Partagez | .

Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C]

 
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Sam 5 Sep - 22:56




◊ ITALIE DU SUD




▬ AU PREMIER COUP D'OEIL.





▬ INFO DE BASE.


NOM & PRÉNOMS ✯  
Lovino VARGAS
SURNOMS ✯
Des fois c'est Lovi'. Mais pas la peine de m’appeler comme ça : Lovino, c'est très bien.
ÂGE ✯
18 ans.
SEXE ✯
... Ca se voit pas que je suis un mec ?
ANNIVERSAIRE ✯
2 juin.
ORIENTATION SEXUELLE ✯
Bi'. Tendance hétéro quand même, faut pas déconner.
NIVEAU SCOLAIRE ✯
16-18 - Médian

▬ DERRIERE VOTRE PC.


PSEUDO ✯
Casabianca ~
ÂGE ✯
17 piges
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ✯
Au pif, sur un top-site déjà oublié ! Yeay ! o/
DES COMMENTAIRES ? ✯
Si des gens avaient des liens avec l'ancien Lovi' qu'ils veulent conserver, n'hésitez pas à me MP ♥



 


▬ POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE.


PAYS QUE VOUS REPRÉSENTEZ ✯
Italie du Sud
LANGUE QUE VOUS PARLEZ ✯
Italien, bien sûr. Et j'suis bien obligé d'apprendre d'autres langues si je veux comprendre les autres, mais je me focalise sur les langues latines. Plus facile et moins chiant. Si je dois lister... Je parle parfaitement Italien, je peux tenir une conversation assez simple en Espagnol et en Français, et pour le reste ça se limite à deux trois mots par ci par là.

HISTOIRE PERSONNELLE ✯
Vous saviez que en primaire on peut déjà partir du mauvais côté de la vie ? Quand il y a une petite bande de costaud qui impose sa loi, malgré les engueulades répétées avec les adultes, et qu'on se retrouve pris dans cette bande, on a tendance à pas très bien virer disons. Moi et mon frère jumeau, Feliciano, on a toujours été dans les même classes, avec la même maîtresse ou le même maître, mais on a pas eu les même amis. Lui, il était tout le temps en train d'aller voir le nombre incroyable d'amis qu'il avait le don de se faire avec son caractère si joyeux. Moi, je restais toujours vers les même et je ne me faisais jamais d'autres amis, ça ne m'intéressait pas. Je n'étais pas renfermé comme aujourd'hui mais j'étais plus du genre solitaire avec mon petit groupe d'ami et j'avais du mal à accepter un nouveau.
Ca, c'était dès mes six ou sept ans environ. C'est bien les amis, quand t'as toujours un peu la même. Tu fais des conneries et t'en désigne un autre. Comme par exemple quand on avait dessiné la maîtresse avec une craie dans les toilettes, et qu'on avait accusé un petit nouveau de l'école. Oui, on était méchants. Mais tous les enfants sont cruels avec les autres, après tout. Bon par contre après la maîtresse a retrouvé la craie dans la poche de mon ami alors ce n'était plus très drôle. Surtout quand il a dit que moi et les autres on l'avait aidé. Ce qu'on peut être idiot quand on est petit, hein ?

A la maison, pourtant, j'étais un petit ange par rapport à l'école. Certainement pas autant que mon frère jumeau, que notre mère chérissait plus que tout, mais j'étais toujours prêt à aider pour faire la nourriture. J'ai toujours aimé cuisiner, surtout ce qui est à base de tomate. Tomates farcies, pizza, bolognaise pour les pâtes... Et puis je reste persuadé toujours aujourd'hui que la cuisine italienne est la meilleure, et j'ai du mal à apprécier le reste. Et même quand j'aime une spécialité d'un autre pays, je le nie et, comme d'habitude, je reste buté. Je faisais des conneries de temps en temps, comme tout gosse, et une fois j'en ai vraiment fait une grosse quand j'ai manqué renversé une casserole d'eau bouillante. Ma mère, qui me surveillait, a eu la peur de ma vie et ne m'a plus laissé toucher à quoi que ce soit dans la cuisine jusqu'à mes dix ans. Pourtant dès qu'elle n'était pas là, que je rentrai plus tôt qu'elle par exemple, je me mettais aux fourneaux et je faisais à manger, même si à cet âge ça se limitait généralement à des pâtes avec de la bolognaise du supermarché du coin. Quand elle rentrait elle me gueulait dessus, puis comme le repas était prêt grâce à moi elle se calmait, et se mettait enfin à sourire quand mon frère lui montrait ses dessins. Mon frère a vraiment un don pour le dessin, que je lui envie d'ailleurs. Il a toujours été meilleur en tout. Sauf en cuisine ! Il ne fait que des pâtes, alors que j'essaie de faire un peu de tout tant que c'est italien !

