Partagez | .

Théodoric le Grand | Ostrogoth v2

 
Invité
Invité



MessageSujet: Théodoric le Grand | Ostrogoth v2 Lun 19 Nov - 22:45


Pour les Professeurs :

Matière : L'économie. Il est pas gentil, il n'encourage pas et vous laisse dans la médiocrité. L'ensemble des élèves sont pour lui de parfait crétins, du bétail bon à manger du foin.
Vous enseignez depuis combien de temps : Il a terminé ses études à l'âge traditionnel, soit 22, s'est prit une année sabbatique dans ses terres natales et est revenu pour enseigner.
Donc d'après un calcul que même les plus simples d'esprits peuvent comprendre 6 ans.
Vous enseignez à quel niveau d'étudiants ? :Il y a pas d'âge pour les martyriser et les dresser, donc il les prend tous, au grand malheur des chérubins. D'autant plus que l'économie est une base primordiale pour devenir nation.

    Pour un peu mieux vous connaître


    Pays que vous représentez :
    Royaume Ostrogoth, ancienne peuplade barbare qui ne formait à la base qu'un peuple avec les Wisigoths, à savoir les Goths.
    Langues que vous parlez :
    L'Italien d'une part. Anciennement l'Ukrainien qu'il a pas mal perdu, autant dire au point débutant. De par son poste de prof l'Anglais, pas vraiment le choix. Les runes gothiques qu'il comprend. Goth ? Mais c'est une langue plus que morte.

    Histoire Personnelle :
    Il est né le même jour que l'une des personnes qui deviendra son ennemie par la suite, à savoir sa sœur, déjà rien que pour lui c'est catastrophique. Mais l'horreur de savoir qu'elle est l'aînée, pour seulement quelques minutes, ça donne un côté rageant. C'est lui qui aurait dû être le premier, à la tête de la descendance, et à qui on devrait obéissance.
    Mais rien de tout ça, il est le deuxième, dans une famille qu'il ne reconnaîtra jamais comme tel, qu'il verra toujours comme des personnes ayant un lien de sang par un concours de circonstances.

    En tout cas ces premières années d'enfance il les passe en Ukraine, il n'est pas un enfant tendre à réclamer des câlins loin de là, il repousse déjà toute forme d'affection même les bisous magiques pour soigner les bobos. Car oui, il se fait beaucoup de mal, en se bagarrant, contre n'importe qui, puisqu'il y a lui et les autres, lui étant tout alors les autres sont naturellement les ennemis. Même sa sœur goûte à sa rage, bien qu'il reçoit quelques déculottés inavoués au passage.
    Il fait couler du sang, c'est son instinct qui lui dit de le faire, alors il le fait tout simplement, il fait pleurer sa génitrice certainement mais il ne s'en préoccupe pas. Qu'elle se console donc avec le petit dernier qui vient d'arriver, il a déjà envie d'étouffer les cris de cet être qui ne peut rien faire par lui-même.
    Une enfance déjà gravée dans le sang, qui ne s'arrange pas en grandissant, bien que la famille voyage. Elle bouge même pas mal, les terres d'Ukraine sont alors loin, on va jusqu'au bord de la Grèce, on va dans les Balkans, pour se terminer par se stabiliser enfin de compte en Italie.

    La rage est toujours présente, elle ne s'est jamais tu, partout où il est allé, elle n'a fait que grandir emportant avec elle une enfance innocente qui n'a jamais vraiment eu lieu. À quoi bon jouer à la guerre quand on peut la réaliser pour de vrai ? Lui se savait déjà à part, mener à faire de grandes choses, il continue à martyriser sa sœur. Son frère n'a pas un traitement plus élogieux de sa part, bien que le petit le suive partout comme un poussin et qu'il semble l'admirer, une admiration qui est normale pour Théodoric. Bien qu'il ne le tape pas forcément, il le manipule, beaucoup, bien trop, il le force à faire des choses qu'il ne veut pas. Qu'importe, il ne ressentait pas plus pour lui que pour les autres.
    À l'école il est aussi intenable que chez lui, hors de contrôle, en particulier dans la cour de récré, car en classe il tente d'avoir un comportement correct où il veut avoir le minimum avoir l'air présentable. Il comprend qu'il vaut mieux avoir un air irréprochable devant les adultes, obtenir des bonnes notes pour qu'ils aient de vous une bonne image et passe l'éponge sur ce qui se passe dans la cour. Ce dernier point c'est le champ de bataille pour lui, la jungle où il élimine ses ennemis, il n'a que ça, et il ne veut pas se lier avec des quelconques personnes. Des amis aucun en conclusion, même si parfois on pourrait croire mais non, c'est juste le temps de les utiliser comme des bons soldats jusqu'à ce qu'ils tombent au combat, après ils deviennent inutiles.

