Partagez | .

'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland

 
Écosse/Kenneth K.
avatar
traveler1



Messages : 35
Date d'inscription : 15/03/2015

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Dim 5 Avr - 23:59




◊ SCOTLAND




▬ AU PREMIER COUP D'OEIL.





▬ INFO DE BASE.


NOM & PRÉNOMS ✯ Kirkland Kenneth.
SURNOMS ✯ Kenny, Scott, Scotty… (Ken est banni par contre.)
ÂGE ✯ 22 ans.
SEXE ✯ Masculin, si si je vous jure !
ANNIVERSAIRE ✯ 30 Novembre. (St Andrew's Day, fête nationale écossaise)
ORIENTATION SEXUELLE ✯ "Peu importe" vous dira-t-il, même s'il a quand même une large préférence pour les dames.
NIVEAU SCOLAIRE ✯ 19-23 - Supérieur

▬ DERRIERE VOTRE PC.


PSEUDO ✯ Certains ici m'appelleront Tam, donc faites vous plaiz'
AGE ✯ 19 m'sieurs dames !
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ✯ Ca fait un moment que j'ai arrêté de compter tout les « Aller vieeens sur Reviiii c'est bieeeen » auxquels j'ai eu droit :b
A force d'en entendre que du bien heeeiin j’ai craqué :3
DES COMMENTAIRES ? ✯ AVANT MINUIT, J'AVAIS PROMIS.






▬ POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE.


PAYS QUE VOUS REPRÉSENTEZ ✯ L’Écosse, aussi appelé Scotland en anglais, et Alba en gaélique écossais.

LANGUE QUE VOUS PARLEZ ✯
L'anglais évidemment, mais avec un accent terriblement marqué et difficile à comprendre : L’accent écossais. Celui des Highlands, par-dessus le marché. Celui qui ressemble à une autre langue que de l’anglais tellement il est fort, celui qui fait grimacer les londoniens, celui qui…
Oui bon, vous voyez le truc.
A noter qu'il force même cet accent encore plus quand il réalise que la personne face à lui ne le comprend vraiment pas, juste pour le plaisir d'être chiant.
Et aussi, il sait parler avec un accent plus “british”, et donc plus compréhensible s’il faut. Même si c’est rare de l’entendre.
L'écossais ou scot, une langue de chez lui qu'il maîtrise tout comme l'anglais, et qu'il utilise souvent. Bien que cette langue soit très proche de l’anglais, elle reste difficile à comprendre pour ceux qui n’y sont pas habitués. Il ne faut pas donc hésiter à lui demander de répéter jusqu’à ce qu’il daigne parler en anglais.
Le gaélique écossais, une autre « langue à lui » bien plus difficile, qu'il a apprise bien qu'elle soit en perdition. Il ne la parle pas couramment et a bien du mal à l'écrire et à la lire, mais disons… Disons qu'il n'a pas besoin de sous-titres quand il regarde Outlander. (Il peut aussi tenir une conversation orale. Aussi. C’est bien de le faire remarquer).
Le français, il en possède quelques bonnes bases, bien que ce ne soit rien de bien exceptionnel.
Notons aussi qu'il connaît un très grand nombre d'injures en tout genre dans tout un tas de langues, surtout celles auxquelles personne n'aurait jamais pensées.

HISTOIRE PERSONNELLE ✯
L’Ecosse… Une belle nation n’est-ce pas ? Bien que ce ne soit plus un pays au sens stricte du terme, car dépendant du Royaume-Uni, l’identité nationale et culturelle y sont fortes, tellement fortes que même après un millénaire, les Anglais n’ont toujours pas été capables de s’en débarrasser.



Mais venons en au fait, ce n’est pas l’histoire de la nation que nous voulons, mais celle de son jeune-et-pas-encore-diplômé-presque-représentant.