Je m'égare un peu à parler nourriture, en fait... A l'école, j'étais donc un chieur qui faisait des conneries et n'écoutait quasiment pas et j'attendais la récré avec impatience. Mais à onze ans on devait entrer dans les écoles supérieures. Moi et mon frère, on a été mis dans une école privée par notre mère, alors que tous mes amis allaient dans des écoles privées. Je me suis retrouvé seul alors que mon frère est parvenu à rapidement se faire des amis, comme d'hab'. Et avec le caractère assez renfermé que j'avais acquis avec mes anciens amis, je ne suis allé vers personne dès la rentrée et tous les groupes s'étaient formés. Lorsque j'ai essayé de m'ouvrir un peu, je ne pu m'intégrer nul part car on me repoussait à chaque fois comme je l'avais moi-même fait en primaire. C'est drôle comme la vie a le don de vite nous rappeler qu'on est con et cruel, petit. J'aurais pu aller vers mon frère me direz-vous. Mais il avait des amis dans tous les sens et ceux avec qui il passait le plus de temps ne m'aimait pas car “je n'étais pas assez joyeux” à leur goût. Tss.
Un jour, pourtant, je vis une bonne partie de mes amis de primaire dans un parc, alors que je ne passais pas loin. J'étais désespérément seul et je ne voulait plus aller à l'école car je savais que je serais seul, et les voir me fit comme un baume au cœur. Je m'approchais alors en souriant et les salua, demandant comment ça se passait pour eux, et autres questions que l'on pouvait poser à quelqu'un que l'on n'avait pas vu depuis plus de quatre mois. Ils m'ont regardé bizarrement, comme s'ils ne me connaissaient pas, et en sentant un certain malaise m'envahir j'ai menti en disant que j'étais en retard à un rendez-vous pour m'en aller. Mais quand je me suis éloigné, je les ais entendus se moquer de moi en disant que j'avais l'air totalement perdu et que c'était bien fait pour moi, j'avais qu'à aller dans la même école qu'eux, mais que de toute façon “je n'avais jamais été de leurs amis, c'était juste pour se distraire qu'ils m'avaient accepté. Et pour venir manger chez moi parce qu'on mangeait bien”. Bande d'enfoirés. Je n'ai rien dit et je me suis barré pour rentrer chez moi. Je me suis enfermé dans ma chambre et j'ai pleuré, exactement comme dans les clichés des films. Je n'avais vraiment plus aucun ami et je n'avais plus que mon jumeau qui m'aimait. C'est là que j'ai commencé à vraiment prendre soin de son propre bien-être, plus qu'avant. J'étais un peu une sorte de grand-frère à ses yeux, bien qu'on ait le même âge. L'année scolaire est passée comme ça. J'essayais de m'occuper au maximum de mon frère, et j'essayai de trouver de vagues amis de temps en temps, avec qui l'amitié ne tenait jamais très longtemps. Je n'étais plus trop malheureux, je faisais avec, je m'étais habitué.
Un jour, à la fin de l'année, Feliciano et moi avons reçu une lettre d'un établissement de New-York. L'Amérique, donc. Dieu que c'était loin. Pourtant, après avoir lu tout attentivement et en ayant discuté avec nous, notre mère nous a laissé partir là-bas pour nos douze ans. J'avais du mal à croire que moi, malgré mon caractère de chieur, j'avais été retenu. J'avais fait de très gros progrès pendant l'année car je n'avais personne pour me distraire, mais je ne voyais pas ce qui faisait mon plus par rapport à d'autres. Mon frère, lui, était doué pour à peu près tout, alors ça m'étonnait moins. Peut-être que c'était pour ça qu'on m'avait pris aussi ? Juste parce que j'étais son frère ? C'est un mystère pour moi encore aujourd'hui, mais je n'en parle pas car désormais je me sens totalement à place dans cette académie. Ça fait six ans qu'on est ici, maintenant. Ma petite vie en Italie me manque énormément mais ici, j'ai l'impression de vraiment exister et ça me fait un bien fou malgré ma solitude encore et toujours présente.

