Partagez | .

90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done]

 
Allemagne/Ludwig B.
traveler1



Messages : 5
Date d'inscription : 18/08/2015

Taux de synchronisation
Points:
8/100  (8/100)

MessageSujet: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 0:29




◊ DEUTSCHLAND




▬ AU PREMIER COUP D'OEIL.





▬ INFO DE BASE.


NOM & PRÉNOMS ✯ Beilschmidt Ludwig
SURNOMS ✯ A éviter, si possible.
GE ✯ 17.
SEXE ✯ Masculin.
ANNIVERSAIRE ✯ 03/10.
ORIENTATION SEXUELLE ✯ Demisexuel.
NIVEAU SCOLAIRE ✯ 16-18 - Médian

▬ DERRIERE VOTRE PC.


PSEUDO ✯ Tam ça passe toujours très bien.
 GE ✯ 20 maintenant.
/sob
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ✯ Alba gu bràth. ♥
DES COMMENTAIRES ? ✯ LE VOILA DEL
FINALLY
Plus sérieusement, la descri du cara est assez superficielle je trouve-.... Je me sens si nulle, je suis désolée :ccc






▬ POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE.


PAYS QUE VOUS REPRÉSENTEZ ✯ L'Allemagne, en allemand Bundesrepublik Deutschland.
LANGUE QUE VOUS PARLEZ ✯ L'allemand tout d'abord, sa langue maternelle, et bien évidemment l'anglais. Bien qu'il ait appris cette dernière par nécessité, on peut facilement le qualifié aujourd'hui de parfaitement bilingue.
Il possède également quelques -très- vagues bases de français et d'italien. Rien de bien exceptionnel cela dit.

HISTOIRE PERSONNELLE ✯
Je pourrais commencer ce récit de mille et une façons, le faire passer pour le plus beau des contes de fées.. Mais à quoi bon ? L'histoire que je m'apprête à vous raconter n'est pas emplie d'aventures épiques, de moments tragiques ou d'émouvantes retrouvailles.
Non non, il s'agit juste de la vie de Ludwig Beilschmidt, futur représentant de la nation allemande... Une histoire à la fois simple mais en même temps si peu banale... Vous comprendrez ce que je veux dire bientôt, ne vous inquiétez pas.
Pour ça, laissez-moi donc commencer mon récit...

Le 3 octobre 1997, toute l'Allemagne fêtait la réunification du pays, à l'exception d'une famille originaire de Berlin : là on profitait d'une naissance, là le dernier enfant Beilschmidt venait de vivre son premier contact avec le monde.
Comme vous l'aurez compris, Ludwig Beilschmidt, qui avait beau avoir fait attendre ses parents, était enfin né.
Que dire sur ses premières années ? Il n'en a que si peu de souvenirs... Les deux premières furent heureuses. Oh il n'en a pas le moindre souvenir, mais je peux vous l'affirmer ! Mutti était encore là après tout…
C'était facile au début, après tout, un an, deux ans, ce n'est pas un âge auquel on se soucie de beaucoup de choses. Non il était plutôt occupé à apprendre à marcher et à parler, à jouer avec son frère, à babiller joyeusement quand sa mère le prenait dans ses bras et lui chantait des morceaux de Rammstein reprises à sa manière... Oui joyeusement ! Car Ludwig était un bébé joyeux, et actif. Pas un braillard, pas un trop calme... Il était joueur, et déjà alors qu'il ne tenait pas encore debout, il suivait Gilbert dans ses bêtises.
Un enfant heureux, oui… Mais malheureusement… Cela ne durera pas.

C’est peu après ses deux ans que le drame qui mettra fin à l’enfant plein de joie qu’il était alors arriva.
Mutti était malade, mais il était trop jeune pour comprendre ça. Il n’avait aucune idée de la gravité de la situation, pour lui… Bientôt tout irait mieux. C’est ce que lui disait Vati, alors, ça ne pouvait qu’être vrai, n’est-ce pas ?
N’est-ce pas...?
Alors pourquoi, ce jour là, quand lui et Gilbert sont revenus de chez Oma et Opa, Mutti elle n’était plus là ?

« Vati ! Vati... Elle est où, Mutti ? »

Combien de fois avait-il posé la question ? Combien de fois avait-il tenté d'avoir des réponses... ?

