Partagez | .

Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi

 
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Ven 25 Sep - 21:40


J'viens de retrouver ce dessin de Feli', qu'il avait fait y'a longtemps. Du coup, j'ai rajouté ma petite citation dessus et je l'ai collé dans ce cahier qui traînait vu que j'en ai pas l'utilité. Et maintenant j'écris sur le cahier, je sais pas pourquoi. Ça m'occupe, j'imagine. J'ai besoin de me changer les idées donc j'écris. J'imagine que c'est fait pour ça un journal intime.
J'en profite. Hassan est pas là, j'ai ma musique à fond dans les oreilles. Ca doit s'entendre de loin, même avec mon casque. J'vais me rendre sourd, mais j'm'en fous.

Musique du moment tiens-


J'ai l'impression d'être schizo à me parler tout seul en écrivant mais c'est pas grave.



Allez, j'inaugure. Des fringues. Et des bella, aussi ~ J'y peux rien si les italiennes sont carrément sexy ~ Et les espagnoles latinos en général.
La mode italienne défonce tout.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Sam 26 Sep - 14:31




J'arrive pas à y croire.

J'suis amoureux.

J'suis en couple.

J'suis bien.

Le pire c'est que j'voyais pas où j'allais depuis le bordel que j'ai foutu avec Tonio'. Et là, du jour au lendemain, ça y'est. Nouvelle vie. C'est beau l'amour. J'ai l'impression d'être une ado de quatorze ans qui se trouve un mec pour la première fois. Ca rend euphorique. Ca donne l'impression de tout avoir à portée de main. Mais on sait pas si ça va durer, parce que ça s'est fait d'un coup.
J'pense plus à Tonio.

Pourquoi j'penserais encore à lui ?
Il est idiot. Il est sexy, mais il est idiot.
C'est peut-être juste un fantasme.
J'sais pas.
Mais maintenant c'est à peu près passé.

La vie est belle bordel.


Faut jamais me laisser avec un magazine, de quoi dessiner, des ciseaux et du scotch. Sinon je fais ça. Et ce dessin a rien à voir avec ce que j'ai dit avant, journal. Te fais pas d'idée.
V'la que je me met à parler à un journal tiens... Faudra que je te trouve un nom.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Dim 27 Sep - 19:34


Whah ça défoule un dessin bien con des fois. Ca ferait gamin si quelqu'un voyait ça mais j'm'en fous. J'ai défoncé mes feutres en appuyant dessus comme un bourrin mais ça fait du bien.

Connards de celtes.
Et connard de fan de piafs.

Bon. Carnet, j't'ai toujours pas trouvé de nom. Du coup ce sera "Carnet" pour le moment. Donc, carnet, j'vais t'expliquer vite fait.
Matthew jouait avec Wendigo. Le vieux là -Garett-, lui a dit d'arrêter et Matthew est parti dans sa chambre. Du coup j'ai râlé. Et c'est parti en couille, le vieux a considéré que j'étais insolent avec lui.
Du coup là, à 14h aujourd'hui, j'me suis retrouvé poussé de force sur le terrain face à ses chers petits neveux et l'autre germanique. Y'avait pas Kenneth, j'sais pas si c'est parce qu'il voulait pas me frapper, mais en tout cas les autres m'ont fait manger la pelouse.
J'ai mal bon sang.
La joue en feu, bien rappée comme il faut. Limite plus de peau sur les coudes et les genoux. J'ai mal un peu partout. J'ai l'impression d'être vieux. C'est horrible.

Tout ça soi-disant pour m'apprendre les bases du rugby.
Mon oeil.
Ils voulaient juste me faire bouffer la pelouse du terrain.

Enfoirés.

Du coup j'viens de prendre une photo. Ca donne ça. On dirait du rouge à lèvres sur la photo mamma mia...






Heureusement que fratello m'a dit qu'il avait demandé deux chatons à Francis pour que je puisse en avoir un. Des fois je me dis que mon frère est moins idiot qu'il ne le montre, à se rendre compte que j'aurais bien besoin d'un petit compagnon.
Ca me rappellera le chat d'un de mes anciens potes.
Je deviens vraiment gâteux quand je vois un chat. Matthew dira pas le contraire.
           

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Lun 28 Sep - 22:11

J'ai réfléchit un peu pour te donner un nom. J'pense que Leaf ça t'irait bien. Même si c'est feuille d'arbre et pas de papier. Et puis ça ressemble à "Life" et je raconte ma vie, donc ça colle.
Ou alors je t'appelle juste "Vedere Napoli", comme c'est les deux premiers mots que j'ai écrit dedans. Voir Naples. C'est plutôt sympa. Ah tiens, pendant que j'y suis j'vais délimiter mon chez-moi.


C'est tout ce qui est entouré en rouge plus deux trois îles que j'ai oublié. J'ai un grand territoire en fait.

Le mieux c'est que j'ai la Sicile. Je rêve tellement d'habiter là-bas... Mais si mon avenir est d'être une nation, je pourrais jamais avoir une vie normale... Mais c'est pas plus mal d'un certain côté.
Je suis bien, ici, dans cette académie.
Vraiment bien.
J'ai des amis.
Nan, mieux que des amis.
Une famille.

J'aime l'académie.