L’histoire de Kenneth donc. Oh, vous savez, elle n’est pas particulière, je dirais même plutôt banale -si on omet le fait qu’il est destiné à devenir une nation-.
Mais si vous y tenez tant, je peux vous la raconter…

Tout commence pour lui le 30 Novembre 1994, en Écosse. Rien que pour commencer à contredire ce que je disais à peine deux lignes plus haut, un événement pas hors du commun mais pas habituel non plus marqua le jour de sa naissance : Ils furent deux à venir au monde ce jour-là, seules quelques minutes les séparant.
Kenneth fut le deuxième à voir le jour -enfin, la lumière de la salle d’accouchement-.

Son enfance, je dois l’avouer, je n’aurais pas grand chose à vous dire dessus. Elle est aussi banale que celle de n’importe qui. Il grandit pour devenir un garçon turbulent sans être méchant, plutôt celui qu’il ne faut pas perdre des yeux plus de quelques secondes sous peine qu’il ne disparaisse, celui qui est toujours prêt pour les pires bêtises, toujours impliqué, jamais innocent. Le genre de sale gosse à qui on n’en veut jamais vraiment malgré tout.
Au fil des ans, la fratrie s’agrandit. Un, puis deux, puis trois. Ils finissent à cinq, sans compter maman. C’est un peu la guerre à la maison, surtout quand ils sont tous réunis : Ca se dispute, ça se bagarre, parfois ça finit légèrement blessé, souvent punis…
A la maison comme à l’école d’ailleurs.
Kenneth est bagarreur, mais ses notes sont toujours restées très correctes.
Une petite vie tranquille, bercée par les habitudes, une monotonie confortable, un environnement stable, tout pour un enfant.

Mais un jour tout bascule. En rentrant de l’école, deux lettres attendent dans l’entrée. Parfaitement identiques, à l’exception des noms inscrits sur l’enveloppe. Il y en avait une pour lui, et une pour son frère jumeau, Lysander.
Au début, Kenneth s’en amuse, il ne comprend pas vraiment pourquoi, et d’où viennent ces lettres, ce qu’il voit, c’est qu’en apparence, elles ne font qu’appuyer sur leurs ressemblances. Une chose en plus qu’ils avaient en commun parmi tant d’autres.
Lui qui, pourtant du haut de ses onze ans, cherchait à se différencier de son frère.

Il lui avait fallut quelques minutes avant qu’il ne se décide à ouvrir l’enveloppe, et à déplier la lettre pour la lire.
Au début, il n’en comprit pas intégralement le contenu, mais cela ne l’empêcha pas de se sentir mal à l’aise.
Sélectionné parmi de nombreux candidats pour partir étudier à New-York ? Le Projet Revival ?
….Représenter sa nation ?
Il ne comprenait pas, il ne se souvenait pas avoir postulé pour quoi que ce soit, et l’idée globale ne lui plaisait pas le moins du monde. Mais maman avait l’air contente alors Kenneth souriait quand même. Et lorsque le grand jour vint, sa valise était prête.

Mais l’avion ne s’était même pas encore envolé que l’Écosse lui manquait déjà.
_________________

Un matin comme un autre dans la banlieue de la ville de New-York. Il ne faisait pas bien chaud ce matin là, même si pour l'écossais, ce n'était rien d'insurmontable. Le Soleil était levé depuis quelques heures déjà quand, appuyé contre la fenêtre de la chambre de l'appartement de sa copine, il fumait la première cigarette de sa journée. 18 ans maintenant, et toujours apprentie-nation au sein de l'académie, il n'avait pourtant plus grand chose à voir avec le gosse qu'il était à son arrivée dans la fameuse ville américaine : La puberté avait largement fait son travail, il avait grandi, énormément, il s'était musclé aussi. Ses cheveux, auparavant roux avaient pris une teinte plus carmin, en aucun cas naturelle, et deux tatouages avaient pris place sur sa peau blanche.
Dix-huit ans, et déjà il ne se souvenait plus ni de sa première clope, ni de sa première cuite... Ni de sa première copine.

-Dis, Kenneth..?

Le concerné, alors occupé à fixer la voisine d'en face s'habiller, daigna tout de même se retourner vers celle qui venait de l'appeler, lâchant tout de même un grognement, signifiant son mécontentement.

-Tu m'aimes ?

