Partagez | .

« C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel

 
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Ven 6 Mar - 19:10


[Event Back in Time] - Retrouvé dans les premières pages du journal.



« La vie est ainsi faite que ce qui arrive ne ressemble jamais à ce qu'on en attendait.»
Jane Eyre, Charlotte Brontë.



Je suis en train de lire Jane Eyre. C'est un très bon livre. Mais ce n'est pas vraiment pour ça que j'ai décidé de reprendre mon journal, en fait.

Je sors avec Arthur.

Je voulais l’écrire pour réaliser l’information, mais même comme ça, j’ai du mal.

C’est un peu arrivé sans que je m’en rende compte, en fait. Je me suis toujours entendu avec lui. Enfin, non. La première fois qu’on s’est parlé, je l’ai trouvé particulièrement désagréable dans sa manière de critiquer le livre que j’étais en train de lire alors que je ne lui avais rien demandé. Mais après qu’il se soit excusé, on a rapidement sympathisé.
Mais je n’avais jamais pensé … En fait. Je n’ai jamais eu de copain, alors je n’imagine jamais que quelqu’un puisse vouloir être plus qu’ami avec moi. Visiblement c’était le cas d’Arthur. Donc voilà. Il y avait des rumeurs sur nous à priori. Et bien ça n’est plus uniquement des rumeurs.
En même temps … J’adore discuter et  je suis complétement à l’aise avec lui, il est absolument adorable avec moi … et honnêtement, il est mignon. Sans parler de l’accent britannique pendant que je l’aide à s’améliorer en français, mais ça c’est autre chose.

Bref. La conclusion, c’est que j’ai dit oui.
Pour l’instant ça n’a pas changé grand-chose entre nous. En même temps, en aussi peu de temps, ça serait difficile …
Juste. Au moment où on s’est dit bonne nuit, plutôt qu’on se fasse la bise, il a demandé s’il pouvait m’embrasser … C'était mon premier baiser, alors, je suis encore un peu … chamboulée. Mais pas négativement, hein … Au contraire, même.

J’ai un peu peur de la réaction de Maarten s’il l’apprend. Il faudrait que je lui dise, mais il faut que je choisisse vraiment bien mon moment. De préférence quand Arthur ne sera pas à portée de main de broer, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Ven 13 Mar - 2:14


L’écriture est un peu brouillonne, le texte est écrit alternativement en néerlandais et en français.



« Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un? »
Alice au pays des Merveilles , Lewis Carroll.




Je suis fatiguée en ce moment.
Fatiguée et stressée.
Plus le temps passe, plus l’idée d’être une nation est angoissante je crois. Que se passera-t-il lorsque nous sortirons de l’académie ? Comment sera notre rôle exactement ? Et si les choses ne se passent pas comme prévu ? C’est bien beau de rejouer des négociations de traités de notre histoire, des élaborations de stratégies militaires et autre guerres, mais quand ce genre de chose arrivera réellement, il n’y aura pas de « désynchronisation, retour à la réalité, prochain essai » …

Et surtout … qu’adviendra-t-il des relations que nous avons noués ici ? Pourrons-nous encore laisser libre cours à notre humanité ? Amour, amitié, fraternité, que deviendrons ces notions lorsque je ne serais plus simplement Ellen, mais aussi et surtout Belgique ? L’idée de perdre les relations que j’ai, ou aurais, avec les futures nations que je fréquente tous les jours à tendance à franchement m’angoisser.
Quand je ne révise pas, je pense. Un peu trop visiblement. Heureusement, il y a encore la cuisine pour me changer les idées. Ainsi que les sorties. Et le fait de discuter avec ceux que j'ai si peu envie de perdre dans quelques années.

Sinon, officiellement tout va bien. Je travaille, je souris, je ris. Je sors, même. Je danse et je chante. J’ai des amis parfaits – un peu trop pour certains, même... Dans quelques jours, ça sera même sûrement de nouveau complètement une réalité. En attendant, je serais juste fatiguée et certainement particulièrement tactile. Il va me falloir une bonne dose de chocolat et de câlins et je serais de nouveau en pleine forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Dim 15 Mar - 13:09


Texte en français.



« Là où il y a du bonheur, l'humeur se conserve douce et sereine.»
Essai sur l'éducation des femmes , Claire Élisabeth de Vergennes.



Je n’ai jamais été fan de ce qui est écrit dans les soi-disant manuels pour femme, mais alors pour le coup, je proteste vivement contre cette phrase.

Je suis heureuse. Je dois probablement être la personne la plus heureuse de cette planète à l’instant présent. Parce qu’entendre Antonio affirmer avoir des sentiments pour moi, parce qu’être dans ses bras et l’embrasser était quelque chose que je devais m’être inconsciemment interdis d’imaginer possible. Et qu’en même temps, j’ai du mal à penser à une situation où j’ai été plus heureuse, là, comme ça.
J’ai ce besoin stupide de crier sur les toits que à quel point ma vie est belle et en même temps je ne veux pas. Parce que tout le monde l’entendrait et tout le monde, ça veut dire Maarten aussi.

