Partagez | .

It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C]

 
Invité
Invité



MessageSujet: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C] Mar 28 Fév - 22:00




◊ Magyarország




▬ AU PREMIER COUP D'OEIL.





▬ INFO DE BASE.


NOM & PRÉNOMS ✯  Hédervary Erzsébet (et pas Elizaveta qui est russe, okay)
SURNOMS ✯ Eliza, Eli (pour les moins aptes à prononcer les consonnes rudes) Erzsi
ÂGE ✯ 19 ans
SEXE ✯ Féminin. FEMININ.
ANNIVERSAIRE ✯ 28 juin
ORIENTATION SEXUELLE ✯ Les hommes. Entre eux.
NIVEAU SCOLAIRE ✯ 19-23 - Supérieur


▬ DERRIERE VOTRE PC.


PSEUDO ✯ Jelly/Val
ÂGE ✯ Tamère
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ✯ Euh bah euh y avait de la lumière et euh je suis entrée.
DES COMMENTAIRES ? ✯ Beware the Dickapocalypse



 


▬ POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE.


PAYS QUE VOUS REPRÉSENTEZ ✯ Hongrie, ou pour ceux qui seraient au courant de comment-qu'on-dit-là-bas : Magyarország.
LANGUE QUE VOUS PARLEZ ✯ L'une des plus belles langues de la planète, à la fois sauvage et poétique, rude et élégante et-. Le hongrois, certes. L'anglais avec un accent spécial. L'allemand comme quelqu'un qui l'apprend depuis 8 ans.

HISTOIRE PERSONNELLE ✯ POINT IMPORTANT DU REBOOT : Erzsi s'était découverte stérile suite au Distilbene pris par ses deux grands mères durant leurs grossesses (médicament prescrit à de nombreuses femmes et provoquant malformations et stérilités chez les enfants) et ce n'est plus le cas à présent, ouaiiis. Erzsébet est tout à fait capable d'avoir des enfants.

Un homme (un garçon), une femme (une fille), une certaine attirance physique (un peu trop d'alcool), des compatibilités de partout (les hormones), l’amour, le vrai (le court), l’horloge biologique, et finalement un bébé. On peut résumer ça comme ça. Mais ça serait quand même très réducteur.

Pour comprendre la suite, il faut déjà savoir que l’homme, Istvan Héderváry (20 ans), avait toujours su que son destin serait d’élever un fils. Un fils à qui il apprendrait tout, qui lui ressemblerait, qu’il aimerait de façon parfaitement acceptable. Pas un homme méchant, Istvan, mais il était extrêmement buté. Elevé dans l’idée que la Hongrie était un pays de rêve, qui méritait son amour plus que n’importe quoi. Istvan était militaire, la chute du communisme l'avait perturbé et pas qu'un peu. Il faut également savoir que la mère, Katalin (19 ans), élevée de façon beaucoup moins  traditionnelle, était depuis toujours persuadée  que sa vie était ailleurs. Dans le voyage, peut-être. Perdue dans ses rêves, la femme, et pas du genre à se laisser freiner par la réalité. A la fois là et pas là. Poursuivant une obsession sans relâche.Elle tombe enceinte, ils n’ont pas voulu savoir le sexe de leur enfant avant sa naissance. Il est persuadé que c’est un garçon, elle, elle le sent mal. Ils sont si jeunes, se marient trop vite et se retrouvent pas qu'un peu paumés.
C’est une fille. Déception, dispute, divorce. La petite chanson habituelle. ET c'est elle qui part. Elle ne peut pas l'élever, ne sera pas une vraie mère, jamais, et elle préfère partir maintenant plutôt que de gâcher la vie de sa fille et de son récent ex-mari. Du moins c'est ce qu'elle dit dans la lettre qu'elle laisse. Erzsébet a cinq ans et elle comprend surtout que Anya, sa mère, sa maman, est partie et ne reviendra pas. Et elle retient que les femmes sont « toutes comme ça », c'est ce que les amis de Istvan viennent lui dire, en lui amenant des bouteilles de palinka, l'eau de vie nationale. Elle ne veut pas être comme ça.
Son père et elle déménagent à la campagne, peut-être pour passer à autre chose et peut-être parce que Istvan quitte l'armée, à cause d'une mauvaise blessure au pied qui le fait boiter depuis un moment déjà. Et puis il veut s'occuper de son enfant, montrer qu'il en est capable. Il s’occupe un peu maladroitement d’elle. S’il n’a jamais voulu de fille c’est surtout parce qu’il n’y comprend rien. Aux filles. Erzsébet devient peu à peu Erzsi pour tout le monde. Sale gosse. Qui enchaîne bêtise sur bêtise. Pour qui la bagarre est un bon moyen de passer le temps. Istvan intervient parfois, quand ça va trop loin. Colle quelques baffes à son gosse. Sa gosse. Attendries, les baffes. Pas trop fortes, certes, mais nombreuses. Erzsi a de plus en plus l’attention de son père, de ce héros. Alors, il préfère rester il. Pour faire plaisir à Papa. Parce qu’il a 7, 8, 9 ans et qu’à cet âge, les différences ne sont pas flagrantes. Et puis à 11 ans, quand fiston vient l’informer qu’il perd son sang de l’intérieur, et que ça a l’air grave, Istvan se rappelle que son gamin est une gamine. Et comme il déteste tous ces trucs de parlote, il lui gueule dessus d’arrêter de jouer au con, que si son prénom c’est Erzsébet, c’est qu’il y a une bonne raison, et puis il les ridiculise à jouer au petit mec devant tout le village, les voisines parlent, ça il s’en fout, mais les hommes jasent aussi, au bar. Alors qu’elle arrête, il est grand temps. Erzsébet est blessée, dans son orgueil surtout. Ce père, ce héros l’a humilié. Alors, soit elle portera des robes, même si c’est naze et qu’on peut rien faire avec. Soit, elle commencera à accepter qu’on l’appelle par son prénom complet. Mais qu’on ne compte pas sur elle pour se la fermer et  obéir. Elle suit ses propres règles. Elle est une catégorie à part, point. Condition non négociable. La vie au village devient assez nulle dès qu’elle se pointe en jupe à l’école. Ils repartent à Budapest, Erzsi ne sait pas pourquoi, Erzsi s'en fout, Erzsi boude son père avec toute la violence des enfants trop fiers qu'on a trahi.