Sa réponse ne vint pas immédiatement. À la place, il la regarda, la bouche entrouverte, les yeux légèrement écarquillés. Il se demanda si elle était sérieuse... Et quand il réalisa que oui, une seule et unique question tourna en boucle dans son esprit, pendant de trop longues secondes.

« Pourquoi je tombe toujours sur des niaises...? »

Il reprit rapidement contenance, et la regarda en souriant.

-Eh bien..., il recommença à regarder dehors, notant que la jolie voisine avait disparue. Je dirais.. Que je t'aime... Autant qu'il y a d'étoiles dans le ciel.
-Mais... Il fait jour...
-Aye, justement !

Quelques secondes de flottement et une gifle plus tard, Kenneth se retrouvait sur le pallier, presque entièrement nu, ses affaires dans les bras, sa cigarette, qui n'était alors plus qu'un mégot fumant, toujours en bouche. Le temps qu’il réalise ce qu'il venait d’arriver, son mégot s’était écrasé sur le sol, et de nouvelles longues secondes de silence étaient passées. Un grand rire finit par résonner dans le couloir, avant qu'il ne se décide enfin à se rhabiller avec autant de dignité que possible.

Le sale gosse d'autrefois en était resté un, sans le moindre doute.

Une fois à peu près présentable, il quitta l'immeuble, et suivit un itinéraire qu'il ne connaissait que trop bien, retournant à l'Académie, où il aurait dû se trouver.

Cela faisait maintenant six ans qu’il était arrivé à New-York, il avait alors largement eu le temps de s’habituer à la grande ville, même si ses études ne lui avaient pas permis de la connaître de fond en comble.

En six ans… Il s’en était passé des choses.
Les débuts de Kenneth à l’Académie Revival avaient été… Des plus chaotiques. Difficiles, même. Il avait été choisi pour représenter les Shetlands, un petit bout de territoire insignifiant et méconnu de beaucoup. Il avait eu bien du mal à trouver sa place parmi les multiples futurs représentant de nations en tout genre… Il avait très mal vécu cette condition.
Plutôt introverti, mal à l’aise, il ne passait du temps qu’avec son frère, ayant un mal fou à se lier avec d’autres élèves.
Malheureusement pour lui, ce n’était pas le cas de son frère. Lysander semblait avoir moins de mal à s’ouvrir aux autres… Et petit à petit, s’éloignait.
L’Écosse semble être plus sociable que les Shetlands, et sans s’en rendre compte, quelque chose s’est brisé au fil du temps.
Les jumeaux ont fini par ne plus être aussi proches qu’ils le furent un jour, Kenneth a commencé à en vouloir à Lysander, pour un oui ou pour un non.

Et aujourd’hui encore, ça ne s’était pas amélioré entre eux, l’hostilité étant presque toujours originaire du plus jeune.
Bien qu’il avait appris à s’affirmer depuis sont arrivée, et qu’il avait bien fini par tisser des liens avec d’autres, la rancoeur était toujours présente, même après six longues années.
Trop de rancune, trop d'éloignement éprouvé comme un abandon qui n'avait jamais été pardonné et toute l'affection que Kenneth avait pu ressentir un jour s'était muée en mépris, un mépris qui n'avait cessé de croître au cours du temps. Il avait fini par ne plus supporter ce jumeau qu'il voyait comme un inconnu.

L'Écosse en mini-jupe, l'Écosse qui se drogue et qui couche, putain il en avait honte.

« C’est comme ça qu’il veut représenter notre pays. C’est cette image là qu’il veut nous donner ?! »

Ça le rendait malade, et même si Lysander semblait s’être calmé ces dernières semaines, Kenneth continuait de penser qu’il aurait été meilleur en tant que représentant de la nation écossaise.

S’il avait su ce qui l’attendait..

