Partagez | .

Quand Slovénie passe, les pianos trépassent !

 
Invité
Invité



MessageSujet: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 18:59

    Au premier coup d’oeil

    Nom : NOM, Prénom ČRV, D.
    Surnoms : …le terroriste, le casseur de piano, le… vous trouverez bien.
    Âge : 16 ans
    Sexe : Il présente les caractères spécifiques d’un individu de sexe masculin.
    Anniversaire : 25 juin
    Orientation Sexuelle : Il n’aime que la science.
    Niveau Scolaire : Cycle Secondaire


    Pour un peu mieux vous connaître


    Pays que vous représentez : La Slovénie !
    Langues que vous parlez :
    Oh un peu de tout. A commencer par le slovène, bien évidemment, ensuite le hongrois, et même de l’Italien ! Il est doué le Slo’ ! Et puis de l’anglais, ça peut toujours servir.

    Histoire Personnelle : 15 lignes minimum

    Alors, Slovénie –bien qu’à cette époque, il ne portait pas encore cette appellation- naquit dans un hôpital de Ljubljana. Très joli nom de ville, facile à prononcer et à retenir. Bon, les détails de la naissance, on va passer dessus, hein, tout le monde connait le principe, un bébé sort de...du… voilà et il crie, il pleure, la mère aussi pleure, le père aussi, tout le monde pleure et c’est un super jour pour les vendeurs de mouchoirs.

    Bref. Et donc notre slovène est né. Le contexte familial : un papa et une maman, pas de frère ni de sœur, des grands-parents, on ne va pas faire tout l’arbre généalogique. La famille n’était pas fauchée, ils vivaient bien, même très bien. C’est dans ce cadre que D grandit. Nous allons passer sur les étapes de la première dent et du premier mot qui ne sont pas vraiment passionnantes. Nous allons directement passer à l’époque où il sait marcher, il sait parler, enfin bref, là où sa personnalité commence à se construire. Et donc dès son plus jeune âge, l’enfant, comme la plupart des enfants, s’amusait à faire des mélanges bizarres avec tout ce qu’il trouvait, allant de la boue du jardin au dentifrice. On a tous fais ça, au moins une fois dans notre vie. Le truc, c’est qu’en grandissant, lui…eh bah il a continué. Et il commençait à noter ses résultats et à chercher des choses qui avaient un sens. Je veux dire par là qu’il arrêta de faire des mélanges aléatoires pour essayer de découvrir des trucs ! Bon, avec les shampoings de la salle de bain, il n’allait pas faire la découverte du siècle mais bon, que voulez-vous, quand on est jeune, on a toujours de grands rêves.

    Et puis un jour, son père l’envoya chercher un livre à la bibliothèque au bout de la rue. Il n’avait sans doute pas envie de se déplacer lui-même ou alors il n’avait pas le temps à cause de son travail. Enfin bref, là n’était pas la question. Le jeune garçon, obéissant qu’il était et qu’il est toujours (ceux qui rient au fond, j’vous entends ! ) il y alla, remettant à plus tard sa super idée de mettre un mentos dans du coca pour voir a quel point ça allait exploser pour y aller. Et donc il entra, tout ça, il chercha le livre et paf ! Il tomba sur un livre de chimie. Son jeune âge faisait qu’il n’y connaissait encore absolument rien mais son intention fut tout de même retenue par ce livre. Il l’ouvrit et le lu. Et il resta très longtemps à lire ce livre. Plusieurs heures. Et quand il l’eut terminé, il en chercha d’autres du même genre jusqu’à ce que la bibliothèque ferme. Bon, il y serait bien resté quand même pour continuer à lire ces choses passionnantes mais le fait est que c’était l’heure de manger et il n’avait nullement l’envie de se faire enguirlander en rentrant le lendemain matin. Donc il emprunta quelques livres qui lui parurent très intéressants et s’en alla. En rentrant, il se fit quand même enguirlander par son père parce qu’il avait complètement oublié ce qu’il lui avait demandé. Mais tant pis.

