, railleur, c'est bien lui. Enfin, il est quelqu'un qu'il vaut mieux ne pas avoir à proximité de chez soi. Toujours à chercher le petit bout, ce qui ne va pas avec une méticulosité toute propre à lui. Il s'exprime toujours avec un aplomb et un sérieux qui font passer tous ses sarcasmes pour des phrases réelles, des mots fait pour blesser et non pour se moquer de manière presque gentille de quelques défauts visibles. Il aime rire, il aime sourire, il aime partager ça et des fois ne se rend pas compte qu'il peut blesser.

    Une plaie, oui. Une véritable plaie pour tout un chacun. Toujours à sourire, toujours là à s'exprimer et à critiquer tout et n'importe quoi. Il est le genre de type qui met de l'eau dans son vin, prêt à retourner sa veste au moindre problème et à poignarder son meilleur ami dans le dos si cela lui permet d'en retirer quelque chose. Neutre à la plupart des conflits qui secoue n'importe quel endroit, il lui arrive pourtant de se mêler de certaines intrigues afin d'envenimer la situation et pouvoir admirer la déchéance d'une personne qui l'avait rabroué de manière trop vive, qui l'avait blessé ou avait tenté de lui faire du mal. Il sait tout sur ce qui se trame, mais n'y participe pas. Il ne prend pas parti, tant que cela ne concerne pas une attaque sur sa famille, et dans ces cas là, il se contente de témoigner mollement son allégeance avant d'aller se réfugier loin. Il aime regarder les luttes intestines et les alliances provisoires qui se forment afin que tout un chacun puisse mieux attaquer dans le dos son ancien ami, d'ailleurs il n'est pas rare qu'il soit l'un de ceux qui ait envenimé la situation.

    Jory semble éternellement être un enfant, il ne regarde jamais quelqu'un autrement qu'avec respect et dévotion... ou avec une hypocrisie affectée pour les autres membres du personnel et les hommes qui ne plaisent pas aux graaaaands professeurs. Toujours imperturbable, impassible, figure même de silence et d'impassibilité, peut-être ? Tout sourire moqueur, yeux plissés, mains qui se cachent pour dissimuler un odieux mensonge ? Également. Il peut passer de la mine la plus souriante au regard le plus triste du monde. Pas de réel talent d’acteur mais un visage assez expressif, bien que sa qualité de sale gosse lui fasse souvent revêtir un sourire mi-figue mi-raisin. Il est tout sourire face aux gens qui viennent lui parler, moqueur, chafouin, cauteleux et complètement froid et imperturbable avec la personne suivante. Impossible de cerner ses réelles pensées dans ses manières hypocrites de se manifester.. Il lui arrive, évidemment, de ne pas être toujours en bon termes avec quelqu'un, mais il reste toujours aussi souriant et chafouin qu'à l'ordinaire, peut-être une stature un peu plus basse qu'à l'habitude.

    Jory fait fi des murmures, les gens peuvent bien casser du sucre sur son dos, ce n'est pas ce qui va le pousser à faire un grand sourire et jouer avec des enfants en distribuant son argent aux gueux dehors. S'ils sont gueux... et bien tant pis pour eux ! Non, il n'ira pas frapper quelques inconnus qui auraient pu l'insulter, il se contente de les mépriser et de les regarder de haut avec du mépris dans la voix et quelques mots méchants à disperser. Heureux les faibles d'esprit comme qui dirait. Mais il ne fait pas dans la dentelle quand il s'adresse à quelqu'un.

    Vivre de faux semblant, sourire, hypocrisie permanente, toujours faire croire que l'on aime, penser tout le contraire avec des yeux pétillants de bonté et d'amour, voilà l'une des seules choses que Jordanès puisse vraiment faire sans faillir. La vie lui a appris que pour réussir à ne pas être dérangé et après avoir été accusé d'avoir fait le mal, il fallait savoir se faire tout petit et sympathique avec les gens autour de lui, il n'hésite pas à rendre service aux gens tant que cela n'entraîne pas de problèmes sur lui ou sur ses 'amis' qui sont, on peut le dire, assez susceptible et rapide de la gâchette.