« Elle est partie, Ludwig. »

Combien de temps avait-il mis avant de comprendre la réponse qu'il obtenait toujours de la part de son père.. ? Mais surtout... Combien de temps avait-il mis pour l'accepter ? Nul ne sait si cette dernière question qu'il posait toujours en était une vraie, une marque du dernier espoir de l'enfant cherchant sa mère... Ou juste une habitude, qu'il a fini par perdre face au silence qui n'était toujours que sa seule réponse, face à la tristesse sur le visage de son père, mais aussi celle sur le visage de son frère...

« Mutti rentre quand à la maison ? »

Il était sûrement bien trop tôt pour lui, jamais n'aurait-il dû faire face à la mort à un si jeune âge. Qui sait, si ça n'avait pas été le cas, peut-être serait-il différent aujourd'hui ? Nous ne saurons jamais la réponse à cette question.
Tout ce qu'il faut savoir, c'est qu'après cet événement, Ludwig s'est refermé sur lui-même. Il n'y avait plus de gamin joyeux et téméraire.. Juste un petit garçon introverti qui suivait son frère où qu'il allait, quelque soit la bêtise qu'il préparait.

A la maison, les choses avaient changée, pas en bien, mais pas forcément en mal non plus. Mutti n'était plus là, mais Vati s'occupait toujours bien de lui, et quand ce n'était pas Vati, c'était Gilbert qui prenait soin de son petit-frère.

Pour Ludwig alors les années passèrent doucement. Ses souvenirs de sa mère finirent par s'envoler, remplacés par de nouveaux, pas toujours plus beaux, mais pas toujours plus tristes non plus.
Il s'agissait entre autre des rires qu'il avait bien du mal à retenir à chaque fois qu'il faisait une nouvelle bêtise avec son frère, de l'inquiétude qu'il avait ressentie à chaque fois que Vati devait emmener l'aîné à l'hôpital car il était blessé, des bagarres toujours à l'école, bien qu'il ne se battait pas autant que Gilbert... Des disputes avec ce dernier aussi, des disputes dont personne ne sortait jamais vainqueur parce que Vati venait toujours y mettre fin beaucoup trop tôt... Des ces moments dont il était un peu gênant de se souvenir, pendant lesquels il essayait d'imiter son frère parce qu'à l'époque il voulait lui ressembler...

La vie d'un gamin lambda donc.

Il y avait ces cauchemars aussi, de temps à autres. Sanglants, violents, trop pour un enfant. Des rêves terrifiants qu'il ne comprenait pas, des rêves rares au départ, mais pas moins traumatisants. A chaque fois qu'il en faisait un, il se réveillait en pleure au beau milieu de la nuit, et sans même réfléchir, il allait se réfugier dans le lit de Gilbert, ce qui était alors le seul moyen qu'il avait et qu'il connaissait pour retrouver son calme et être capable de se rendormir à nouveau.

Sa vie était paisible, Ludwig avait ses petites habitudes qu'il affectionnait tout particulièrement, mais son train-train quotidien fut soudainement bouleversé par un événement des plus inattendus.
Son père et son frère allaient quitter l'Allemagne pour New York. Une école spéciale, des études particulières, Ulrich y serait professeur, Gilbert y serait élève..
Et Ludwig serait tout seul, laissé derrière en Allemagne.
Combien de temps cela allait-il durer ? Des années. Aux yeux du petit blond, une éternité. Sans son père, sans son frère, sans plus aucun héro à admirer...
Plus qu'un grand vide qui s'était installé alors qu'il avait regardé sa famille passer les portes d'embarquement sans pouvoir les suivre.

Le soir-même, il n'y a que lorsqu'il les a eu au téléphone que Ludwig n'a pas pleuré. Il ne voulait pas les inquiéter... Et puis, Gilbert lui avait fait promettre de ne pas le faire, alors il ne pouvait décemment pas lui montrer qu'il n'en avait pas été capable.

Suite à leur départ, il avait dû aller vivre avec ses grands-parents. Son environnement en dehors de la maison n’avait en soi par énormément changé : il vivait toujours dans le même quartier de la capitale, pour qu'il n'ait pas à changer d'école, il voyait toujours les mêmes amis, pratiquait toujours des activités sportives au même endroit...
Oui, en dehors de la maison, tout était resté à l'identique. Mais pour le reste...
Tout lui semblait beaucoup trop calme.
Qu'on ne se méprenne pas, hein ! Ludwig adorait ses grands-parents, mais il était clair qu'ils ne pouvaient pas remplacer la présence d'un père et d'un frère absents. Il n'y avait plus personne avec qui jouer à tout et n'importe quoi (surtout à des jeux stupides), plus personne à embêter... Plus nulle part où se réfugier la nuit après un cauchemar non plus.