    Il sème la terreur, on en vient pas à bout, on préfère éloigner la sœur quelque temps vers de la famille qui habite en France et Espagne, parce qu'il est parfois trop extrême avec elle.
    Ça continue ainsi, jusqu'à ce qu'il reçoive une lettre, lui nation, bien évidemment qu'il savait qu'il était destiné à de grandes choses. Partir ? Aucun problème, personne ne lui manquerait, aller ailleurs voulait dire de nouvelles conquêtes, il s'y rend donc. Bien qu'il y retrouve sa sœur, là-bas il voulait y faire régner la terreur, comme à son habitude, sauf qu'il n'est pas le roi, et il n'est pas face à un champ de bataille. C'est l'apocalypse avant l'heure, il trouve plus fort que lui, bien plus fort. Os brisés, plaies, il ne les compte plus, il en a tellement donné mais surtout reçu qu'il y perd le fil au bout d'un moment.
    Un pseudo allié d'un jour est l'ennemi du lendemain, même de la part de ceux qui tendent la main. Il applique encore sa politique de lui et des autres ennemis, même les adultes deviennent alors des cibles potentielles.

    On l’envoie de force chez le psy, il y passe du temps, il se calme plus ou moins, actions bénéfiques qui ne durent pas puisqu'il s'associe aux mauvaises personnes. Mauvaises personnes, mauvaise réputation, encore plus d'ennemis, même les membres de la famille présents qu'il continue inlassablement de repousser.
    L'infirmerie il la connaît presque par cœur à force, le bureau du psy aussi, c'est tout ce qu'il se souvient réellement de sa scolarité, en dehors du sang, toujours présent.
    Et comme les autres il termine par partir de cet endroit, il n'est plus Théodoric, non il est Ostrogoth désormais, il a la mémoire d'une nation passée. Une nation née dans le sang, vivant dans le sang et terminant dans le sang. Sa vie avait toujours été dictée par ce besoin, et il le ressentait bien encore, le calme de sa ville d'Italie n'apaisait que légèrement ce ressentiment.

    Alors quand on lui redemande de revenir à l'Académie il y retourne, y retrouve des ennemis d'autrefois et encore actuels, mais aussi de nouvelles têtes sur qui il peut porter atteinte comme bon lui souhaite puisque désormais il possède plus de pouvoirs qu'eux. Et depuis il est resté dans l'école, à donner des cours à des élèves plus idiots les uns que les autres selon son point de vue.

    [Plus ? C'est là : Un Moment en Enfer]


    Famille :
    Jumelle qui est Wisigoth (du fait qu'ils formaient les Goths dans le passé). Petit frère, Gépides. [Point variable le jour, sans doute plus qu'improbable, où il y aura un des deux]

    Relations : Remises partiellement à zéro, certains éléments sont à supprimer comme les colles données, ou encore certains l'envoi à l'hosto en dehors de la dernière pour Mimi.
    Donc non Théodoric n'a pas coupé les cheveux de Gogol par exemple (même s'il est plus sexy comme ça, faut dire ce qui est).
    Donc à voir avec les personnes.

    [La base est ici : C'est une invasion ? Non une conquête monsieur!]

    Vous avez l’air de quoi ?
    Thédoric est un prof encore assez jeune, qui n'a pas encore dépassé la trentaine. C'est un gars 1m82 environs, très certainement, tu rajoutes juste 5-6 centimètres avec les cheveux en piques qu'il porte toujours ainsi. Les cheveux c'est un sujet tabou, enfin surtout deux petits mèches qui retombent sur le front, personne n'a le droit d'y toucher, il les déteste, elles ont un drôle d'effet, on détaille pas, vous connaissez. Juste qu'ils sont bruns, ceux qui vont chipoter diront noirs, courts mais assez longs pour faire des piques et une pseudo frange quand il les laisse tranquille.
    Yeux marrons clairs qui fixe toujours avec dégoût et aucune émotion n'y apparaît, ce qui va parfaitement avec son sourire. Car oui, il sourit, beaucoup, mais sournoisement, très moqueur, voir diabolique. Il peut faire bonne figure, à vouloir jouer les gentils, mais en réalité il poignarde déjà mentalement la personne.
    On peut voir souvent des coupures dans ses mains, qu'il se fait généralement lui même, certaines finissent par partir, alors que d'autres terminent en cicatrices. D'ailleurs des cicatrices il en a un peu partout sur le corps, il s'est pas mal bagarré, surtout au niveau des bras et du torse soit les zones les plus à risque lors d'une bataille.
    Musclé dans la moyenne, il compense avec quelques manipulations les faiblesses physiques, parce que oui il a beau soulever un élève du sol par le col face à un Mongol ou un Scandinavie il fait pas spécialement le poids faut dire ce qui est.
    Puis sinon, solution simple, regarder les vavas, ça reste les plus fidèles généralement, puis on se fait une meilleure idée sur un support visuel.