(Line je t'aime pour ce dessin, vraiment ♥)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Jeu 8 Oct - 18:36

Avant-hier j'me suis engueulé avec Hassan. Il m'avait même pris mon chat.
J'ai pleuré, mais hier tout s'est arrangé, j'ai pu m'expliquer avec lui.
Et on a fini au lit, comme dans les films. Y'a vraiment des fois où je me dis qu'on est niais.
Mais j'aime être niais ♥


A côté de ça, c'est vraiment le bordel autour de moi. Entre Tonio, Roderich, Francis et Arthur. Des histoires de cœur, vu que les deux imbéciles d'autres latins ont couché ensemble. Pourquoi est-ce que nous sommes historiquement cousins ? Je les supporte plus trop. Surtout Francis. Il m'a donné mon chat -D'ailleurs on l'a appelé Al Capone avec Hassan. Mais lui il l'appelle Al Capote- mais c'est la seule chose qui fait que je l'apprécie encore un peu.
Ils ont couché ensemble, du coup les deux se sont fait larguer. Enfin, entre Francis et Arthur j'ai à peine suivi, je sais pas s'ils ont vraiment rompu. Mais j'ai vu le pauvre Roderich pleurer et je supporte pas de le voir pleurer. Il est sympa, il prend soin de mon frère, et même s'il fait partie de ceux qui ont dominé l'Italie je ne peux pas dire que l'Autriche ait fait des ravages dans mon beau pays. Au contraire...
Roderich et Espagne se sont mis à avoir des moments où ils se confondent avec leur pays, ça leur rappelle l'époque où la France a conquis l'Espagne et l'a prise aux mains de l'Autriche. Du coup, ils délirent parfois. J'ai déliré aussi. Et c'est pour ça qu'Hassan m'a foutu une baffe avant de partir, avant-hier. Heureusement qu'il m'a cru quand je lui ait expliqué.

Mais toi tu t'en fiches, tu n'es qu'un journal hein ?
Je vais m'arrêter là.
Et continuer à jouer les heureux, avec mon algérien et mon chat.

Tout ça finira par s'arranger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi Dim 25 Oct - 11:38


J'ai perdu mon ancien journal, c'est pas plus mal.
J'veux plus entendre parler d'Algérie, d'Hassan ou de Thalasso.

Faut vraiment que j'arrête d'être niais comme je l'ai fait avant, à mettre des cœurs partout sur toutes les pages. Parce que quand on rompt et qu'on voit tout ça on se sent vraiment con. Du coup, ce sera juste quelques dessins par-ci par là... J'ai un peu délaissé mon compte twitter, aussi. Au début j'essayais d'être actif, et au final on se rend vite compte que ça prend du temps pour pas grand chose. J'vais juste voir les rumeurs de temps en temps, histoire de vérifier qu'il n'y en a pas sur moi.


En ce moment je pleure beaucoup. J'en ai marre. Je n'aime pas pleurer, mais je pense que là j'ai enfin fini de pleurnicher pour un bout de temps. J'ai eu une crise de nerf hier, j'ai frappé Hassan, il me l'a bien rendu, et je me retrouve SCF. Sans Chambre Fixe. Je squatte chez Valeriu le temps de faire une demande de changement de chambre à l'administration mais c'est pas idéal, surtout que son voisin de chambre me fait pas mal flipper avec sa tronche de gamin mais sa tendance à très facilement avoir des airs de psychopathe. L'avantage c'est que comme il était pas là hier soir on a put "s'amuser", avec Valeriu.
J'espère qu'Hassan n'arrivera pas à nous séparer. Je veux vraiment une histoire qui dure cette fois. J'ai vraiment fait le con quand j'étais avec l'algérien mais je veux pas recommencer. Ca m'aura servi de leçon. Mais si cet enfoiré arrive à briser mon couple, je crois que je vais finir par me casser de l'académie.

Pour recommencer ma vie en Italie, chez moi. Je sais même plus ce que je fous là. Pourquoi sommes-nous deux, avec mon frère, pour un seul pays ? Je ne suis pas à ma place ici. J'ai des amis et je tiens à eux mais je ne suis pas sûr qu'un avenir de pays soit ce qu'il me faut. Je voulais juste être pizzaïolo.
Mais peut-être que je me plains pour rien. Peut-être qu'il fallait vraiment deux Italies. Vu les différences culturelles et historiques entre le Nord et le Sud, ça peut s'expliquer.


Je saurais demain matin si je suis pris pour le job à la pizzeria qui est à dix minutes à pied de l'académie. Si je suis pris, je serais vraiment heureux. Je veux tellement avoir un boulot et me sentir plus ou moins indépendant ! Et puis je pourrais économiser un peu. Et je pourrais nous offrir le voyage dont on a parlé ce matin avec Valeriu. Faire un voyage en Europe, en passant par la Moldavie et l'Italie. Je veux voir à quoi ressemble son pays et je veux lui montrer le mien.
J'espère que ça se fera.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vedere Napoli e poi morire ♦ Lovi
» Borussia Dortmund - SSC Napoli
» SSC Napoli
» Dulce et decorum est pro patria mori (PV Gabushi)
» Ezequiel Lavezzi • S.S.C. Napoli • Gus' Art'

Hetalia Campus Revival :: ETABLISSEMENT :: [DOCUMENTS] :: JOURNAUX INTIMES-