Et je ne veux pas afficher mon bonheur devant lui. Ce n’est pas une rancune ridicule, au contraire. Une simple pensée pour mon frère me fait me sentir affreusement coupable d’être aussi heureuse pour quelque chose qu’il réprouve tellement qu’il a été jusqu’à me lancer cet ultimatum stupide.
Je ne sais même pas pourquoi il le hait autant.
Je ne sais même pas pourquoi il m’en veut autant.

Tout ce que je sais, c’est qu’il a réussi à me faire douter. Parce que contrairement à ce qu’il a l’air de penser, j’ai confiance en lui. Sauf que le doute s’est envolé à l’instant précis où j’ai croisé le regard d’Antonio. Parce que bon sang, j’ai déjà l’impression d’être une princesse aux yeux de Maria et Mabel, mais là ça relève d’un autre niveau. Comment quelqu’un qui me regarde comme ça pourrait volontairement me blesser ?

Je ne sais pas s’il se rend compte. Qu’on a beau avoir qu’une mère en commun, il reste mon grand-frère à part entière. Qu’il est la seule personne sur cette terre qui n’a absolument aucun risque de me voir arriver un jour cet air coupablement triste, pour lui annoncer que je ne l’aime plus comme avant, qu’il vaut mieux qu’on s’éloigne. Qu’il peut m’ignorer tant qu’il veut, je n’abandonnerais pas. Parce que c’est mon frère.

Alors pour l’humeur douce et sereine grâce au bonheur, on repassera. Changeante d’un extrême à l’autre, plutôt.
J’espère que Maarten reviendra vite.
J’espère qu’Antonio restera longtemps.

… Je suis une sacré égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Lun 30 Mar - 0:49


Texte en français.



« It's a little bit funny, this feeling inside. »
Your song , Elton John.




Je vais passer Pâques avec Maarten. Comme quand nous étions petits. Maman est contente de voir son fils et moi, je suis absolument ravie de passer du temps dans ma ville natale avec mon grand-frère ...
J'ai toujours aussi peur de ce que deviendront nos relations quand nous représenteront nos nation. Particulièrement avec lui.

Et Antonio.
Plus ça va, plus ses bras deviennent mon lieu favori. Sa façon spontanée de lancer des compliments. Ses sourires. Ses regards, ses étreintes, ses baisers.
Mijn God ...

Spoiler:
 



« I hope you don't mind, I hope you don't mind
That I put down in words
How wonderful life is while you're in the world.
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Ven 5 Juin - 0:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Mar 9 Juin - 18:44

Lettre. Texte en anglais, signature en néerlandais, l'écriture est soignée


Antonio,

Merci. Je te l’ai déjà dit entre le moment où j’écris cette lettre et celui où j’ai lu la tienne, mais je tiens à l’écrire ici. Parce que je suis heureuse d’avoir pu lire tout ce que tu avais à dire et que – lâchement ou égoïstement peut-être – je trouve rassurant le fait que tu l’aies fait par le biais d’une lettre qui me laisse le temps de répondre sans avoir à le faire directement devant toi.

Je ne suis pas en colère. Ou en tout cas, je ne le suis plus. Et si j’apprécie ta sincérité, je dois admettre que je ne l’ai pas tout à fait été moi-même, quand je vous ai parlé à toi et Arthur. Parce qu’au fond, je sais que tu as raison et une part de moi vous a déjà pardonné. Mais revenir à la normal, c’est faire face aux changements qui vont forcément découler de tout ça et je ne suis pas sûre d’être prête.
Je suis toujours un peu perdue. Triste, blessée sans doute, sans être certaine que ces sentiments disparaissent complètement un jour, puisqu’ils existent précisément parce que je tiens à toi.

Je m’en veux un peu d’écrire ça quand on sait que je suis celle qui a annoncé la fin de notre relation, mais c’est justement mon plus gros problème actuel. Tu as toujours eu une place particulière, au fond : tu as été un ami très proche, un petit-ami merveilleux. Et tu es désormais celui que je laisse partir en essayant de me dire que « c’est mieux comme ça ». Et c’est un peu compliqué à gérer.

Mais, s’il y a une chose que je veux que tu saches, c’est que, malgré toute cette histoire, ce gros cafouillage de fin, je ne regrette pas qu’on ait été ensemble, loin de là. Parce ça été parfait et que tu as fait de moi quelqu’un de terriblement heureuse, le temps que ça a duré.

Ne t’interdis pas d’être heureux avec quelqu’un, Toni. Tu sais aimer, je suis bien placée pour l’affirmer, et je reste persuadée qu’il est possible de changer.