    Ça se passe comment dans votre tête ?
    Diabolique & Bagarreur. Théodoric est le genre de personne qui vous veut du mal par excellence, il trouve toujours les mots blessants à lancer à quelqu'un frôlant l’agressivité et l'intolérance. Il cherche toujours les autres, ce qu'il lui a valu, et lui vaudra, de nombreux problèmes, souhaitant toujours s'imposer en vainqueur aux autres.
    Narcissique & Moqueur. Lui, lui, et lui. Tout doit tourner autour de sa petite personne, il se sent supérieur aux autres et convaincu qu'il l'est. Il se sent à part, mieux que n'importe qui, exceptionnel. Il ne fait confiance qu'à lui-même, les autres sont de la pourriture qui, selon lui, devraient toutes disparaître.
    Il a le dégoût des autres, ce ne sont que de la vermine, leur parler est un honneur et ils devraient tous glorifier sa personne.
    Il a un fort tempérament, il a besoin d'action sinon trouvera une « proie » qu'il ne lâchera pas, le rendant complètement imprévisible.
    Insensible & Indifférent. Il ne veut auquel lien avec personne, même les membres de sa famille s'il pourrait il les tuerait de ses mains. Bien que pour ce cas spécifique, il n'avouera jamais, garde un œil dessus, bien qu'étant méchant avec eux à 99.99% du temps.
    Théodoric ne supporte aucun geste d'amitié ou autres choses s’apparentant à un quelconque lien affectif à son égard, oubliez vite les câlins et compagnie. D'ailleurs il n'est pas non plus du genre à en donner, loin de lui, lui il vous plante avec un couteau plutôt. Il ne veut aucun lien, c'est pour les faibles, lui est grand et se débrouille donc.
    Profiteur & Ambitieux. Quand Théodoric veut quelque chose, il le veut maintenant, et qu'importe le moyen pour l'obtenir il l'aura.
    Gentil, à vous faire des sourires ? C'est qu'il vous a trouvé une utilité ou vous manipule, ni plus ni moins. Il fait tout pour un intérêt, ou avoir des informations à utiliser sur d'autres.
    Immoral & Salaud. Il fume, il boit, il jure, il baise. Pas un modèle, il traite les gens comme s'ils étaient des vieilles chaussettes qui traînent depuis un moment, qu'on remplace à sa guise, vous manipule jusqu'à ce que vous soyez usés jusqu'à la moelle. Sinon ce n'est plus vraiment amusant au bout d'un moment, oui car pour son simple plaisir il peut vous casser un bras, on est barbare ou on l'est pas.
    Ce sont ces raisons qui font qu'il ne comprend rien au genre humain, la psychologie d'une personne normale lui échappe totalement, il n'a jamais compris les sentiments et autres gestes qui sont la base d'un être humain. C'est pourquoi il ne supporte pas qu'on lui touche ses mèches, avoir de telles réactions peut provoquer un propre dégoût de sa personne qui s'est alors rapproché d'une forme d'humanité, des plus écœurantes à l'entendre.

    Rien. Dans le cœur il a du vide. Il ne s'attache à personne, ni à rien.

    [Plus ? C'est par ici : La psychologie, c'est l'Art de faire croire aux autres que nous les comprenons]


    Ce que vous aimez : Lui, l'argent, les choses de valeurs, gloire de sa personne, faire chier son monde, boire, fumer, coucher, frapper, martyriser, le sang.
    Ce que vous n’aimez pas : Tout ce qui n'est pas dans la liste de « j'aime ». Mais surtout toutes formes d'affections, de sentiments et de liens.

    Talents particuliers : Être ironique et sarcastique.
    Habitudes/Tics : Se taillader la main quand il s'ennuie.


    Clubs dont vous faites partie :Ne supporte déjà pas les élèves en cours, c'est pas pour en plus les voir faire un truc plus débile que d'habitude.
    Loisirs :Sa vie privée ne regarde que lui, donc les loisirs étant de la vie privée...
    Poste/Emploi : Prof d'éco et Salaud N°1 de l'Aca


    VOUS ! Oui, vous !

    Surnom : Féfé & Ost
    Âge : 8B
    Comment vous avez connu le forum ? Ton avis ?
    Des commentaires ? Lien vers l'ancienne fiche qui était trop obsolète mais que j'aime les images haha.
    Et pour finir, le fameux code secret ! Noires à rayures blanches, sexy.
Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Théodoric le Grand | Ostrogoth v2
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-