Pourtant, la situation ne lui avait pas apporté que de mauvaises choses. La solitude de l'enfant, bien souvent pesante et visible, avait amené ses grands-parents à faire quelques concessions : ils lui avaient alors offert un chiot, un jeune berger allemand, qui avait été nommé Blackie.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, la seule présence de cet animal avait suffit à réveiller Ludwig, et le sortir de sa torpeur...

Les années passèrent ensuite... Ludwig faisait de son mieux de là où il était pour ne pas décevoir ni son père ni son frère... A l'école, il faisait parti des meilleurs, à la maison aussi c'était un peu l'enfant modèle, qui faisait tout pour aider ses grands-parents, qui s'occupait de ses chiens à la perfection -qui au fil des années étaient passés au nombre de trois-,qui ne faisait pas de bêtise -excepté quand il y avait Gilbert dans les parages-.
Tout ça dura deux ans, deux longues années, au termes desquels il reçu aussi une lettre, sa lettre. Jamais il ne s'y serait attendu, jamais il n'avait pensé un jour à avoir à représenter une nation à son tour... pour dire vrai, il ne s'en pensait pas capable. Il n'avait rien d'exceptionnel après tout... N'est-ce pas ? Et pourtant. Le tout était écrit noir sur blanc.

Lui, Ludwig Beilschmidt... Il serait l'Allemagne.

« OMA, OPA ! Je l'ai reçue aussi ! Je pars aussi ! »

Autant dire qu'alors, rien n'aurait pu le rendre plus heureux que ça...

FAMILLE ✯ Ulrich Beilschmidt, Germanie : Son père.
Gilbert Beilschmidt, Prusse : Son frère aîné.

VOUS AVEZ L'AIR DE QUOI ? ✯
Grand d’un bon mètre quatre-vingt pour soixante-dix-huit kilos (de muscles !), Ludwig est un jeune homme au physique qui peut parfois s’avérer impressionnant, surtout pour les plus jeunes. Sous ses vêtements se cache une musculature travaillée et développée grâce à des entraînements quotidiens qu'il ne louperait pour rien au monde.
Sa peau est blanche, plutôt pâle et parsemée de quelques grains de beautés, posés ça et là. Son côté soigné le force à en prendre soin, on n'y retrouve donc quasiment pas de disgracieux boutons, et elle est relativement douce au toucher (bon, c'est pas une peau de bébé non plus hein, soyons raisonnables).
Ses cheveux, naturellement blonds clairs, sont courts et presque toujours coiffés en arrière. Une coupe qui lui donne un air sérieux qu'il apprécie tout particulièrement...
....« Presque toujours » oui, il est après tout possible de le croiser décoiffé, notamment au réveil ou encore à la sortie de la douche (pour les chanceux... Ou ceux qui ne tiennent pas trop à leur vie.) Il y a aussi ceux qui le décoiffent intentionnellement... Soit disant, cela lui donne un air plus enfantin et détendu, plus sympathique en somme.
Pfff. Il considère que c'est un raisonnement stupide et puéril. En plus, par-dessus tout, ça ne fait que gâcher le temps qu'il peut passer à arranger ses cheveux le matin -vraiment, il y passe tellement de temps que ça en devient vite ridicule-, donc pour dire les choses crûment... Ça l'emmerde, voilà, exactement !
...Ahem, je m'égare, reprenons.

Son visage possède une forme très... Carrée. Ses pommettes ressortent un peu, et ses joues sont légèrement creusées. Ses lèvres sont charnues, son nez droit, et ses yeux d'un bleus azur sont ornés de courts cils de couleur claire.

Au niveau vestimentaire, il est plutôt simple, sobre. L'uniforme de l'école lui suffit la plupart du temps, porté de manière stricte. La cravate est parfaitement nouée, sa chemise est rentrée dans son pantalon, on n'y voit pas un pli... Il est exemplaire, comme il aime l'être.
Le reste du temps, il se contente de jeans, accompagnés de chemises -unies ou à carreaux-. Les t-shirts se font plus rares, il n'en porte que lorsqu'il fait du sport à vrai dire.

Pour finir, il possède un tatouage sur le bras droit. Eh oui, même lui.