Pour le moment, il arrêta de marmonner dans sa barbe et de ruminer de sales pensées pour presser le pas jusqu’à l’Académie.
Il allait probablement se faire encore engueuler pour avoir encore une fois séché les cours, pour avoir passé la nuit en dehors de son dortoir… Et tout ce qu’on pouvait bien lui reprocher, même si ça n’avait aucun lien avec les erreurs commises dans l’instant.
Tant qu’à faire.
M’enfin, il savait bien comment ça marchait, il n’aurait qu’à se tenir à carreaux quelques temps, et il serait tranquille, comme à chaque fois.
Un ricanement lui échappa à cette pensée, et alors qu’il commençait à remonter l’allée menant à l’établissement, il se mit à courir, avançant à grandes enjambées directement dans la gueule du loup, le sourire aux lèvres.
Parce que, tant qu’à faire.

Mais ce qui l'attendit n'avait rien à voir avec ce qu'il avait pu penser…

Une fois les portes passées, il se dirigea vers les dortoirs, afin de se doucher, de se changer et d'aller par la suite en cours. Alors il alla chercher son uniforme, il se doucha, et partit en cours. Il se prit un savon monumentale, et la journée commença.
Mais plus tard, dans l'après-midi, alors qu'il se dirigeait de salle en salle pour passer d'un cours à un autre, un surveillant l'intercepta. Kenneth eut droit à quelques « Mais où est-ce que tu étais ?! », « Dépêche-toi ! » et autres phrases n'indiquant en rien ce qui allait lui arriver.
En quelques minutes, il s'était retrouvé assis dans le bureau du directeur, sans savoir quoi que ce soit.
Malaise.
En avait-il trop fait cette fois ? Il n'avait jamais eu droit à un quelconque « la prochaine c'est la dernière », allait-il se faire virer malgré tout ? Mais se faire convoquer ainsi, juste pour se faire renvoyer ?
Stress.
Il allait probablement se prendre la pire rouste de sa vie, mais quel intérêt pouvait-on lui porter pour que ce soit à ce point ? Il n'était même pas un pays, il était… La région d'une région.
Panique.
Lorsqu'il aperçut le directeur, il cru sérieusement qu'il devrait repartir vers sa chambre pour faire ses bagages et rentrer en Écosse.
Surprise.
Mais rien de tout ça n'arriva. Ce qu'on lui annonça, ce fut bien mieux que tout ce qu'il aurait pu espérer, et lorsqu'il ressortit du bureau pour retourner en cours, un grand sourire étirait ses lèvres.
Euphorie.
Ce n'était pas lui qui devrait faire ses bagages, mais Écosse. Son frère, son jumeau, Lysander. Il quittait l'établissement, laissant son poste derrière lui.
Et il avait été choisi pour le remplacer.
Joie.
Kenneth n'était plus simplement « les Shetlands ». A présent… Il était l’Écosse.
Et bordel… Ce que ça pouvait le rendre heureux.
_________________

L’Écosse… Une belle nation n’est-ce pas ? Bien que ce ne soit plus un pays au sens stricte du terme, car dépendant du Royaume-Uni, l’identité nationale et culturelle y sont fortes, tellement fortes que même après un millénaire, les Anglais n’ont toujours pas été capables de s’en débarrasser.
L’Écosse, la nation fière et sauvage, l'indomptable -enfin, presque-.

Cela fait deux ans maintenant que son coeur bat au rythme des tambours de guerres, qu'il vit au rythme des sautes d'humeur d'un peuple exigeant.
Deux ans qu'avec fierté, lui, Kenneth Kirkland, se fait appeler « Écosse », par ceux qui le côtoient.