FAMILLE ✯
Grand-père : Rome
Frères : Italie du Nord -jumeau- et Seborga

VOUS AVEZ L'AIR DE QUOI ? ✯
Vous êtes aveugle pour avoir besoin d'une description de moi ? Bon, je vais m'y plier rapidement alors. Je fais un mètre soixante-deux, soit la même taille que mon frère jumeau. Je lui ressemble énormément. Sans blague. Après, on a quand même quelques différences. Je ne suis pas plus sportif que lui et ça se voit. Je suis fait en fromage blanc... Certes, je n'ai pas de ventre ou quoi, mais je n'ai pas non plus de muscle. Je suis tout plat et incapable de faire quoi que ce soit de trop physique. Après, je m'en fiche, puisque je n'aime pas le sport. Même si ça m'arrive de me battre, de temps en temps. Mais ça ne constitue pas un sport et que je préférerais l'éviter.
Nouvelle différence avec mon frère : j'ai la peau plus hâlée que lui, du simple fait que je sortais plus que lui. Pendant qu'il faisait de la peinture, moi j'étais dehors avec mes potes. Enfin, potes... Mbref. Du coup j'étais plus souvent dehors, surtout quand j'ai commencé à fausser compagnie à mes parents alors que j'étais pas censé sortir, quand j'ai commencé à mal virer. Ainsi donc j'ai la peau plus hâlée. J'ai aussi les cheveux plus foncés, simple question de génétique pour le coup. Justement, mes cheveux, eux, m'arrivent aux oreilles et je les coiffe pas vraiment. Je passe juste ma main dedans le matin. J'ai une mèche, aussi, comme mon frère. Mais elle est un peu plus haute et est de l'autre côté, à ma droite et donc à votre gauche. C'est l'inverse pour mon frère. Cette mèche, je l'ai depuis tellement longtemps que ça ne me viendrait même pas à l'idée de la retirer. C'est... Comme une partie de moi, en fait.
J'ai les yeux ambre. Ou noisette, si vous préférez, mais ambre ça claque. C'est à dire qu'ils sont marron clair mais avec la lumière on peut vite les voir devenir presque dorés. Et niveau habits, c'est généralement t-shirt et jean avec des baskets, ou alors je met un manches longues en hiver. Pas bien compliqué, donc. Et je me plie aux exigences de l'académie, bien sûr. Bien obligé.

CA SE PASSE COMMENT DANS VOTRE TÊTE ? ✯
Dans ma tête, ça se passe comme ça : je veux juste qu'on me foute la paix et qu'on me laisse dans mon coin, sans venir me chercher des embrouilles. J'aime pas la compagnie, j'aime bien être tout seul, et je sais m'occuper quand je suis tout seul. Je dessine, je lis, je fais plein de choses, et j'ai pas besoin d'amis pour ça.