C’est avec un certain soulagement qu’une lettre arrive à la maison. Elle doit partir, elle est choisie pour représenter son pays. Elle doit devenir une Nation. C'est Important. Alors petite Erzsi part, les cheveux encore courts et se fait passer pour un garçon, ça marche pendant un an avant qu'elle n'abandonne l'idée, à cause de la piscine. Elle préfère nager plutôt que de faire semblant. Et puis il y a ce Projet Revival, si bizarre, elle revit en couleur les rêves qui la hantaient, dans sa petite chambre de Budapest. Tant de choses à vivre encore. Un univers tout entier. Tellement de trucs à voir, elle se prend de passion pour les prendre en photos.


FAMILLE ✯ ALL BY MYSELF. Fille unique (pays provenant d'une civilisation de nomades inconnus okay.) [liens de cousinage à voir avec Finlande et Estonie]

VOUS AVEZ L'AIR DE QUOI ? ✯
FC is Rachel Weisz:
 

L'air de quoi ? D'un visage typiquement de l'est, traits taillés à la serpe, sourcils épais, nez droit. Erzsi a l'air d'une fille née pour galoper dans la steppe hongroise, et ça tombe bien, c'est sans doute ce qu'elle fait le mieux.
D'une taille modeste, - 1m60 – elle n'a pourtant aucun complexe de ce côté-là. Ni des autres d'ailleurs, puisqu'il faut bien le dire. Erzsi Hédervary est le genre de fille qui se fout de savoir à quoi elle ressemble. Ou tout du moins, qui se fout d'être jolie.
D'ailleurs, elle n'est pas jolie. Pas mignonne. Elle se tient trop droite et assurée, ancrée dans le sol, elle s'assoit les jambes ouvertes, sans cette gracieuse fragilité de fleur déracinée qui caractérise les jolies filles. Ses traits sont durs, et elle est plus trapue qu'élancée.
Mais elle est spéciale. Elle dégage une énergie folle, sans pour autant s'exciter comme une hystérique. Ses yeux sont d'un vert étrange, sombre, piquetés de pointes de jaune. Ses yeux sont sans aucun doute la chose la plus remarquable de son anatomie.
Sa peau tire plus sur l'ocre que le beige, elle a cette carnation typique des populations au carrefour du monde, d'Europe centrale, entre l'ouest, le sud et l'orient. Elle a les pommettes hautes, Erzsi, et des muscles durs. Son corps n'est pas un instrument de séduction, il est un outil. Et toutes les cicatrices sur ses genoux et ses mains montrent qu'elle n'est pas du genre à se laisser intimider.
Et pourtant c'est définitivement une femme, Erzsi, dans la plénitude de ses 20 ans, avec ses hanches un peu fortes, sa poitrine ronde, sa taille fine, ses cuisses fermes, ses mollets galbés. Des courbes, des courbes qu'elle a mis du temps à apprivoiser, à accepter. Pas de maquillage, bien sûr. Elle a la chance d'avoir naturellement des cils très noirs et longs (et les sourcils qui vont avec) alors pourquoi du mascara ? Et puis le crayon la rend méfiante, elle n'aime pas l'idée d'approcher si près de son œil un bout de bois pointu. Le rouge à lèvre n'en parlons pas, ses lèvres sont bien telles qu'elles sont, n'a pas envie de se barbouiller.
Sa seule fierté féminine en définitive, ce sont ses cheveux. Très longs, un mélange de boucles-ondulations, un vrai capharnaüm qu'elle noue en tresse ou en chignon bordélique lorsqu'elle ne les supporte plus. Une cascade sauvage, s'il faut avancer le cliché, châtain, s'éclaircissant à cause du soleil ou du chlore.