    Et c’est ainsi que D découvrit la chimie et se passionna pour la science. Ce fût le début du calvaire de ses parents aussi. Quoi que même avant, il n’était pas si sage que ça.

    Et donc il grandit, continuant d’essayer d’en savoir toujours plus sur la chimie, tenter des expériences qui n’étaient pas toujours réussies. Pour lui, sa vie était déjà toute tracée : il voulait devenir scientifique. En parallèle, il travaillait…bah pas tant que ça à l’école. Il avait de superbes notes en mathématiques, en biologie (la physique-chimie, c’était pas encore enseigné à son âge), en revanche, les autres matières comme l’histoire bah… il laissait un peu cela de côté. Le fait est qu’il était plus doué dans les matières scientifiques que dans le reste.

    Côté familial, c’était un peu comme les matières non-scientifiques : c’était une catastrophe. Ses parents travaillant beaucoup, c’était une nounou qui s’occupait du jeune garçon. Seulement comme ses expériences devenaient de plus en plus dangereuses pour son entourage bah…des nounous, il en a eu plusieurs. Et avec ses parents ? C’était pas la relation père/mère-fils idéal. Disons que sa manie à provoquer des explosions et à casser en passant pas mal de choses dans la maison (allant des vases jusqu’aux murs), n’arrangeait rien. Déjà qu’il ne voyait pas beaucoup ses parents, quand il les voyait, il se faisait enguirlander.

    Mais les adultes furent bientôt soulagés. Quand il eut 12 ans, D reçut une lettre qui disait qu’il était maintenant le représentant de la Slovénie et qu’il devait aller à l’Académie hetalia pour apprendre à devenir une nation. C’est ainsi qu’il partit pour l’Académie en question.

    Là-bas, c’était le bonheur, il y avait pleins de cobayes sur qui tester ses expériences. Mais bon, l’histoire n’est pas encore terminée, seul l’avenir nous dira ce qui va suivre.

    Famille :
    Bah il a un papa et une maman mais ils sont restés en Slovénie et on les comprend.
    Vous avez l’air de quoi ? 10 lignes minimum

    Haha ! De quoi a l’air Slovénie ? Eh bien il a l’air d’un… de…bah d’un… être humain ! D’ailleurs, c’en est un ! Et donc, c’est un organisme carboné composé de carbone, comme son nom l’indique, mais également d’azote et de tout un tas d’autres trucs qui ne sont pas très parlant. C’est pour cela qu’on en parlera pas ! Et maintenant, après cette bien piètre introduction, passons à la véritable description (wouhou ! une rime !)

    Donc pour commencer par la vue d’ensemble, Slovénie n’est pas très grand. Il fait à peine 1m70. A côté d’un russe de deux mètres, vous comprenez qu’on ne peut pas le qualifier de grand. Mais bon, il n’y a pas de complexe, c’est pas grave. Pour aller avec sa petite taille, il est tout fin. C’est pratique pour passer un peu partout, partir en toute vitesse, passer par les fenêtres, gruger à la cantine… bref, c’est très pratique. Et attention ! Ce n’est pas parce qu’il est passe-partout qu’il est aussi petit que le nain dans Fort Boyard hein ! Voilà, je précisais juste. Ensuite, pour sa couleur de peau, sa mère a dû lire Blanche-Neige pendant qu’elle était enceinte de lui car il a la peau toute blanche. Bon, il n’a pas non plus une teinte de malade. Disons qu’il est un peu plus pâle que la moyenne, mais sans plus. Après, les cheveux. Là, on se dit que la mère a dû mal lire le comte de fée parce que ce ne sont pas ses lèvres qu’il a couleurs sang mais ses cheveux. Bon, là encore, c’est approximatif, hein. C’est pour le style et tout que je compare à Blanche-neige, après, les comtes de fées, c’est pas une science exacte. Donc voilà, le Slovène est roux. Mais en réalité, c’est plus un roux qui rappelle les couleurs des forêts en automne. Voilà qui est plus joyeux que du sang… quoi que l’automne, à la base, c’est la nature qui meurt… BREF. Pour continuer sur ses cheveux, il les a en bataille. Aucune organisation là-dedans. Il faut dire que D ne passe pas beaucoup de temps en soin le matin en se levant donc il doit passer un ou deux coups de brosse s’il y pense. Ou alors, c’est le résultat après une explosion. Ou alors, c’est juste qu’ils sont naturellement désorganisés et qu’il est impossible d’en tirer quelque chose. Et si c’est le cas, c’est certainement pas Slovénie qui essaierait de faire quelque chose.