Fini ? Je pense oui. ♥

CA SE PASSE COMMENT DANS VOTRE TÊTE ? ✯
L'une des premières choses que l'on peut se dire en voyant Ludwig Beilschmidt, quelque chose qui frappe immédiatement, ça peut être « Wow, il a l'air sérieux lui... »
Notons que sérieux peut être remplacé par « stricte » ou « coincé ». Au choix.
Et... Eh bien autant dire qu'il est ce dont il a l'air, lui qui se tient toujours bien droit, qui est toujours impeccable dans les moindres détails, dont le regard parfois -souvent- froid à tendance à effrayer les moins courageux d'entre nous.
D'un naturel perfectionniste, il a tendance à ne rien laisser passer. La moindre erreur pourrait le pousser à tout recommencer depuis le départ. C'est un acharné, dans son travail ou dans un peu tout ce qu'il entreprend à vrai dire... Il ne supporte pas de ne pas réussir quelque chose correctement, et s'y reprendra encore et encore et encore jusqu'à y arriver... Une qualité comme un défaut : il lui arrive de passer des nuits entières à travailler, et son côté entêté fait qu'il est particulièrement difficile de le faire décrocher. (Note : il lui arrive de céder, mais à la première occasion venue, il retournera travailler.)
Il reste néanmoins quelqu'un d'organisé... Là encore, parfois trop. Sa vie est réglée comme une pendule, et si l'on examine bien, on réalise que dans l'ensemble, ses journées se suivent et se ressemblent. Toujours levé à la même heure, il arrive toujours en cours pile à l'heure (il n'est jamais en retard, ni en avance que ce soit en cours à un quelconque rendez-vous. La ponctualité, ça se travaille, d'ailleurs il ne supporte pas les gens qui sont toujours en retard.), il mange à la même heure, fait son sport à la même heure...
En cours d'ailleurs, il fait sans le moindre doute, ni la moindre hésitation parti des meilleurs. C'est un peu... L'élève parfait, rêvé par tous les profs un peu neuneus. Toujours à l'heure, attentif en cours, qui rend toujours ses devoirs à l'heure, dont les résultats sont excellents dans la totalité des matières (souvenez-vous, quand il n'arrive pas à faire quelque chose, il le retravaille jusqu'à être au top. C'est terrible.)... Il aime travailler, et à vrai dire, ça se voit. Bon, parfait, j'ai peut-être exagéré... Il a bien un défaut..! On peut lui reprocher de ne pas être du genre participatif. Ca, ça vient rarement de lui-même... Quoi que ça arrive hein, quand même.
Bref, vous voyez le topo.
Mais n'ayez crainte !
Sous ses airs de robot (oui, ne nous mentons pas, parfois y a de quoi se poser la question), c'est bien un être humain qui se cache, et croyez-moi, il est bien loin d'être parfait !
Outre ces petits défaut cités plus haut, il y en a d'autres à donner ! Par exemple, et ça aussi ça se voit tout de suite... Ce n'est pas quelqu'un de très à l'aise en société, bien au contraire. Vous l'aurez sûrement déjà compris -ou peut-être pas-, Ludwig est quelqu'un qui a beaucoup de mal avec les choses qu'il ne contrôle pas.
Eh bien les gens bah... Ça ne se contrôle pas (sauf quand il utilise sa grosse voix et qu'il devient très autoritaire, mais là, c'est autre chose). Déjà que son côté un peu froid et effrayant n'a pas tendance à attirer les autres vers lui, il faut aussi noter que son naturel taciturne et introverti ne l'aide mais alors vraiment pas à résoudre ce problème. (Eh oui, c'est un grand timide...) Il n'en fait cela dit pas tout un plat. Solitaire et débrouillard, il avoue volontiers ne pas avoir besoin des autres pour avancer... (Il est quelque peu orgueilleux, oui oui..)
Mais cela ne veut pas dire qu'il n'apprécie pas avoir un peu de compagnie ! Que ce soit auprès de personnes calmes, ou de personnes moins calmes d'ailleurs.
Bah oui, quand on est pas vraiment bavard, c'est plus simple de discuter avec quelqu'un qui est capable de remplir la discussion tout seul...
Puis, il est patient le jeune homme ! Pour être apte à supporter certains gros cas de l'académie après tout, il en faut...
Une dernière chose ?
Aller.
Ludwig est quelqu'un de très... Très naïf. On ne dirait pas comme ça, mais vraiment. Cela dit, attention, il ne croira pas tout et n'importe quoi ! Il n'y croira que s'il a lu ça dans un livre. Oui oui oui. Ses livres, ses si précieux manuels (il en possède de toutes sortes, c'est impressionnant. Il les a tous lus en plus... Et y croit dur comme fer !) desquels il sort tout son savoir qui s'avère parfois être assez bancal. "Ça ne peut qu'être vrai, je l'ai lu dans un livre !", "voilà ce qu'il faut faire, je l'ai lu dans un manuel !", voilà comment il pense, notre cher allemand...
Oui en gros, Ludwig ne connait de la vie que la théorie... La pratique, c'est pas encore ça...