Ses vêtements reflètent sa philosophie de vie : sacrifier la féminité au confort. Si elle a tout du moins passé sa phase « JE METS PAS DE JUPE C'EST POUR LES NIAISES », elle se sent à son aise dans un bon vieux jean élimé. Quelques robes et jupes fleuries agrémentent son placard, au milieu des gilets et des t-shirts en coton. . Son uniforme elle le porte sans trop de fioritures, peut-être rajoute-t-elle un gros gilet en maille en hiver et des bottines plates en cuir un peu craquelé à la place des ballerines prévues comme chaussures.
Deux signes particuliers : la broche en forme de fleur qu'elle porte dans ses cheveux, par habitude et sentimentalisme. Cadeau de son père. Et puis aussi son parfum, qui mélange le jasmin, le miel et subtilement le soleil et le chlore de la piscine qui lui colle à la peau, elle y passe tout son temps libre.


CA SE PASSE COMMENT DANS VOTRE TÊTE ? ✯Honnêtement ça se passe pas si mal. Cependant, il y a dans la personnalité de la hongroise quelques petits points qu'il serait bien d'éclaircir.

1° Elle n'est pas transgenre, elle ne se travestit pas, elle ne pleure pas tous les soirs en pensant au superbe pénis qu'elle aurait pu avoir. Oui, pendant un bon moment elle a cru être un garçon. Oui, elle aurait sans doute préféré en être un à l'époque, parce que c'était plus simple. Mais elle n'en est pas un. Point. Alors soyez pas chiant, ne lui rappelez pas qu'en arrivant à 12 ans à l'école elle se prenait pour un petit mec. C'était une phase, merde ! (sans doute)

2° Elle a à peu près le même registre d'insulte qu'un docker en fin de carrière, c'est certain. Elle sait jurer en plusieurs langues et avec beaucoup de créativité, mais la plupart du temps elle ne le pense pas. Pas vraiment. Ca dépend. Vous êtes vraiment un fils de pute bon qu'à se faire enculer par un cheval de toute manière. Pas de quoi sauter au plafond.

3° Qu'est-ce que tu crois faire là, en lui tendant la main alors qu'elle vient de tomber comme une idiote à cause d'une pierre mal placée ? Qu'elle va la prendre et dire merci en rougissant ? Bah non. Erzsi est un être humain composé à 60% d'eau et à 40% de fierté. La rancune c'est sa seconde nature. Alors n'essaie pas de lui donner des ordres ou même de lui conseiller gentiment ce qu'elle devrait faire. Elle n'accepte aucun conseil, de personne. C'est une grande fille, alors t'es mignon et tu la laisses gérer sa vie comme elle l'entend.

4° C'est sans doute dur à croire, mais elle a le coup de poing facile. Ou même le coup de genou. Elle est un peu chatouilleuse, comme on l'a signalé  plus haut, et il lui en faut peu pour partir au quart de tour, la bouche et les yeux lançant des flammes, toutes griffes dehors. C'est possible qu'elle soit un peu effrayante quand on l'agace.

5° Là ça va être encore plus dur à croire mais... En toute honnêteté, ce à quoi aspire Erzsi, au fond d'elle, c'est une maison à la campagne, des chiens, des chevaux, des enfants et éventuellement quelqu'un pour les fabriquer avec elle. Bien entendu, elle est fière à en crever d'être la représentante de sa nation. Mais elle ne peut s'empêcher d'avoir des désirs simples et affreusement conventionnels. Elle est absolument sans espoir avec les mioches.