    Enfin bref. Pour continuer, on va entamer la question des yeux. Il a un magnifique œil vert, seulement le problème, c’est qu’il n’a qu’UN œil vert. Le droit est caché par un… cache-œil justement. C’est marrant, d’après le nom, on dirait que ça a été fait pour, dis-donc… Mais donc je disais que cet œil est caché. Il a peut-être un œil normal dessous, qui sait ? Il fait peut-être ça juste pour le style ! Quoi que venant de lui, ce serait carrément étonnant… Enfin, vous n’êtes pas prêt de savoir ce qu’il y a là-dessous.
    Ensuite, les lèvres bah…des lèvres pas trop grandes, pas trop petites, pas trop compliquées. Des lèvres normales qui sont la plupart du temps souriantes. Oui, il est assez joyeux donc il ne va pas faire souvent la tête, notre slovène. Bon, il peut avoir des expressions de sérieux quand il travaille et des sourires un peu plus…flippant… ça, c’est quand il a une idée en tête et que la personne à qui il adresse ce sourire va lui être utile. Auquel cas, repérez les issues de secours. On ne sait jamais.

    Ensuite, sa façon de s’habiller. Eh bien il ne va pas chercher à se mettre à la dernière mode, il ignore même ce qu’est cette notion. Donc bon, il ne vas pas passer trois heures le matin à regarder ses vêtements et se dire lequel serait plus assorti à tel truc. Non, il va juste prendre ce qui lui tombe sous la main dans son armoire –qu’il a désorganisée d’ailleurs-. Donc ce sera un t-shirt simple et un pantalon. Et avec plein de poches, les pantalons. Parce que le Slovène, il a toujours des trucs à mettre dedans. Et osef les « il ne faut rien mettre dans les poches, ça déforme, c’est pas fait pour, c’est fait pour faire joli » on a déjà dire que le slovène n’entendait rien à l’esthétisme.

    Et donc voilà, j’espère que je ne vous ai pas trop embrouillé… Mais voilà à quoi ressemble notre chère *rire dans la salle* Slovénie !


    Ça se passe comment dans votre tête ? 10 lignes minimum

    Alors dans sa tête. Il y a un cerveau…des neurones…Parfois on a pas l’impression qu’il les utilise, et parfois on se dit qu’il les utilise trop.