CE QUE VOUS AIMEZ ? ✯ Les habituels famille et amis (oui, il en a bien quelques uns, je le jure), ses chiens, la musique (hard rock/métal et classique surtout)...
La bière aussi. Allemande, évidemment.

CE QUE VOUS N'AIMEZ PAS ? ✯ Le désordre, la saleté, les plis sur sa chemise, qu'on ne le prenne pas au sérieux, perdre son temps... Il déteste perdre aussi. Il ne le montrera pas forcément, mais oui, c'est un très mauvais perdant.

TALENT PARTICULIER ✯ Si ce n’est son talent certain pour le dressage, Ludwig n'en possède aucun de "particulier". Il s'entraîne simplement beaucoup pour devenir bon dans tout ce qui lui tient à coeur.

HABITUDES/TICS ✯ Il nettoie la moindre saleté, repasse le moindre pli... C'est maladif, il ne supporte vraiment pas ça. Mais vraiment.

CLUB DONT VOUS FAITES PARTIE ✯ Musique (violoncelle/batterie), foot, journal étudiant.

LOISIRS ✯ Lire, travailler (si c'est quelque chose que l'on apprécie, c'est un loisir non ?), faire le ménage (qu'est-ce que je viens de dire ?), s'occuper de son chien, faire du sport, jouer de la batterie/du violoncelle...

POSTE/EMPLOI ✯ Aucun (il préfère se concentrer sur ses études).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prusse/Gilbert.B
explorer2



Messages : 465
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 23
Localisation : Si on le savait je serais déjà collé, enfin !

Taux de synchronisation
Points:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 0:54



(je crois que c'est suffisamment clair.)

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   
2 LAME 4 FAME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com
France/ Francis Bonnefoy
traveler1



Messages : 74
Date d'inscription : 29/06/2015
Age : 21

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 9:14


*sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 11:01

Bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Philippines / Mabel Láñez
traveler1



Messages : 83
Date d'inscription : 01/02/2015

Taux de synchronisation
Points:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 11:06

Coucou you ~ *Eheheheheheh8D*
(T'avais pas à te plaindre genre "oh ma fiche elle est moche Gna Gna gna" Parce que c'est PAS VRAI.)
Francis plz.
Gil PLZ.

_________________
Philippines ◊ Mabel LÁÑEZ
“....let her be loved not only for her beauty and amiable character, but also for her strength of mind and loftiness of purpose, which enliven and raise the feeble and the timid and ward off all vain thoughts. Let her be the pride of her country and let her command respect.” J-R


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autriche / Roderich E.
traveler1



Messages : 125
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 11:14

Enfin un autre germanique RAISONNABLE *rod pleure de joie*

Bienvenuuuuuue :piano:

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croatie/ Tomislav Krleža
traveler1



Messages : 194
Date d'inscription : 20/09/2014
Localisation : Quelque part dans le plan complexe.

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 11:34

Spoiler:
 

cello.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 13:11



in a nutshell
Revenir en haut Aller en bas
Canada/Matthew Williams
traveler1



Messages : 32
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Inconnue

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 13:28

Rebienvenuuuue. ♥♥

_________________
say my name
and every color
illuminates

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Italie du Nord/ Feliciano
traveler1



Messages : 103
Date d'inscription : 28/09/2013

Taux de synchronisation
Points:
11/100  (11/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 19:58

Rebienvenue!!!!


ENfin on sera le trio au complet <3

*te lance des fleurs en pleurant de joie ok*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff Gang



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done] Jeu 27 Aoû - 20:03

Tout est bon. Tu es donc validé à l'essai comme Médian. Tu bénéficies également du niveau de synchronisation Traveler pour tes RP Project Revival.

Pour une période de deux semaines, nous t'invitons à jouer un maximum en CB, n'hésite pas non plus à lancer des RP post ou développer un peu plus ton personnage via des entrées de Journal.
Tu recevras à échéance un MP de la part du Staff pour t'annoncer ta validation officielle ou contenant les quelques points qui pourraient être à revoir.

En attendant, je t'invite à consulter ton Emploi du temps et à faire rapidement une Demande de chambre. Tu peux aussi commencer à rédiger ta Fiche de Relations afin de découvrir du beau monde.

Bienvenue et bon jeu sur Hetalia Campus Revival !

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done]

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 90% of my life is me making an irritated looking face. | Allemagne - [Done]
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: FICHES D'INSCRIPTION :: ELEVES VALIDES-