Non, je mens, là. Au contraire j'ai affreusement besoin de compagnie. J'en peux plus d'être en permanence seul. Seul à ma table en cours, seul au self, seul, tout le temps seul. Je veux des amis. Mais c'est plus fort que moi : quand on me parle, je me renferme et j'envoie balader. Je ne peux pas m'en empêcher et je déteste ça, mais j'ai peur de m'attacher aux gens. Je me suis trop attaché à des enfoirés dans ma vie, je veux plus que ça recommence. Je hais tout le monde d'être tout le temps seul, je veux pas être seul, et je repousse ceux qui veulent pas me laisser seuls. Je suis bien monté avec ça, hein ? Oui, je me plains. Mais en même temps, on me demande comment ça se passe dans ma tête. Donc j'ai le droit de me plaindre. Peut-être qu'au moins on arrêtera de dire que je suis un connard super possessif avec son frère.
Oui, j'suis possessif. Mon frère, c'est le seul qui tient à moi pour de vrai, alors je le laisserais pas tomber sur des enfoirés comme ceux auxquels je m'étais attaché. J'veux pas qu'il ait de faux amis, je tiens trop à lui pour qu'on lui fasse du mal. Et... Et puis s'il a des amis, ça veut dire qu'il va me laisser de côté. Il est tellement naïf qu'il veut être ami avec tout le monde, même les enfoirés. Qu'est-ce que je dois faire contre ça ? L'empêcher d'avoir des amis mais faire qu'il se renferme comme moi, ou le laisser faire au risque qu'il se fasse jeter comme moi ?
Solitaire mais en manque d'affection, surprotéger mon frère tout en voulant l'aider... Y'a aussi le fait que j'adore faire la sieste tout en aimant jouer au foot. Je suis tout le temps en train de vouloir roupiller, je dis souvent que je suis crevé, j'ai un sommeil bien lourd... Et dans le même temps, je ne dis jamais non pour aller joueur au foot, même avec des gens que je n'apprécie pas trop. Je me sais plutôt bon sans être une bête, alors j'en profite et je me pavane un peu, mine de rien. J'aime aussi regarder les grands matchs et la coupe du monde, sans pour autant passer ma journée entière le cul sur un canapé à regarder les joueurs taper dans le ballon. Ou peut-être que si en fait. Ca dépend.

Je suis plein de paradoxe oui. Je veux plus être seul mais je repousse les gens, je veux que mon frère reste proche de moi mais en même temps je veux qu'il trouve les bons amis. Ça fait que beaucoup de gens me comprennent pas et ne cherchent donc même pas à me parler une seule fois. Donc je suis encore plus seul. J'en ai marre.
Mais n'allez pas croire que je suis incapable d'éprouver d'autres sentiments que la tristesse et la colère. Je suis quelqu'un qui rougit très facilement, et quelqu'un qui me plaît saura très vite ce que je ressens pour lui. Il suffit qu'il me parle, et même si je crois les bras en regardant ailleurs et en lui disant d'aller se faire voir, j'aurais le visage aussi rouge qu'une tomate et me percer à jour sera facile. Je n'aime pas qu'on puisse si facilement savoir ce que je pense mais c'est comme ça. Et puis... je n'envoie jamais vraiment balader. Je ne suis pas sympa au niveau de mes paroles, mais mon visage exprime rarement une vraie haine. Plutôt une sorte de tristesse refoulée que je tente de camoufler en colère ou en agacement. Pour peu que quelqu'un sache lire les expressions, je suis vite grillé.
… Donc ne me laissez plus seul. Et ne touchez pas à mon frère.

CE QUE VOUS AIMEZ ? ✯
-Avoir des amis. Ou pas.
-Les tomates.
-Cuisiner.
-Dormir.
-Mon frère.
-Les gens qui s'habillent bien, avec des marques italiennes. Y'a qu'ça d'vrai.

CE QUE VOUS N'AIMEZ PAS ? ✯
-Qu'on me jette comme un chien comme par le passé.
-Qu'on touche à mon frère.
-Qu'on m'oblige à manger des patates. J'suis allergique.
-Qu'on touche à ma mèche.

TALENT PARTICULIER ✯
Je fais de très bonnes pizzas, j'sais pas si ça compte.

HABITUDES/TICS ✯
Rougir à la moindre petite chose.

CLUB DONT VOUS FAITES PARTIE ✯
Club de sieste, de cuisine, et de foot.

LOISIRS ✯
J'aime cuisiner. Et j'aime dessiner même si je suis une daube donc je le garde pour moi. J'aime aussi faire la sieste.