FAMILLE ✯ A ce qu'il paraît, Lysander, Angleterre, Pays de Galles et Irlande~

VOUS AVEZ L'AIR DE QUOI ? ✯
Autant dû à son caractère qu'à son physique, Kenneth c'est pas le genre de type qu'on peut louper dans la rue…
Comment, pourquoi ? Lisez les quelques lignes qui suivent, et vous comprendrez ce que je veux dire~
C'est dû à sa carrure tout d'abord Kenneth est grand, plus d'un mètre quatre-vingt (un mètre quatre-vingt-deux, pour être précis) et bien bâti. Ses épaules sont larges, ses bras musclés, et il possède le fameux « six-packs », que j'appellerais simplement des abdos travaillés, et bien formés.
Le tout pour un total de soixant-dix-huit kilos !
Sa morphologie forme naturellement un V, notons donc que ses hanches sont plus étroites que ses épaules
Sa peau est blanche, très blanche, c'est celle du rouquin par excellence, celle qui est parsemée de tâches de rousseur et qui est ultra sensible au soleil : Il ne bronze pas non, mais les coups de soleil il les choppe dès qu'il met le nez dehors en été… C'est pour ça qu'il ne met pas le nez dehors en été d'ailleurs.
Ahem.
Ne commençons pas à dériver du sujet principal~
Pour en revenir à sa peau donc, je rajouterai qu'elle peut parfois être parcourue de boutons, et que quelques grains de beauté sont éparpillés ça et là, mais aussi qu’elle est terriblement sèche. Kenneth n’en prend pas soin, jamais. Pas le temps, mais surtout pas l'envie, s'en résulte une peau sensible à tout type d'agression, gerçant à la moindre occasion.
C'est douloureux, mais pour être tout à fait sincère, il s'en fout, il fait avec, parce que ça finit toujours par passer, de toute façon.
Bon, passons, allons dans les détails~!

Ses cheveux tout d'abord. Ils sont coupés court et très rarement coiffés (sauf si on admet le fait que secouer la tête le matin après la douche est une façon correcte de se coiffer). Ils sont naturellement roux, un roux carotte assez laid, une couleur que Kenneth cache habilement sous une teinture d'une couleur rouge vif en temps normal. À noter qu'il lui arrive parfois des coups de folies et qu'il change de couleur -incroyable-. Il peut passer du rouge au brun, jusqu'à une couleur noire, ou au contraire se laisser tenter par des couleurs plus claires. Durant les vacances il se permet de jouer avec des couleurs plus particulières telles que le bleu ou le violet.. Même si cela reste très occasionnel.
Mais bon, hein. Retenons un roux naturel, et un rouge habituel.
Pour continuer sur sa tignasse, il faut savoir qu'il n'en prend pas beaucoup plus soin que sa peau... Ils sont donc assez secs, et nul doute que s'il les portait plus longs, ils seraient cassants.
Eh non, on ne peut décidément pas être parfait, hein~

Pour continuer ensuite, son visage !
Il est assez long, et ses traits sont relativement peu marqués. Ses pommettes ne ressortent pas, et son nez est droit et pointu -bien qu'il ait failli à plusieurs reprises finir tordu à cause de ses nombreuses bagarres.
Ses lèvres sont fines, roses et, comme dit plus haut, souvent gercées.
Ses yeux, légèrement en amande, sont d'une couleur verte d'eau, semblable à celle de son frère. Ils sont surmontéd par de fins sourcils (et fins on a dit hein. Naturellement. Si si je vous jure.).

J'ajouterais qu'il lui arrive parfois de se montrer pas rasé, les jours de flemme.

Pour finir, je dirais que d'un point de vue vestimentaire, Kenneth est plutôt... Simple. Il n'est pas du genre à se casser la tête en général, surtout pour ça. Souvent en jean, parfois une chemise, souvent un t-shirt, le tout accompagné de simples baskets ou de Doc Martens.
Le kilt est plus rare, bien que présent dans son placard. Kenneth ne le sort que pour les grandes occasions, ou quand l'envie de porter la tenue traditionnelle de chez lui, lui prend !

J’ajouterai, en dernier, que Kenneth a les oreilles percées, et qu'il porte ainsi deux boucles à chaque oreille, et il possède un piercing, un hélix à l’oreille gauche, ainsi que deux tatouages.
Où ça, les tatouages…? Hehe…~
Saura qui pourra !

CA SE PASSE COMMENT DANS VOTRE TÊTE ? ✯
Comment ça se passe dans sa tête ? Oh bah, plutôt bien.
Bon, disons-le, Kenneth, c'est un drôle d'énergumène, quelqu'un qui marque, dont on se souvient, un genre de type qu'on croise pas à tous les coins de rue, une personne un peu bizarre bien qu'il serait inutile de le faire interner.
Kenneth il n'est pas fou. Il est juste…
Juste…
Écossais.
Oui oui, vous lisez bien, et je ne me suis pas trompée, écossais, c'est le terme !