    Foncièrement, Jory est quelqu'un de sociable, il aime parler aux gens et aller vers eux, mais il attend une réaction en retour. Les gens qui se contentent d'avoir un air morne aussi développé qu'un congélateur face au nouveau plat qu'on va lui enfiler dedans, il ne supporte pas. Il adore se moquer des gens dans le dos, arrondir les angles avec X en critiquant Y. Il adore aller s'incruster dans une conversation en s'accrochant au cou des gens, avec un grand sourire et dire quelques méchancetés avant de s'éloigner d'un pas guilleret. Il est rare de le voir de mauvaise humeur, et même dans ces cas là, son caractère enfantin et moqueur ne change pas d'un poil. Il est d'ailleurs incapable de rester sur place une seconde, on aurait pu le qualifier d'hyperactif s'il ne passait pas autant de temps avachi. Toujours à bouger, à sautiller, à trottiner quelque part. Il est aussi fatigant pour les autres que pour lui même. Il ne prend jamais le temps de se poser, toujours à courir quelque part, le sourire aux lèvres.

    Un jour quelqu'un a dit : La jalousie qui se tait s'accroit dans le silence. Ce serait une belle phrase pour explorer une nouvelle facette du jeune homme.. Sous ses dehors moqueurs et ses belles phrases, malgré tout ce qu'il pourra dire... Il est bel et bien jaloux des autres nations qui se disent plus mature mais surtout des nations actuelles, de leur renommée, de l'amour qu'on le porte et du dédain qu'ils peuvent adresser d'une certaine façon aux nations plus jeunes ou celles disparues.

    Si on ne peut pas dire de Jordanès qu'il soit quelqu'un de forcément très sympathique au quotidien, ou quelqu'un de très actif, on peut lui accorder que lorsqu'on lui demande quelque chose il le fait vite et surtout bien. Il ne bâcle pas son travail et y passe du temps, quitte à empiéter sur sa nuit, son temps libre ou son travail. Il se fait toujours un plaisir d'aider les gens, mais comme pour la conversation il attend ne serait-ce qu'un peu d'affection en retour. Aussi ne faut-il pas s'étonner de finir par s'en prendre plein la tronche au bout d'un moment. Comme il dirait : j'suis une bonne poire mais jusqu'à un certain point, fais pas chier merde.



    Ce que vous aimez : Toi, toi, toi, toi, et toi là bas, et lui là aussi. La nourriture, aider les gens, sourire, jouer, se moquer, dormir. Bref, globalement quelqu'un de normal.
    Ce que vous n’aimez pas : Qu'on insulte son frère, qu'on interrompe ce qu'il fait, qu'on lui dise non, qu'on le traite comme un demeuré.


    Talents particuliers : Faire chier son monde. Et pouvoir jouer à un jeu tout en faisant autre chose à côté. Sinon, rien de particulièrement intéressant. Cependant, bien que très affable et amical, il peut foutre une grosse trempe si on le saoule trop longtemps. Mais il est du genre à prévenir avant d'agir.. sauf si c'est Théodoric qui lui dit de faire.
    Habitudes/Tics : Des tics verbaux principalement, il rajoute beaucoup de : tu vois, ok, en fait, tu sais, et tout, wesh, zyva. Il aime bien aussi coller les gens, sans tout de fois devenir trop embêtant. Il a toujours une main dans sa poche à trifouiller sa console ou son portable et se gratte la nuque ou la joue à longueur de temps.


    Clubs dont vous faites partie : Concrètement aucun, mais si on a besoin de lui, il se fera un 'plaisir' de venir aider ou d'accompagner.
    Loisirs : Son travail étant assez prenant, il n'a pas beaucoup de temps libre.. ce qui est la version officielle. Mais sinon, plus sérieusement il adore les jeux vidéos sous toutes les formes, les dessins animés, les films, les trucs dans le genre. Il aime bien dessiner, un peu. Et écrire, un peu. Pas grand chose de bien folichon.
    Poste/Emploi : Pion à plein temps.


    VOUS ! Oui, vous !

    Surnom : Frey / Thiphus
    Âge : Wesh, vaccinée
    Comment vous avez connu le forum ? Agraouh
    Des commentaires ? //
    Et pour finir, le fameux code secret ! {Une noire et une blanche... wesh}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gépides [n.m] : amical Mer 19 Déc - 18:48

*Regarde le morpion*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gépides [n.m] : amical Mer 19 Déc - 18:51

Pitit Ostichou ~
Revenir en haut Aller en bas
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Gépides [n.m] : amical Jeu 27 Déc - 13:36

Validé ;D

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gépides [n.m] : amical

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gépides [n.m] : amical
» Demande match amical
» Rappel amical
» Un sauvetage amical
» Match amical espoir contre le Groenland

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-