POSTE/EMPLOI ✯
Aucun à part être un pays. Si j'avais plus de temps libre, je bosserais en pizzeria. Mais avec cet emploi du temps pourri, j'peux pas. J'passe mon temps le cul sur une chaise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Italie du Nord/ Feliciano
avatar
traveler1



Messages : 103
Date d'inscription : 28/09/2013

Taux de synchronisation
Points:
11/100  (11/100)

MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Dim 6 Sep - 1:04

MIO FRATELLOOOOOOOO!!!!!!! <3 *t'envahie*

Bienvenue!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Dim 6 Sep - 9:54

Poussin ! Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche 8)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Dim 6 Sep - 10:07

blblblblblbl romano

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
England/ Arthur Kirkland
avatar
explorer2



Messages : 311
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
34/100  (34/100)

MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Dim 6 Sep - 20:01

Bienvenuuueeee !! Et bon courage pour ta fiche ♥

_________________
"A man tired of London is tired of life."
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Ven 11 Sep - 18:30

Merci à vous pour l’accueil ♥ *Donne un cookie à chacun*

Je pense avoir fini ma fiche, même si j'ai mis du temps o/ S'il y a des coquilles, pas de soucis pour que j'édite ma fiche ! Et par rapport à l'histoire, quand Roro' parle de sa scolarité, je me suis basée sur le système italien ~ Voilà ^^
Merci ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Ven 11 Sep - 19:42

Hello :) en tant qu'admin je viens demander des petites choses :
- pourquoi est-ce qu'il ne fait pas de foot ? ;]
- il devrait pas kiffer la mode ?.... *se sort

Sinon à part ça, blblbblbl. Bébémano rappelle toi papa pb est la. Il te protégera des méchants.
Revenir en haut Aller en bas
S.Italy / Lovino Vargas
avatar
traveler1



Messages : 31
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : Dans ton dos.

Taux de synchronisation
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Ven 11 Sep - 21:12

Citation :
Solitaire mais en manque d'affection, surprotéger mon frère tout en voulant l'aider... Y'a aussi le fait que j'adore faire la sieste tout en aimant jouer au foot. Je suis tout le temps en train de vouloir roupiller, je dis souvent que je suis crevé, j'ai un sommeil bien lourd... Et dans le même temps, je ne dis jamais non pour aller joueur au foot, même avec des gens que je n'apprécie pas trop. Je me sais plutôt bon sans être une bête, alors j'en profite et je me pavane un peu, mine de rien. J'aime aussi regarder les grands matchs et la coupe du monde, sans pour autant passer ma journée entière le cul sur un canapé à regarder les joueurs taper dans le ballon. Ou peut-être que si en fait. Ca dépend.

Citation :
-Les gens qui s'habillent bien, avec des marques italiennes. Y'a qu'ça d'vrai.

Voilà ce que j'ai rajouté o/ Par rapport à la mode... C'est vrai que les marques italiennes sont mégas réputées, mais j'y avais pas pensé 8') Je vois vraiment pas où caser ça, alors je l'ai simplement mis dans ce que Roro' aime, et j'en tiendrais compte IRP o/ J'espère que ça suffira pour les changements demandés :3 ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C] Ven 11 Sep - 22:22

Bonsoir petit italien !

C'est une très belle fiche que voilà, nous te demanderons juste de veiller, à l'avenir et au court de ton jeu à rendre ton personnage un peu plus typé italien. Qu'il reste bon vivant malgré son ''mauvais caractère'', amoureux des traditions, des arts, de la mode... Parler avec les mains, plutôt fort, tout ces petits détails qui le rendent méditerranéen, et surtout Italien de pure souche.



Sur cela, tu es donc validé à l'essai comme Médian. Tu bénéficies également du niveau de synchronisation Traveler pour tes RP Project Revival.

Pour une période de deux semaines, nous t'invitons à jouer un maximum en CB, n'hésite pas non plus à lancer des RP post ou développer un peu plus ton personnage via des entrées de Journal. 
Tu recevras à échéance un MP de la part du Staff pour t'annoncer ta validation officielle ou contenant les quelques points qui pourraient être à revoir. 

En attendant, je t'invite à consulter ton Emploi du temps et à faire rapidement une Demande de chambre. Tu peux aussi commencer à rédiger ta Fiche de Relations afin de découvrir du beau monde.

Bienvenue et bon jeu sur Hetalia Campus Revival !

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Italie du Sud | Hate you, screw you, but love you, bastard. [U.C]

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» La première Campagne D'ITALIE 1796-1797
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Italie gamesworkshop?
» S o f i a ▬ L'Italie est comme un artichaut qu'il faut manger feuille à feuille.

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: FICHES D'INSCRIPTION :: ELEVES VALIDES-