    Commençons pas le commencement. Slovénie, c’est…un scientifique ! Il passe 90% de son temps à faire des expériences, faire des calculs immenses qu’il est sans doute le seul à comprendre. C’est qu’il écrit vite, donc pas forcément très bien. Mais bon, tant qu’il arrive à se relire… Bref, là n’est pas le sujet. Il consacre sa vie à la science, il se lève pour ses expériences, dans son lit le soir, il réfléchit à ses expériences, enfin tout n’est que science depuis qu’il est tout petit, si bien qu’il ignore tout les plaisirs des jeux vidéos ou autres trucs qui font d’un ado…un ado. Ah oui. J’avais dis 90% de son temps à travailler. Les 10% qui restent, c’est quand il court parce qu’une de ses expériences a mal tournée et qu’il se fait courser par une quelconque victime lui voulant du mal. Si tenté que la victime…puisse encore courir. Mais ne nous égarons pas dans ce genre de détail insignifiant. Ah oui, il peut être utile de préciser, que les cobayes qu’il utilise pour ses expériences…sont des humains. Donc, vous, qui lisez ces lignes, êtes un potentiel cobaye. Ainsi, quand il vous regarde bizarrement, il vaut mieux partir. Parce que quand il a décidé que vous serez son cobaye…ça va être dur de le faire changer d’avis, à moins qu’il trouve quelqu’un d’autre. Parce qu’il est très têtu. Quand il a une idée en tête, ce n’est pas évident de la lui faire sortir. Donc voilà, vous êtes prévenu. Bon après, vous allez me dire « pourquoi est-ce qu’il ne test pas sur des souris ? » eh bien c’est parce que les animaux ne sont pas autorisés à l’académie ! Enfin c’est ce qu’il vous répondra si vous lui posez la question. Parce que le règlement, c’est pas vraiment la chose qu’il respecte le plus dans sa vie. Mais il est extrêmement de mauvaise foi. Il fait une bêtise, il ne dira pas que c’est lui, il accusera quelqu’un d’autre. Parce qu’en plus il n’a aucune envie d’assumer les conséquences de ses actes. Si c’est pour finir en heure de colle, non merci, il a du travail à faire plutôt que d’écrire cinquante fois « je ne dois pas faire exploser le piano ». Parce que ce n’est pas ça qui le fera culpabiliser, loin de là. Les sentiments, c’est pas son truc. Mais alors pas du tout. Parlez-lui d’amour, il vous dira que ça n’existe pas. Oui, c’est jusqu’à ce point-là.

    Mais bon, après ce long paragraphe plein de défauts, je tiens à signaler qu’il n’est pas méchant, Slovénie. Il ne vous rend pas malade volontairement… sauf si ça rentre dans le cadre d’une expérience. Mais il ne vous veut pas du mal par pur sadisme. Je précise juste. Nan, au fond, c’est une bonne personne qui veut juste faire avancer la science.

    Et donc continuons. Slovénie est quelqu’un qui peut vraiment être…immature. Il peut très bien dire une chose très intelligente avec pleins de mots compliqués et la seconde d’après se comporter comme un gamin de 6 ans. Il a oublié de grandir de ce côté-là… C’est comme pour sa taille. Non, c’est pire que sa taille. Il n’a pas la taille d’un gamin de 6 ans non plus. Ce serait pas très pratique. Vous imaginez pour ranger ses affaires dans son armoire ? Quoi qu’il mettrait sans doute tout un peu en vrac. Parce que oui, il n’est pas très organisé. Dans sa chambre, il y a des feuilles qui traînent partout que ce soit sur son bureau ou par terre. Un bazar organisé comme on dit. Du moment qu’il s’y retrouve, pas besoin de perdre du temps à ranger, même si techniquement, ça lui en ferait gagner. Bon, il n’aime pas ranger, voilà. D’autant plus si c’est pour tout déranger juste après. Aucun intérêt. Et en plus, il ne serait sans doute pas très doué. Parce que pour calculer une concentration massique, il est fort, mais dès qu’il s’agit de choses de la vie quotidienne, là, il n’y a plus personne. Que ce soit pour ranger sa chambre, faire le ménage ou même avoir une conversation. C’est qu’il a tendance à tout prendre au pied de la lettre, donc ça ne facilite pas la compréhension. Et pour lui expliquer, bonjour. Il faut avoir de la patience.

    Sinon, un peu de qualités, que diable ! C’est vrai qu’après tout ça, on en a pas vu beaucoup. Bon, il est intelligent niveau scientifique, mais à part ça… y a pas grand-chose. Donc Slovénie est quelqu’un d’assez joyeux tout de même. Enfin… vous n’êtes pas près de le voir déprimer, c’est pas le genre de choses qui lui arrive souvent. En tout cas, il lui faudra certainement plus qu’un échec pour qu’il se mette à broyer du noir. Il est plutôt du genre à toujours réessayer jusqu’à réussir. Il n’aime pas trop abandonner. Et pour continuer sur les qualités, il est très énergique ! Une vraie pile électrique ! J’vous raconte pas c’que c’est quand il boit du café. Mais on ne va pas en parler parce que sinon, on va revenir aux défauts, le pauvre, il en a assez comme ça. Donc il est énergique ! Ce qui est très pratique quand il se fait courser dans les couloirs mais BREF !