Mais bon, « écossais » hein, qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? C'est vague. Puis, écossais, ça peut vouloir dire tellement de choses différentes...

Le Highlander, fier et -plus trop- sauvage ? Le William Wallace des temps modernes ?
L’oncle Picsou sans attributs animales ?
...Moui il se rapproche plutôt du dernier, mais sans le grand manoir à lui tout seul et les montagnes d'or, à son plus grand regret.

*ahem*

Essayons d’être sérieux cinq minutes !

L’une des premières choses à savoir sur Kenneth, c’est qu’il a un tempérament de feu.
Bien que d’apparence calme, il faut comme on dit, se méfier de l’eau qui dort, car lui, c’est une véritable bombe à retardement.
Calme et silencieux, il peut passer des heures simplement assis -ou couché- dans un canapé, à surfer sur internet grâce à son ordinateur ou son téléphone sans piper mot à aucun moment si le besoin ne s’en fait pas sentir -ou si quelqu’un n’a pas décidé de venir discuter avec lui. D’apparence, il est plus proche de la simple force tranquille, celui qui se prend pas trop la tête et pourtant...
Et pourtant, un petit rien suffit à le faire démarrer au quart de tour, les sautes d’humeur avec lui c’est quotidien. Il réagit très mal face à une contrariété, et les imprévus l’agacent au plus haut point. Alors il s’énerve, il se plaint -parce que c’est bien de se plaindre-, il grogne, il jure… Lorsque que quelque chose l’irrite, tout le monde le sait, mais sincèrement, il n’en a pas grand chose à faire, et il n'y a pas grand chose à faire pour que cela s'arrête. Il faut donc attendre que la colère soit passée… A part peut être lui en foutre une, mais ça, c’est un acte réservé uniquement aux plus téméraires d’entre nous, car le coup sera probablement renvoyé dans la seconde.
Ca jure totalement avec ce qu’il est quand il est tranquille hein ?
Bon, il lui arrive parfois qu’il ait un léger temps de latence, et qu’alors sa colère ne s’abatte pas immédiatement, mais là, c’est uniquement dans ses bons jours, et ces derniers sont relativement assez rares.
Un rien l’irrite, comme dit quelques lignes plus haut. (Vous suivez ?)

Bien, maintenant que vous savez, vous saurez donc que c’est quelqu’un à prendre avec des pincettes, si on veut pas qu’il se vexe et donc qu’il en devienne insupportable.

Mais bon, hein, Kenneth, ce n’est pas qu’un gueulard -même si ça a tendance à être la première chose qu’on apprend sur lui. En dehors des crises, c’est quelqu’un de très différent, comme on peut s’y attendre.
De manière générale, c’est quelqu’un qui se montre volontiers souriant et serviable -surtout s’il y a récompense contre son labeur, parce que bon, il est quelque peu opportuniste et fait rarement les choses de bon coeur-, et bien que l’on puisse parfois lui reprocher d’être bruyant, il n’en est pas moins sympathique et relativement chaleureux.
Bien que peu avenant -il paraît que son air continuellement renfrogné intimide les moins valeureux-, il peut se révéler de bonne compagnie…
Si on l’agace pas, du moins. (Vous suivez toujours ?)

En dehors de tout ça, il reste quelqu’un de très sûr de lui, qui n’a pas peur d’aller vers les autres -bien qu’il préfère que les autres viennent à lui, mais bon bref-. Il n’est pas particulièrement sociable sans pour autant être un solitaire, disons qu’il préfère s’entourer du nécessaire, ce qui explique probablement pourquoi son carnet d’adresse n’est que peu fourni -si on oublie les quelques numéros de jeunes filles qu’il n’a connues que pour un soir.
Un soir oui, et rarement plus. Kenneth n’est dans l’ensemble pas particulièrement sérieux, dans ses études oui, dans la vie de tous les jours globalement, mais surtout quand on en vient aux histoires de coeur. C’est trop prise de tête pour lui, et si y a bien une chose qu’il déteste dans la vie, c’est les casses-tête. Puis les sentiments, c’est pas son truc en général.