6° Lorsqu'elle n'est ni énervée, ni agacée, ni fatiguée, ni d'humeur à se chamailler, Erzsi est douce. Oui, vous avez bien lu. Elle sourit, elle rit à vos blagues, elle ira faire du shopping avec vous pendant des heures alors qu'elle hait ça, elle cuisinera en fredonnant et elle vous prendra dans ses bras si vous lui avouez avoir un coup de blues. Elle rangera peut-être même votre chambre, mais là faut vraiment s'appeler Pologne et être totalement dans la mierda, parce qu'elle n'est pas votre bonniche tout de même.

7° Elle est excessivement loyale. Elle ne vous trahira pas. Jamais. Sous aucune espèce de prétexte. Elle a une morale bizarre mais elle est chevillée au corps, et tout en haut en rouge néon y a marqué « FIDELE TU SERAS ». Alors oui, ça peut la pousser à se prendre la tête et à se mettre en rogne, mais lorsqu'elle promet, c'est pour la vie. Erzsi on peut lui confier un secret et être sûr qu'il ne filtrera pas. Sauf si c'est la confirmation de la rumeur sur votre homosexualité.

8°.... C'était censé être une phase aussi mais pourtant, passée ses 14 ans Erzsi n'a pas réussi à décrocher des yaou qu'elle avait découvert à 11. Elle kiffe les amourettes entre ses camarades masculins et a une fascination morbide pour FREE!. Chacun à le droit d'avoir un péché mignon, pas vrai ?

CE QUE VOUS AIMEZ ? ✯ Elle aime les grands espaces et l'air pur, les activités d'extérieurs et les plats très épicés. Elle voue une sorte de culte au paprika et elle aime les chansons tristes.

CE QUE VOUS N'AIMEZ PAS ? ✯ Oh putain. Prépare toi à l'avalanche de nom, parce qu'on ne peut pas dire de Hongrie que ce soit une fille particulièrement facile à satisfaire. Déjà, Roumanie, elle le hait. Vraiment. Très fort. Et puis, Slovaquie et Tchéquie aussi. Russie aussi, elle peut pas trop se le voir. France l'énerve. Prusse l'énerve TOUT LE TEMPS. Turquie lui casse les couilles qu'elle n'a même pas. Et puis elle supporte pas les gens qui se la pètent, ceux qui maltraitent les plus jeunes, les grandes gueules en général et éventuellement les imbéciles. Et Roumanie aussi. Je l'ai déjà dit ?

TALENT PARTICULIER ✯ Gueuler très fort et connaître pleins d'insultes affreuses ? Elle cuisine bien sinon, et aime s'occuper des plus petits.

HABITUDES/TICS ✯ « Je tiens à dire que le truc de la poêle était un accident. Purement accidentel. Okay France m'énervait. Okay on était dans la cuisine de l'école. Okay, je lui ai tapé dessus avec. Mais c'est tout ! En dehors de ça j'hésite à me couper les cheveux parce que je passe mon temps à les tortiller quand je suis nerveuse, c'est chiant. » Erzsébet H.

CLUB DONT VOUS FAITES PARTIE ✯ Club de natation.

LOISIRS ✯ Nager, surfer sur le net, traîner avec les rares gens qu'elle supporte, prendre des photos. Lire du porno gay parfois, okay

POSTE/EMPLOI ✯ Travaille pendant l'été et les vacances à la piscine municipale.
Revenir en haut Aller en bas
Autriche / Roderich E.
avatar
traveler1



Messages : 125
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C] Mar 28 Fév - 22:10

HIIIIIIIIIII

*stalke cette fiche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C] Mar 28 Fév - 22:18

Huhuhu <3 *commentaire très constructif, nesspa ?*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C] Sam 3 Mar - 20:00

Doublepostedelamort

Fiche finie !
Revenir en haut Aller en bas
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C] Sam 3 Mar - 21:36

La sixième fille validée, et la première prédef femelle de cette nouvelle V1.
Si on ne compte pas Chine... Et si on considère qu'Hongrie est une fille.

*fuit sous les jets de wok et de poêle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C]

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's not enough to have talent, you also have to be hungarian. [Hungary U.C]
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Du talent gaspillé
» Les gens détestent voir débarquer des gens qui ont du talent, surtout ceux qui n'en ont pas.
» Recherche rédacteurs et scénaristes de talent

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-