J’ai hâte d’être à nouveau simplement heureuse de te voir, tu sais.



Pourtant, toujours en partie tienne,

Ellen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Mer 15 Juil - 14:24


Texte en français



« La gaieté clarifie l'esprit ; l'ennui l'embrouille ; l'extrême tension le fausse ; le sublime le rajeunit. »
Pensées, Joseph Joubert




Il s’est passé définitivement trop de choses ces derniers temps…

La connerie d’Antonio qui a été voir ailleurs. Arthur tant qu’à faire, parce que c’est tellement mieux de me tromper avec un de mes amis les plus proches. Et éventuellement ex-petit-ami histoire de rendre l’histoire plus étrange.

Les crises qui en ont suivis, le soutien de Mab et broer.

La réconciliation avec les deux. Autant dire que me voir de nouveau parler avec Arthur est relativement bien passé, mais je crois que Maarten ne supporte pas de me voir rire de nouveau avec Antonio.

La difficulté à tourner la page. Parce qu’au fond je suis affreusement triste que ça ce soit terminé comme ça … Mais que mon coeur ne supportera pas qu’on continue nos bêtises. Alors je fais de mon mieux pour éviter les scènes awkward et le considérer à nouveau comme un de mes meilleurs amis. Et je me débrouille plutôt pas mal. Je crois.

L’achat de mon lapin avec Arthur. On a l’air de deux gosses, avec nos bébés. Surtout quand on décide arbitrairement qu’ils font partis de la même famille. Mais c’est le genre de choses qui montre que les choses sont redevenues normales aussi avec lui et ça me fait plaisir. En plus de gagatiser sur une boule de poils ...

Le PR avec Gil. Ma première scène de guerre et pas des moindres. J’en rêve encore parfois et je me réveille en sursaut pour aller câliner Pompon, juste histoire de me rassurer. Ca ne doit pas être mieux pour lui et je m’en veux un peu de mes réactions après-coup. Il m’a fallu quelque jour pour faire la part des choses et différencier la Prusse de 1914 et Gil en le croisant dans les couloirs ….

L’annonce du départ de Lysander. Il fait tellement parti de l’académie, c’est tellement normal de le voir que ça a fait bizarre à tout le monde. Et puis c’est un infirmier génial, je doute que quiconque ici ait eu envie de le voir partir … Egoistement, je crois qu’on est tous heureux qu’il ait changé d’avis au final. Même si Arthur affirme qu’il n’ira plus lui parler - tête de mule d’anglais-.

Mes vacances aux Philippines. Un vrai bol d’air frais, une parenthèse affreusement agréable. La compagnie de Mabel est juste tellement apaisante …

Et les histoires de Ronan, que je dois lire et pour lesquelles je suis impatiente et terriblement flattée d’être la première. Mes commentaires de trois sms sur les livres qu’il m’a conseillé - il faut que je fasse un truc contre mes tendances bavardes - et les sous-entendus de Mab après chaque conversation qu’elle surprend. Ceci dit, je n’ai qu’à m’en prendre à moi pour lui avoir montré aussi.


C’est toujours un peu le bazar dans ma tête je crois.
Mais ça redevient un bon bazar.

Ca fait du bien d’être simplement de bonne humeur à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Jeu 23 Juil - 23:42


Texte en néerlandais



L’état de Maarten m’inquiète. Je sais pourquoi il va mal et je sais que je ne peux rien faire d’autre qu’essayer de lui changer un peu les idées en attendant que tout ça passe. Qu’il se fasse à l’idée. Ou qu’il l’oublie assez pour ne plus se sentir mal à l’idée qu’il finira par ne même plus savoir son nom.
C’est horrible à penser.
Je n’ai aucune idée de ce que je ferais à sa place.
Il faut vraiment que je trouve quelque chose pour le faire sourire. Juste un peu.

--

Je suis sur un nuage depuis hier soir et j’ai absolument aucune idée de quand je redescendrai. D’ailleurs j’ai pas envie de redescendre.
J’ai un sourire idiot accroché au visage depuis que je me suis réveillée.
J’ai pas pu m’empêcher d’envoyer un sms de trois pages de rapport à Mab.

... Je crois que je suis heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique/Ellen Van Escht
avatar
traveler1



Messages : 70
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 23

Taux de synchronisation
Points:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel Mar 15 Sep - 19:48





« Contrairement à l'homme, l'animal ne sait pas tricher. Il aime tout simplement... »
▬ Tamara Rainbow




Pompon ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « C'était au temps où Bruxelles rêvait ... » ▬ Bel

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était le temps des fleurs ~ [Pv]
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» ELIJAH ■ Il fut un jour où 69 était un simple chiffre et il fut un temps où tu pouvais manger une banane tranquillement…
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Il était une fois... Carrefour!

Hetalia Campus Revival :: ETABLISSEMENT :: [DOCUMENTS] :: JOURNAUX INTIMES-