Pour en revenir à ce que je disais un peu plus haut, Kenneth n’est pas quelqu’un de sérieux dans la vie, et j’ajouterais même qu’il lui arrive de faire preuve d’un sacré manque de maturité pour un jeune adulte.
Il a vingt ans, mais en réalité il stagne autour de quinze.
Bah, ouais… Peut-on vraiment considérer qu’il est mature sachant qu’il a appris à jouer de la cornemuse -une arme de destruction massive selon certain sites internet douteux- juste pour le plaisir de vriller les tympans des autres, et qui a appris à jouer de la guitare juste pour draguer les filles ?
...Le pire étant que ça a tendance à marcher, et qu’il utilise toujours cette technique assez douteuse -aussi douteuse que les sites dont il est question, un peu au-dessus- quand il en a l’occasion.

Pour de nouveau revenir à ce que je disais un peu plus haut (encore et toujours), je disais que Kenneth n’était pas particulièrement sérieux dans ses études, mais il faut noter que ça n’en est pas pour autant quelqu’un de mauvais. Il est plutôt du genre à se laisser porter par ses capacités, ne travaillant pas plus que le nécessaire pour obtenir des notes qu'il juge convenables, bien qu'il pourrait être bien meilleur s'il s'en donnait les moyens. A noter qu'il apprécie les matières plutôt littéraires, bien qu'il fasse preuve de certaines facilités en sciences, dû à sa façon de raisonner naturellement logique. En tant qu'élève, il n'est pas du genre perturbateur en classe, c'est plutôt celui qui va s'installer au fond près de la fenêtre, pour pouvoir regarder dehors…
Et dessiner dans ses cahiers.
Même s'il est très mauvais en dessin.

Pour terminer… ?
Je dirais que vous en savez assez pour savoir comment Kenneth marche en général… Pour plus de détails, pourquoi ne pas voir avec le concerné~ ?

Petite note : Kenneth est nyctophobe (Phobie caractérisée par une peur intense de l'obscurité.) En gros, il a peur du noir ouaip, comme les gosses. Très très peu de personnes sont au courant cela dit.

CE QUE VOUS AIMEZ ? ✯ L'Ecosse -évidemment-, la musique -en tout genre-, le whisky -l'écossais, le vrai, pas la daube irlandaise ou japonaise-, les romans -surtout du type policier ou fantastique-.
Créer des trucs bidons avec ce qu’il a sous la main -la plupart du temps, ça sert à rien.
Le paranormal, c’est vraiment cool.
Et les barres de Mars frit. Ça c'est la vie. Avec le café, la clope, et l’Irn Bru (et la bière).
Et il a une grosse grosse passion pour Doctor Who, s'il vous plaît ne le lancez jamais sur ce sujet.

CE QUE VOUS N'AIMEZ PAS ? ✯ Qu'on se foute de lui, le foot, quand il fait trop chaud, les Anglais, le poisson c'est dégueulasse, les Gallois, s'ennuyer, 55% de la population écossaise (pfffff), être malade, donner de l’argent, le chocolat, c'est dégueu aussi...
Sincèrement, à peu près tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi.

TALENT PARTICULIER ✯ Kenneth fait preuve d'un certain talent dans les domaines musicaux, même s'il ne l'utilise pas toujours à bon escient.
Il est également assez bon quand il est question de se bagarrer, et tient très bien l'alcool (il prétend n'avoir jamais perdu un concours de boisson… Mais après, personne ne se souvient jamais vraiment du gagnant le lendemain de cuite alors...).

HABITUDES/TICS ✯ Quand il est stressé, il passe sa main gauche dans ses cheveux, encore et encore.
Quand il se retrouve face à quelque chose qu'il n'apprécie pas, il fait claquer sa langue et commence à se mordre la lèvre inférieure nerveusement.