    Bon eh bien on va s’arrêter là pour le moment. Je pense que ça vaut mieux.

    Ce que vous aimez : <3 La science, les tubes à essais, la science, les produits chimiques, la science, les chevaux, la science, le börek et…j’ai dis la science ?
    Ce que vous n’aimez pas : Qu’on lui supprime son matériel (à éviter, parce qu’il en a toujours de rechange, mais on ne sait jamais)

    Talents particuliers : Il a un grand talent pour s’attirer des ennuis… ça compte ?
    Habitudes/Tics :
    Se ronger les ongles quand il fait une bêtise et surtout quand il ment. Et quand il réfléchit aussi. En fait, il n’a jamais ses ongles bien longs. Mais quand vous voyez qu’il y a eu un désastre dans la salle et que vous voyez dans un coin un rouquin qui se ronge les ongles, il ne faut pas aller chercher plus loin pour savoir qui est le coupable.


    Clubs dont vous faites partie : Pas l’temps !
    Loisirs : travailler ! Mais pas sur les cours…
    Poste/Emploi : Pas l’temps j’ai dis !


    VOUS ! Oui, vous !

    Surnom : Alors Grèce, Graisse, (Grève quand le clavier est méchant), Slo’ euuuh… enfin voilà, quoi =D Après libre à vous de m’appeler Patate si ça vous fait plaisir xD. Mais patate, hein ! Pas pomme de terre !
    Âge : 17 ans !
    Comment vous avez connu le forum ?bah…
    Des commentaires ? Je ne poserai qu’une seule question… j’vous ai manqué ? 8D
    Et pour finir, le fameux code secret ! Ah bah chuis pieds nu, là… et très franchement, j’ai la flemme d’aller mettre des chaussettes juste pour répondre à ça xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 19:00

OUI TU M'AS MANQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 19:07

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 19:10

Les profs vont enfin s'trouver un autre souffre-douleur, yay ! /o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 19:14

« Bienvenue ! Et un élève de plus dans la classe, un. ~ »

{ Ouaaah... j'aime ton OC.
Le choc que j'ai eu en voyant ce perso' incarner une nation ! ♥ }
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 20:11

Sloooooo ! * répond à la question là non ?*

"Le destructeur de machine à café" ça marche aussi comme surnom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 22:49

Merci touuuus
Et pour la machine c'est pas ma faute ! Il fallait pas me punir et me demander de nettoyer c'te machine. Et puis en bleu elle était super !

...Et puis de toute façon, c'est la faute de Chine !

Vatican : Ouaip, j'vais pouvoir rejeter toutes mes fautes sur toi !

Féroé : *huuuuuuuuuuuuuuuuuuug*
Revenir en haut Aller en bas
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Ven 14 Sep - 22:56

    Validéééé !
    Et on fait gaffe aux explosifs, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Dim 16 Sep - 20:30

Mais bien sûr, je ferai très attention 8D Promis juré *croise les doigts derrière son dos*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Dim 16 Sep - 22:56

Nyah ! Slo' *_*, comment je suis trop contente de te revoir >< *gros câlin*.

Elenwë
Revenir en haut Aller en bas
Prusse/Gilbert.B
avatar
explorer2



Messages : 465
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 23
Localisation : Si on le savait je serais déjà collé, enfin !

Taux de synchronisation
Points:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent ! Lun 17 Sep - 16:48

Toi. Je t'aime. Allons détruire des pianos ensemble~ >8D

(Et Lavi quoi LAVI *fangasm* )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Slovénie passe, les pianos trépassent !

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NHL 2011 Xbox 360
» Quand les contrôles anti-dopages dépassent les bornes
» Là où Dead-End passe, les ennemis trépassent ! [FB - Dead End]
» Seth ϟ « Mais quand un sorcier passe du côté du mal, plus rien ne compte pour lui. »
» Quand Swarley passe, Chuck Norris trépasse !

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: ARCHIVES-