CLUB DONT VOUS FAITES PARTIE ✯ Il a voulu créer un club de lancer de troncs d'arbre un jour, mais ça a été refusé… Grosse déception. Depuis, il ne se contente que du club de natation.

LOISIRS ✯ Embêter ses frères, se plaindre, sortir avec des potes, jouer aux jeux vidéos, jouer de la cornemuse (de préférence très tôt le matin pour réveiller ceux qui espéraient faire une grasse mat' quand lui a fait de l'insomnie).
On peut donc aussi compter le fait qu'il adore se faire des ennemis…

POSTE/EMPLOI ✯ Il travaille de temps en temps dans un pub, le week-end et plus rarement en semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 0:03

AAAAAAAAH

HACHIKO TU ES REVENU ENFIN ♥

*sort la laisse* C:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 1:01

Aaaw Scottychou

Je savais qu'on se reverrait un jour ! ~

(Sérieux, te laisse pas faire par Ayun, elle est méchante !!! èé )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 1:09

Cousin 8D

Rebienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Écosse/Kenneth K.
avatar
traveler1



Messages : 35
Date d'inscription : 15/03/2015

Taux de synchronisation
Points:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 2:03

Ayu : RANGE TA LAISSE-

Viet : Je suis trop contente de te retrouver blblblblbl ♥♥♥ Je ne me laisserai pas faire par la créature à couette, t'inquiète~

Merida (not sorry ♥) : Merci, même si c'est mon premier passage ici en réalité, cousine. :3

Sinon.. Normalement je me suis relue dooonc devrait plus y voir trop de fautes (malheureusement je suis pas infaillible :c ), et certaines phrases ont plus du sens hehe.

Voilà ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 8:32

Bienvenue sur le fo :3333 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 9:19

ooomg Tampooooon! <3
Tu as posté ta fiche une minute avant la deadline wowowow. such a profesional
Ewwww je te souhaite pas bienvenue :P
Revenir en haut Aller en bas
Croatie/ Tomislav Krleža
avatar
traveler1



Messages : 194
Date d'inscription : 20/09/2014
Localisation : Quelque part dans le plan complexe.

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 9:58

Si tu sais fabriquer des trucs maybe tu pourraid venir au club de science ?
*shine, shine, utilise son charisme de mediteraneen*
On a un super hangar et des bieres ca vaut le coup

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
England/ Arthur Kirkland
avatar
explorer2



Messages : 311
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
34/100  (34/100)

MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 11:43

Oh yeah. Un grand frère. OH YEAH ♥

( bienvenue 8D )

_________________
"A man tired of London is tired of life."
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Staff Gang
avatar



Messages : 589
Date d'inscription : 27/02/2012

Taux de synchronisation
Points:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 11:44

Tout est bon. Tu es donc validé comme Supérieur. Tu bénéficie également du niveau de synchronisation Traveler.

Je t'invite à consulter ton Emploi du temps et à faire rapidement une Demande de chambre. Tu peux aussi commencer à rédiger ta Fiche de Relations afin de découvrir du beau monde.

Bienvenue et bon jeu sur Hetalia Campus Revival !

_________________
:piano:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 12:19

Bienvenue jeune camarade ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Philippines / Mabel Láñez
avatar
traveler1



Messages : 83
Date d'inscription : 01/02/2015

Taux de synchronisation
Points:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland Lun 6 Avr - 12:20

Aye Fraser ♥
Re-Bienvenu des bisous hein tout ça tout ça ~

_________________
Philippines ◊ Mabel LÁÑEZ
“....let her be loved not only for her beauty and amiable character, but also for her strength of mind and loftiness of purpose, which enliven and raise the feeble and the timid and ward off all vain thoughts. Let her be the pride of her country and let her command respect.” J-R


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'Cause we could immortals... Just not for long~ | Scotland

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kubwa ~ We could be Immortals, just not for long.
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Hetalia Campus Revival :: ADMINISTRATION :: INSCRIPTIONS :: FICHES D'INSCRIPTION :: ELEVES VALIDES-